Rechercher

Riz au lait parfumé au thé Chaï

Dernière mise à jour : il y a 5 jours

L’hiver appelle le réconfort et rien de meilleur pour cela qu’un bon petit riz au lait, mijoté avec Amour. Quand en plus, on lui rajoute le parfum épicé du thé Chai et une petite pointe de zeste de citron, il y a comme un parfum de Noël qui flotte dans l’air.


Dans la tradition chinoise, le riz est la base du petit déjeuner (voir sur ce blog mes recettes de gruaux de riz, dans la rubrique « Recettes thérapeutiques »). Il est traditionnellement cuit avec de l’eau (1 verre de riz blanc pour 8 verres d’eau), mijoté pendant minimum 1 heure à petit feu et agrémenté de toutes sortes, salé ou sucré, suivant ses goûts et ses besoins.

Il existe par exemple une version de ce gruau de riz au lait de soja, pour atténuer les symptômes de la ménopause.

Notre riz au lait traditionnel pourrait en être une variante, comme d’ailleurs toutes les recettes de risottos italiens. Il sera le bienvenu pour un bon petit déjeuner, pour un brunch du dimanche ou en version parfumée au thé Chai pour un dessert de fête et réchauffer les coeurs!

Alors oui bien-sûr, vous pourrez toujours remplacer le lait de vache par un lait végétal, mais ce ne sera plus tout à fait le riz au lait de votre enfance. De plus, les laits végétaux n’ont pas les mêmes bienfaits (je dis bien « bienfaits »), pas les mêmes nutriments, calcium, vitamines que le lait animal qui est plus nourrissant, mais aussi plus humidifiant.

Dans la Diététique Chinoise, le lait (et le lactose) ne sont pas complètement bannis. On les utilise à but thérapeutique, ponctuellement, pour traiter certains cas de fatigues ou certains troubles. Mais il sera bien sûr déconseillé en cas d’excès d’Humidité interne, comme l’oedème, le surpoids, les douleurs rhumatismales, les troubles ORL chroniques…

Un bon conseil toutefois: si vous consommez du lait, le préférer toujours frais (et pas stérilisé car moins intéressant au niveau des nutriments) et obligatoirement bio!


Riz au lait parfumé au thé Chaï

Pour 6 personnes: 1 litre de lait entier bio, 150g de riz rond, 100g de sucre roux, sel, 4 c.à soupe de thé Chaï, zeste de citron bio, cannelle pour la décoration (facultatif)


Faire bouillir dans de l’eau salée le riz pendant 10mn, l’essorer.

Mettre le thé dans une boule à thé ou une petite pochette en papier bien nouée.

Mettre le lait à bouillir dans une casserole avec le thé. Lorsque le lait arrive à ébullition, éteindre le feu et laisser infuser hors du feu 5mn. Retirer le thé.

Verser le riz et le sucre dans le lait parfumé, ainsi q’un peu de zeste de citron râpé, et cuire à tout petit feu pendant 50mn, en remuant régulièrement. Le riz doit être fondant et la texture onctueuse.

Verser le riz dans des petits pots de yaourts ou verrines.

Il peut se déguster froid ou légèrement tiède!


NB: Si vous êtes intolérants au lactose, ce riz au lait pourra se préparer avec le lait végétal de votre choix, avec préférence pour le lait d’avoine ou lait d’amande.


Intérêts thérapeutiques, selon la Diététique Chinoise:

Le riz est de nature neutre et de saveur douce, de tropismes Rate/ Estomac.

C'est l'aliment de base du continent asiatique et de 2/3 de la population mondiale, une céréale qui convient à tous, car c’est une des rares céréales qui ne soit pas modifié génétiquement et qui ne contiennent pas de gluten. C’est l’aliment de référence qui corresponde le mieux à la saveur douce, saveur de tonification. De ce fait, le riz renforce la Rate, source de production de l’énergie et du sang, il renforce les chairs et les muscles. Il a même comme indication thérapeutique de « Nourrir les 5 organes », ce qui est une qualité supérieure et noble pour un aliment, la capacité de tonifier toutes les fonctions des 5 organes du corps, de recharger les batteries. Il va donc traiter la fatigue chronique, la convalescence, l’anémie, l’inappétence, la nausée. Il tonifie à la fois le Qi et le sang. Il arrête aussi la diarrhée chronique ou aiguë. Il est dit que plus le système digestif est faible et l’énergie basse, plus il est recommandé de manger du riz blanc, plutôt que complet, car il est plus facile à assimiler.


Le lait de vache est de nature neutre, de saveur douce, de tropisme Cœur/ Poumon/ Estomac. Il va tonifier le vide et surtout nourrir le Yin, produire des liquides, apaiser la soif et humidifier les intestins. Il sera intéressant pour traiter la fatigue, la faiblesse, les vertiges et le diabète touchant le Foyer Supérieur. Les fromages et yaourts sont plus assimilables (et surtout de chèvre ou brebis, de nature tiède) car transformés par la fermentation que le lait de vache pur ou le fromage blanc. Attention toutefois de pas en abuser, car ils pourraient produire de l’humidité et des mucosités, surtout consommés le soir, car on a encore moins d’enzymes pour les assimiler !


Le thé est de nature fraiche (thé vert) à légèrement neutre (thé noir ou fermenté), de saveur douce et amère, de tropismes Cœur, Foie, Estomac, Gros intestin, Vessie. Il clarifie la chaleur, apaise la soif, dissipe la stagnation d’aliments, soulage les nausées, arrête la diarrhée. Il favorise la diurèse, tout en ayant une action anti-inflammatoire sur le système urinaire. Il élimine les mucosités, pouvant calmer les toux grasses. Il est aussi préconisé pour calmer les maux de tête causés par la chaleur. Il clarifie la tête et les yeux. Il soutient le Cœur, éveille et apaise l’esprit, calme l’agitation et favorise la concentration. Tellement de qualités qui en font l’aliment idéal, par excellence, pour traiter le corps et l’Esprit !


Les épices (du thé Chaï) sont de nature tiède, de saveur piquante, elles vont réchauffer la nature plutôt fraiche du thé, mais aussi le corps, elles ont pour fonction de libérer la surface, favoriser la transpiration, chasser le froid, mais aussi de tonifier l’énergie, si elles ne sont pas consommées en excès. Par cette fonction de dispersion, les épices douces seront intéressantes pour favoriser la circulation du Qi et du Sang.

Le thé Chaï sera donc plus adapté à l’hiver et au froid que le thé vert, surtout le thé à la menthe qui a la vocation de rafraichir le corps en pleine chaleur.


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour inspiration une recette publiée sur FB par ma chère Sylvie Henrionnet Massot, grande spécialiste du thé!

Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille mon livre « Le guide familial de la Médecine Chinoise » (aux éditions Mango) et aussi mes formations de Diététique Chinoise (Programme et dates sur ce site)


313 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout