Rechercher

Confiture de poire gingembre

Dernière mise à jour : 20 oct. 2020

Voici une nouvelle recette de confiture ! Je n’ai plus besoin de vous rappeler ma passion des confitures. Voici donc ma dernière création en date, association très réussie entre parfums subtils de la poire et du gingembre. La poire est vraiment le fruit d’automne : de couleur blanche, de nature fraiche, elle va tout à fait correspondre, en Médecine chinoise, à l’élément Métal, et à l’organe Poumon, associé au Gros Intestin, ayant une particulière action, en tant que fruit très aqueux, de nourrir les liquides organiques, surtout pour le Poumon et les Intestins, nécessaire pour cette saison qui correspond à la sécheresse. La poire est le grand remède, en Diététique Chinoise, de la toux sèche. Le gingembre est lui-aussi de couleur blanche, avec une action très efficace sur le Poumon.

Nostradamus, le grand médecin et astrologue du Moyen, a écrit en 1556, un fameux traité des confitures, avec des recettes, à mi-chemin entre la quête de conservation des fruits, la recherche du goût et de la gastronomie et l’intérêt pour l’aliment comme un médicament. Il utilisait aussi beaucoup le gingembre et les épices. Alors, pourquoi ne pas imaginer une collection de confitures guérisseuses : mûres et miel pour traiter la constipation, figues épices pour traiter la fatigue chronique, cerises pour traiter les douleurs, et pour celle-ci, de part les vertus de la poire et du gingembre, en prévention des rhumes, laryngites et attaques de froid ?


Confiture de poire gingembre

Pour 5 pots : 1 kg de poires William mûres et fermes à la fois, 2 pommes (pour la pectine car la poire a beaucoup de jus et peu de pectine), 3cm de gingembre, 600g de sucre de canne blond environ, 1 citron bio, 2g de poudre d’agar agar

Eplucher poires et pommes, les couper en petits cubes. Peser les fruits et calculer 500g de sucre par kilo de fruits. Les mettre dans un grand bol (pas en métal), les recouvrir de sucre et laisser reposer en remuant pendant 6 heures. Laver le citron, bien nettoyer sa peau et en prélever le zeste. Presser le jus de citron, le rajouter, avec le zeste, ainsi que le gingembre épluché et émincé très finement.

Faire cuire, si possible dans un chaudron en cuivre, à feu vif, pour commencer et baisser le feu lorsque la confiture commence à bouillir. Compter 15mn, à partir de l’ébullition, pour une première cuisson, en pensant à remuer régulièrement, avec une cuillère en bois. Enlever la mousse qui se forme sur le dessus, avec une écumoire.

Le lendemain, 24 heures plus tard, refaire la même opération, pendant 10 à 15mn. Bien penser à tourner régulièrement pour éviter de brûler le fond de la marmite.

Les deux dernières minutes, saupoudrer la confiture d’agar agar, continuer à tourner avec la cuillère en bois, pour faire prendre la confiture. La poire ayant peu de pectine, c’est nécessaire de rajouter de l’agar-agar pour la faire gélifier. Vérifier si la cuisson a suffi, en mettant une cuillère de confiture sur une soucoupe froide, restée 15mn au congélateur : la confiture doit avoir la bonne consistance et figer sur la soucoupe.

Pour la préparation des pots (je préfère les pots avec couvercles à visser) : les stériliser, en les faisant bouillir 10mn, avec leurs couvercles, les mettre à sécher. Verser la confiture très chaude, dans les pots, en essayant de ne pas en mettre sur les bords, sinon essuyer avec un torchon propre humide. Les refermer et les retourner tout de suite, tant que la confiture est chaude (c’est cela qui va faire un appel d’air). Les couvrir, à l’envers, d’un torchon propre et attendre que les pots soient froids pour les retourner

Intérêts thérapeutiques des aliments principaux, selon la Diététique Chinoise :

La poire est de nature fraiche, de saveur douce et acide, avec un tropisme Poumon/ Estomac. Elle produit les liquides, apaise la soif. Elle humidifie la sécheresse du Poumon et traite la toux sèche, l’asthme, la gorge douloureuse, la trachéite, l’aphonie. Elle traite aussi la toux avec mucosités. Le jus de poire appelé aussi « Boisson de la douce rosée produite par le ciel » va pouvoir traiter l’hypertension artérielle, maladies cardiaques, hépatite A ou B, voir la cirrhose du foie et prévenir les cancers du nez, larynx, pharynx ou poumon.

Le sucre de canne blond est est de nature neutre et de saveur douce, de tropismes Rate/ Estomac/ Poumon : il tonifie la Rate, humidifie le Poumon, atténue les tensions et les spasmes.

Le gingembre fraisest de nature tiède, de saveur piquante, de tropisme Poumon/ Rate/ Estomac. Il va libérer la surface, favoriser la transpiration, pour éliminer les attaques externes de froid, réchauffer le Poumon, mais aussi réchauffer l’Estomac et le foyer moyen, en cas de coup de froid sur le ventre. Il traitera ainsi les nausées, arrêtera les vomissements de façon très efficace, en décoction 10mn avec du sucre roux, mais aussi en cas de coup de froid, avant les règles, pour éviter les douleurs ou pour éviter les nausées de la femme enceinte ou de la chimiothérapie. Le gingembre arrive en tête de liste parmi les plantes aux propriétés anti-inflammatoires. Il aura aussi une action pour éliminer la toxicité de certains aliments, comme une sorte d’antidote.

Pourquoi cette confiture sera bonne pour la santé? Ses composants auront une bonne action sur la Rate et le Poumon, pour tonifier l’énergie, mais aussi pour chasser le froid, en prévention des rhumes et douleurs abdominales par froid.

Toutefois, manger trop sucré n’est pas toujours recommandé, surtout en cas de surpoids et d’humidité, et comme on le sait, la Rate a besoin de la saveur Douce, et pas de la saveur Sucrée qui, en excès, risque de l’épuiser encore plus. Mais une petite confiture maison faite avec Amour et savourée sans excès ne pourra que vous réjouir le Cœur et les papilles. Donc n’abusez pas de tous ces produits industriels sucrés, mais faites vous juste le plaisir des saveurs du fait maison, avec de bons produits, qui nous rappelle l’enfance !

Alors, réjouissez vous bien des bonnes choses ! Appréciez les délices de la vie !

Et si vous voulez voir d’autres recettes de confitures et autres pour se faire du bien, merci de liker ma page FB « Madreperla »

Sources :« Le traité des confitures de Nostradamus » de Jean-Michel Deveau (Editions Etre Connaître), « Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Editions Guy Tredaniel)

51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout