top of page
Rechercher

Velouté de champignons au miso

Dernière mise à jour : 15 janv.

En quête de la fameuse saveur très mystérieuse japonaise « Umami », voici ma nouvelle recette de soupe réconfortante, salée avec juste de la pâte miso! Vous verrez la recette est simplissime pour un effet gustatif incroyable, très « Umami »justement! Il est fortement conseillé de ne pas cuire la pâte miso (même s’il m’arrive de le faire dans certaines recettes comme l’aubergine au four au miso) pour qu’elle puisse un maximum nous livrer ses vertus. L’idéal serait aussi de trouver de la pâte miso fraiche, plutôt que stérilisée, elle se trouve dans les bonnes épiceries japonaises ou coréennes, au rayon frais.


Velouté de champignons au miso

Pour 4 personnes: 400g de champignons de Paris, 4 échalotes, 3 pommes de terre, 1 c.à soupe d’huile d’olive, 4 c.à soupe de miso blanc, 10cl de crème fraîche.


Couper la partie terreuse des pieds des champignons, les passer sous l’eau, les éponger avec un torchon, les couper en tranches fines.

Éplucher et émincer les échalotes. Les faire revenir dans un peu d’huile d’olive, rajouter les champignons et les pommes de terre épluchées et coupées en petits morceaux. Les braiser 5mn avant de rajouter 800ml d’eau.

Cuire l’ensemble à couvert 25mn. Éteindre le feu, rajouter la pâte miso et la crème et mixer.

Servir bien chaud, avec des croûtons.


Pourquoi c’est bon pour la santé, selon la Diététique Chinoise?

Le champignon rosé des prés (ou champignon de Paris) est de nature fraiche, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac/ Poumon/ Gros Intestin. Il tonifie la Rate et soutient le Qi : il traite la fatigue, l’inappétence, les selles molles et l’hypogalactie par vide. Il humidifie le Poumon et dissipe les mucosités : il traite la toux sèche et avec mucosités, le souffle court, par vide de Qi et vide de Yin. Il sera aussi intéressant en cas d’hépatite aigue ou chronique, de diabète, d’hyperlipidémie et de manque de globules blancs.

Il existe, paraît-il, 180 000 espèces de champignons, sauvages et cultivés. Si l’on s’en tient à la théorie de la Diététique Chinoise, plus un champignon sera sauvage (type cèpe, chanterelles, morilles), plus il aura de « Jing », d’essence, d’énergie subtile en lien avec l’énergie de la Terre, sa nature en sera tiède contrairement au champignon cultivé, qui bénéficiera moins de cette vitalité sauvage et dont la nature sera plutôt fraiche et moins tonifiante.


La pomme de terre est un aliment riche en glucides, très rassasiant et très énergétique. Étant de nature neutre, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac, c’est un aliment très digeste qui tonifie l’énergie du Foyer Moyen, harmonise l’Estomac, relâche les tensions digestives et peut traiter brûlures et douleurs de l’Estomac. Dans ce cas-là, on utilisera surtout le jus cru de pommes de terre pour le traitement de l’ulcère de l’estomac et en prévention des cancers de celui-ci. Elle serait aussi intéressante pour faire baisser la tension artérielle.


La pâte miso est un ingrédient de base de la cuisine japonaise (mais aurait ses origines en Chine, il y a 2500 ans). Elle permet la réalisation de la fameuse soupe miso, mais aussi de sauces et plats cuisinés. Etant fabriquée à partir de graines de soja fermentées, parfois combinées à du riz ou de l’orge, la pâte miso aura des vertus assez proches du tofu, mais surtout celle d’être très riche en protéines, comme tous aliments déclinés du soja. A noter que plus elle sera foncée, plus elle sera corsée en goût. De nature fraiche, de saveur douce (et sûrement salée), avec un tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin (peut-être Rein), elle aura une action très intéressante pour favoriser la digestion, pour équilibrer la flore intestinale, traiter les brûlures gastriques et inflammations du côlon, et même un rôle anti-infectieux (contre les effets toxiques de l’alcool, du tabac et même en protection contre la radioactivité). Elle agit aussi contre les troubles de la ménopause, pour calmer les bouffées de chaleurs et transpirations nocturnes. C’est aussi un puissant antioxydant, reconnu en prévention contre le cholestérol, des maladies cardio-vasculaires et de certains cancers.


Dans cette recette, même si le champignon et la pâte miso sont de nature un peu fraiche, les échalotes vont légèrement tiédir cette soupe. A noter toutefois que le miso, dans cette soupe est un plus, pour sa touche de protéines végétales (comme tous les aliments déclinés du soja) et aussi par sa saveur salée, il conviendra bien à la saison d’hiver, sans compter bien sûr aussi les bienfaits de la saveur « Umami » qui se retrouve dans les champignons et la pâte miso!

Miam! On a vraiment de quoi se régaler!…

Bonne dégustation et au plaisir de vous retrouver pour une prochaine recette!



Article écrit par Pascale Perli « Madreperla »

Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille mon livre « Le guide familial de la Médecine Chinoise » co-écrit avec Gilles Donguy et Alain Tardif (aux éditions Mango) et aussi ma prochaine formation qui commencera en mars 2024 (les infos sont sur ce site, rubrique Ateliers et formations).


303 vues0 commentaire

Comments


bottom of page