Rechercher

C’est quoi la Diététique Chinoise ?

Dernière mise à jour : févr. 11



On pourrait l’appeler Diététique Taoïste, Diététique du Yin et du Yang, Diététique des 5 éléments. On pourrait dire tout simplement Diététique du bon sens et de la santé, en fonction des principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Elle fait partie du « Yang Sheng », c’est à dire comment entretenir correctement sa vie pour être en bonne santé. C’était à l’origine la branche majeure de cette médecine ancienne de plus de 5000 ans, car si on mangeait correctement, on ne tombait pas malade et on n’avait pas besoin de se soigner. La civilisation chinoise s’étant énormément intéressée au principe d’énergie et de vitalité, mais aussi d’immunité et de longévité, a compris, depuis fort longtemps que bien manger était essentiel à la santé et que les aliments pouvaient être en eux-mêmes des médicaments.

La science s’intéresse aujourd’hui beaucoup aux bienfaits des légumes, fruits, graines, c’est très en vogue aujourd’hui, elle est juste en train de prouver ce que des générations de médecins chinois avaient déjà découvert depuis très longtemps, qu’on pouvait se soigner en mangeant correctement.

La Diététique Chinoise, comme d’ailleurs la Médecine Traditionnelle Chinoise, se base sur les principes suivants :

- L’être humain, trait d’union entre le Ciel et la Terre fait partie de la nature et dépend de ses lois : lois du Yin Yang, du jour et de la nuit, du soleil et de la lune, de l’hiver et de l’été, du masculin et du féminin, de l’énergie et du sang…, mais aussi des 5 éléments : Eau, Bois, Feu, Terre, Métal liés aux 5 organes : Rein, Foie, Cœur, Rate, Poumon. Pour être en harmonie avec la nature, il lui faudra si possible manger des produits frais, de saison et de sa région.

- Chaque être vivant a une essence JING. Il est fait d’une forme, d’une matière YIN et d’une énergie YANG. L’aliment, s’il est vivant, qu’il soit animal ou végétal, répond aux mêmes lois. Plus il sera riche en JING (essence) , plus il va nourrir notre propre Jing (essence personnelle). Plus on mangera frais, vivant, des produits le moins transformés possible, plus cela nous permettra d’être nous-mêmes vivants. L’aliment sera à prendre en considération dans sa dimension énergétique, en plus de sa dimension physique.

- Chaque être humain est différent et unique, au niveau de son état physique, énergétique et émotionnel. Son rapport aussi à l’alimentation est très personnel, intime, affectif, il dépend de sa culture, de ses racines, de son éducation, de son mode de vie. Meilleur sera le diagnostic, mieux on s’adaptera à la personne, plus efficace sera la Diététique qui lui sera appropriée.


Petite histoire de la diététique chinoise:

A l’origine de tout, dès la Préhistoire, l’être humain a dû toujours se méfier de ce qu’il mangeait, au risque d’y laisser sa vie. Chez les Chinois, on parle du premier homme ancêtre de la Diététique chinoise, Shen Nong, le « divin laboureur » qui aurait appris l’agriculture à son peuple, goûté plus de 70 plantes toxiques dans la journée et découvert le thé, en faisait tomber quelques feuilles, dans une tasse d’eau. L’Histoire raconte aussi que, dès 1600 av JC, sous la Dynastie Shang, Yi Yin, un célèbre cuisinier du roi, devint, de par ses talents culinaires et médicaux, premier ministre à la cour

Les premiers textes classiques “Huang Di Nei Jing”, entre 474 et 221 av JC donnent les premières notions médicales concernant la digestion, les natures et saveurs des aliments. Il faudra attendre la dynastie des Han (260 av JC à 220 après JC) pour connaître le premier inventaire de plantes et aliments considérés comme des médicaments.


La Diététique chinoise a donc expérimenté et écrit, pendant des siècles, des informations concernant les indications thérapeutiques des aliments. Aujourd’hui, avec la croissance exponentielle de l’obésité en Chine, c’est plus que jamais un sujet d’intérêt et de recherche pour la Médecine Chinoise.



La diététique chinoise fait partie de ce que l’on nomme, à juste titre, les « Arts du Tao » car, d’une part, ils dépendent de la philosophie Taoïste, basée sur l’observation de la vie, à travers l’observation du monde et de la nature. D’autre part, la Médecine Traditionnelle Chinoise n’est pas seulement une Science, le fruit de millénaires d’observations, d’expérimentations, de réflexions, d’inspirations, de visions éclairées sur le corps humain, sur son fonctionnement, fait par des générations de médecins passionnés, mais aussi un Art, pratiqué par chacun d’entre eux, comme ce que l’on appelle « Art martial », avec leur touche personnelle, leur énergie, leur chemin et surtout leur Cœur.

Les branches des Arts du Tao sont : l’acupuncture, la moxibustion, le massage Tuina, la pharmacopée, la diététique, le Qi Gong et la méditation, tous nécessaires et complémentaires à l’entretien d’une bonne santé. Toutefois, j’aimerais vous parler, avant toute chose, du rôle essentiel dans les 5 Eléments de la Terre et de son organe associé, la Rate, qui nous permet, par le biais de ce que nous mangeons, d’être des Terriens accomplis, bon vivants et en bonne santé, grâce aux bonnes nourritures terrestres.


Le rôle de la Rate en Médecine Chinoise :

Pour mieux comprendre la Diététique Chinoise, il faut parler plus particulièrement du rôle essentiel de la Rate, un des 5 éléments de la Médecine Traditionnelle Chinoise, en lien avec l’appétit et la digestion.

Nous avons reçu, comme cadeau de nos parents, une énergie, venue du Ciel antérieur qui s’appelle Yuan Qi. Notre responsabilité est d’entretenir ce capital énergétique de naissance, tout au long de notre vie pour éviter que celui-ci ne diminue trop vite, en respirant correctement (Energie du Ciel) et en mangeant correctement (Energie de la Terre). C’est parce que nos ancêtres chinois avaient ce souci d’être vivant le plus longtemps possible, voir de devenir immortels, qu’ils se sont intéressés au Yang Sheng (principe de conservation de la vie) et surtout à l’alimentation comme outil fondamental thérapeutique.

Comme disait le célèbre médecin, Sun Si Miao, « Celui qui ne sait pas manger, ne sait pas vivre » au 7ème siècle de notre ère.


La Rate, associée à l’Estomac qui, en réalité, correspond à l’ensemble des organes de la fonction digestive, va permettre l’assimilation des aliments et des boissons, pour nourrir cette essence vitale originelle. Ses fonctions principales sont :

- Elle régit le transport et la transformation des aliments et des boissons

- Elle est la source de production du Qi, de l’énergie et du Sang, on va dire qu’elle est la « racine du Qi du Ciel postérieur »

- Elle permet d’extraire des aliments le « Pur » pour le faire remonter au Cœur et au Poumon, pour fabriquer l’Energie et le Sang

- Elle contrôle le sang dans les vaisseaux et les organes à leur place, grâce à sa force d’élévation du Qi

- Elle contrôle les muscles et les chairs, ainsi que les 4 membres

- Elle s’ouvre à la bouche et se manifeste dans les lèvres

- Elle abrite le « YI », la pensée et gère la mémoire

- Son émotion associée est l’excès de réflexion, le ressassement et la rumination en excès

En résumé, c’est grâce à la Rate et à ce que l’on va manger, que l’on va être VIVANTS, en bonne santé, pas fatigués, car la Rate est la Source de la production de l’Energie et du Sang


Article écrit par Pascale Perli "Madreperla"

320 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout