top of page
Rechercher

Cerise, mon Amour!

Dernière mise à jour : 29 juin 2023

La cerise, fruit d’été par excellence, car de couleur rouge est le fruit de toutes les passions : quand je commence à la déguster, je ne peux plus m’arrêter, car j’espère trouver toujours meilleure après. Elle a la couleur du Cœur, de l’Amour, des petits vœux que l’on fait en mangeant la première, des boucles d’oreilles que l’on se met pour séduire son amoureux, des clafoutis qui nous rappellent notre grand-mère. C’est vraiment un fruit que j’adore !

Ses origines sont très lointaines et à priori d’Asie et du Moyen-Orient. Il en existe plus de 600 variétés dont 200 répertoriées en France. Ce sont les Romains qui ramenèrent la variété asiatique « cerasus » de la mer noire. La cerise a toujours été un fruit très recherché et apprécié, dans l’Antiquité, comme à la renaissance et à la cour des rois. Elle fait partie des superaliments d’aujourd’hui, à condition toutefois d’opter pour les bonnes variétés. La cerise de Montmorency est celle qui possède les vertus thérapeutiques les plus intéressantes. Cette variété rouge vif, à la saveur acidulée, constitue un analgésique 10 fois plus actif que l’aspirine et c’est sans compter tous ses autres bienfaits.

Selon la Diététique Chinoise: Étant de nature tiède, de saveur douce et acide, la cerise est intéressante pour tonifier l’énergie du Foyer Moyen et favoriser le Qi. Elle améliore la digestion, combat la fatigue. Cela en fait un excellent tonique. De par son tropisme Foie, elle nourrit le sang, comme tous les fruits rouges et aura une action plus ciblée pour éliminer le Vent et l’Humidité, donc très intéressante pour traiter les douleurs articulaires, les rhumatismes, l’arthrite, les « Bi » en Médecine Chinoise, mais aussi les douleurs de lombes, de genoux et toutes les formes de raideurs, de douleurs tendineuses ainsi que la goutte. Elle nourrit les tendons et les muscles.


NB: Pour en savoir plus, je vous conseille mon article: "Les bienfaits des aliments de couleur rouge", selon les principes de la Diététique Chinoise.

Selon les recherches actuelles: La cerise est reconnue pour à la fois augmenter les défenses naturelles et aussi désintoxiquer l’organisme. Sa belle couleur rouge donne aussi l’idée qu’elle est bourrée d’antioxydants, et surtout d’anthocyanes qui protègent les parois des vaisseaux sanguins. Ces anthocyanes ont aussi la faculté d’empêcher l’inflammation surtout au niveau articulaire, ce qui permettrait d’avoir une meilleure récupération après un effort intense, type marathon, avec plus d’énergie et moins de toxines après. Les recherches actuelles ont aussi confirmé sa forte teneur en mélatonine, l’hormone du sommeil, ce qui en ferait un bon aliment aussi pour traiter l’insomnie. On retrouve ici la confirmation de la couleur rouge, en lien, en Médecine Chinoise, avec le Cœur, le système sanguin et l’esprit.

Étant très riche en eau et en potassium, cela en fait un fruit diurétique, mais ce sont surtout les queues de cerises qui sont reconnues pour cela en tisane.

Précautions d’emploi : Attention toutefois de ne pas en abuser car elle pourrait générer de la chaleur, en consommation excessive et sera déconseillée en cas de vide de Yin et Yang apparent (par exemple en cas de ménopause, avec bouffées de chaleur ou sueurs nocturnes). Étant aussi très sucrée, à éviter aussi en cas de surpoids !


Pour la petite histoire: L’école de médecine de Salerne, au Moyen-Age, vantait ainsi ses mérites : « Cerise, aimable fruit, quel bien tu nous procures ! Tu flattes notre goût, tu rends nos humeurs pures. Tu fais couler dans notre corps un sang nouveau », tous ces jolis mots en lien avec ses vertus thérapeutiques sur le sang, pour le purifier et le tonifier.



Comment l’utiliser pour se soigner?

Recette contre les rhumatismes : Vin de cerises : Laver et inciser, sans dénoyauter 500g de cerises. Les recouvrir d’un litre d’alcool de fruits à 50°. Faire macérer minimum 15 jours. A boire dilué avec de l’eau chaude, régulièrement, en petites quantités, à but thérapeutique


Recette contre les crampes : Décoction de queues de cerises : Faire bouillir à couvert 10g de queues de cerises dans l’équivalent d’une tasse d’eau pendant 10mn, filtrer et boire chaud. A consommer 2 fois par jours, avant le déjeuner et le dîner pendant plusieurs jours


Recette contre la cystite : Infusion de cerises et queues de cerises : Remplir une casserole avec 1 litre d’eau. Ajouter 2 c. à soupe de queues de cerise et porter à ébullition. Faire bouillir 3mn, ajouter ensuite 250g de cerises dénoyautées et une pomme coupée. Laisser infuser 10mn, puis filtrer. A boire tout au long de la journée


Remède de grand-mère : La bouillotte aux noyaux de cerises : Non seulement les noyaux de cerises seront intéressants pour garder la chaleur, la bouillotte chaude placée sur une douleur, mais aussi auront un pouvoir anti-inflammatoire intéressant


Comment la cuisiner?

En clafoutis bien sûr, mais aussi pour accompagner un magret de canard en version salée sucrée. Intéressant de la faire en confiture relevée par un peu de piment d’Espelette pour accompagner un fromage basque ou à l’alcool, le fameux vin de cerises, cité plus haut, contre accessoirement les douleurs articulaires. Si vous avez d’autres idées, je suis preneuse…



Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources : « A la découverte de la Diététique chinoise » de Josette Chapellet (Ed Guy Tredaniel) « La médecine chinoise » de Christine Li (Ed Vigot) « Médecine chinoise et cuisine française » de Michel-Philippe Rastoul « Manger mieux pour vivre mieux » de James Wong (Edition Hachette Cuisine) Le blog de Jean Pélissier « Médecine traditionnelle chinoise »

Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille mon livre « Le guide familial de la Médecine Chinoise » co-écrit avec Gilles Donguy et Alain Tardif (aux éditions Mango)




370 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page