top of page
Rechercher

L’ail: un des remèdes les plus anciens sur terre!

Dernière mise à jour : 20 nov. 2023

Remède magique connu depuis la nuit des temps pour faire fuir les méchants virus, voir les vampires, l’ail est considéré comme un antibactérien et antiviral naturel car, en favorisant la production de globules blancs, il renforce le système immunitaire. On en distribuait chaque jour une gousse aux ouvriers des pyramides pour leur donner des forces, mais aussi pour éviter qu’ils ne tombent malades.

Originaire des steppes d’Asie centrale où il pousse encore aujourd’hui à l’état sauvage, l’ail fut introduit en France par Godefroy de Bouillon, chef de la première croisade. C’est un des aliments les plus reconnus depuis l’Antiquité tant pour ses vertus culinaires, que pour ses bienfaits thérapeutiques, comme l’oignon.

L’ail est à la fois un condiment très utilisé dans la cuisine méditerranéenne et asiatique, mais aussi reconnu depuis toujours pour ses vertus thérapeutiques.

Selon la Diététique Chinoise: Comme tous les condiments, épices et aromates, il est de nature tiède, de saveur piquante et douce. Il réchauffe la Rate et l’Estomac, pour dissiper la stagnation d’aliments, fait circuler le Qi pour favoriser la digestion, il va traiter les douleurs, sensations de froid à l’abdomen, par vide de Qi de la Rate et de l’Estomac. Il dissipe aussi la toxicité, en cas d’intoxication alimentaire ou de diarrhées infectieuses. Il va avoir aussi une action anti parasites, voir ci-dessous mes conseils. De par son action sur le Poumon, l’ail aura aussi un effet pour éliminer les mucosités et traiter la toux, surtout dans le cas de la coqueluche.

Ayant aussi pour action de faire circuler le sang, de le fluidifier, comme tous les aliments de la famille des « Allium », on lui reconnaît aussi des vertus cardio-vasculaires. Manger une gousse d’ail par jour permettrait d’éviter l’hypertension artérielle, le cholestérol, l’arthrite, mais aussi d’éviter le rhume et la grippe, sans oublier ses vertus anti-cancéreuses.

Selon les recherches actuelles: Les principaux composés de ce condiment de la famille des alliacés sont l’hallucine et le sulfure de dialyse, des composés soufrés aux propriétés antibactériennes et antifongiques. De plus le soufre contenu dans l’ail stimule la production d’oxyde nitrique au sein des vaisseaux sanguins, ce qui contribue à les détendre et à réduire la pression artérielle, ainsi que les risques d’AVC, tout en aidant à faire baisser le cholestérol. Il régule aussi la glycémie et aurait une action de prévention reconnue contre les cancers de l’intestin, du poumon, du sein, de la prostate et de la vessie.


Précautions d’emploi : Attention de ne pas en abuser en cas de chaleur ou plénitude. Il peut y avoir des intolérances et une transpiration malodorante le lendemain !

Pour la petite histoire: L’ail aurait contribué à décimer la peste au Moyen-âge, mais aurait été aussi le meilleur remède naturel contre la tuberculose, lors d’une grosse épidémie à New York, au début du XXème siècle. Ce n’est pas un hasard qu’il ait servi comme remède dans de nombreuses circonstances, jusqu’à la croyance de faire fuir les vampires.

Recettes thérapeutiques, glanées un peu partout dans le monde:

Recette contre le rhume et la grippe (Recette africaine) : Eplucher et hacher très finement une gousse d’ail, après lui avoir enlevé son germe. Faire de même avec un morceau de gingembre de la même taille. Les mélanger avec une bonne cuillère à soupe de miel. Avaler cette mixture en même temps que des gorgées d’eau chaude.


Remède populaire contre la céphalée par coup de froid : Ecraser une grosse gousse d’ail fraiche à la fourchette. S’allonger et répartir la pâte obtenue dans les deux narines, mais pas trop profondément. Fermer la bouche et essayer de respirer par le nez, qui bien sûr va se mettre à couler de plus en plus. Respirer cette vapeur d’ail jusqu’à ce que vos yeux se mettent à pleurer.

NB : Cette technique n’est utilisable que sur un coup de froid, pas sur une sensation de tête chaude, avec nausée.


Remède populaire contre les saignements de nez : Ecraser de l’ail et appliquer en emplâtre sur une compresse l’ail sur la zone du point d’acupuncture 1Rn (Yongquan) pendant une heure ou 2, l’enlever quand le saignement s’arrête.


Remède populaire contre l’alopécie (perte de cheveux importante) pour faire repousser les cheveux (Recette marocaine): Picorer les zones touchées avec un marteau fleur de prunier, de façon à activer la circulation du sang au niveau du cuir chevelu. Frotter ensuite avec une gousse d’ail.


Remède populaire contre oxyures : Manger de l’ail au moment de la pleine lune : cela va avoir pour action de les faire sortir. On pourra aussi utiliser une gousse d’ail en suppositoire. Sinon une gousse d’ail écrasée dans un peu d’huile, en massage local autour de l’anus.

Remède populaire contre les rhumatismes (Recette de chez nous): Ail et vinaigre de cidre : Faire macérer 50g d’ail, dans 50cl de vinaigre de cidre, pendant 2 semaines, en retournant et secouant le bocal chaque jour. Après avoir filtré la préparation, la verser sur une compresse et frotter les articulations douloureuses.


Comment l’utiliser en cuisine?

L'ail est utilisé dans quasiment toutes les cuisines du monde, tout autour de la Méditerranée, en Afrique, Asie, Amérique du Sud...

Perso, je le trouve merveilleux dans l'aïoli, le poulet aux 40 gousses d'ail, les spaghetti aglio e pepperoncino, mais aussi dans mes precettes préférées: la Soupe au pistou, le Velouté de panais à l’ail, le Gratin dauphinois ou les Orecchiette aux brocolis.

Pak Choï au wok, sautés à l'ail: La recette très bientôt!


Si vous voulez en savoir plus sur un petit cousin qui pousse comme plante sauvage, dans les sous bois au printemps, je vous conseille mon article « Un délice, l’ail des ours »

Et dans la même famille des Allium, je vous conseille aussi mes articles suivants:


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources d’inspiration « Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

« Manger mieux pour vivre mieux » de James Wong (Edition Hachette Cuisine)

« La médecine chinoise » de Christine Li (Ed Vigot)

« Médecine Chinoise, soins et remèdes de bonne santé d’hier et d’aujourd’hui » du Dr Lihua Wang (Editions le Courrier du livre)


1 111 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page