Rechercher

Gravlax de saumon à la verveine citronnelle

Dernière mise à jour : janv. 31


Voici bientôt venu le temps des réjouissances de Noël et l’envie de vous faire partager mes recettes de gravlax de saumon. Je vais commencer par un gravlax inspiré d’une recette de l’excellent blog « La raffinerie culinaire », parfumé à la verveine citronnelle fraiche (à la place de l’aneth plus communément utilisé). Je vous donnerai aussi bientôt une recette très esthétique (un beau dégradé du rouge foncé à l’orange en tranches), d’un gravlax à la betterave.

Originaire des pays scandinaves, la technique de base du gravlax est de faire mariner 24 à 48h votre saumon frais enrobé d’un mélange de sucre et sel, d’un petit peu de vodka, et de le parfumer selon votre inspiration d’herbes fraiches, de baies roses ou de baies de coriandre. C’est le mélange de sucre, sel et alcool et le temps passé à mariner qui vont cuire le saumon. Suivant la texture que vous préférez et votre goût, vous pourrez le servir moins mariné au bout de 24h, plus sec, salé et parfumé au bout de 48h.



Gravlax de saumon à la verveine citronnelle

Pour 4 personnes : 1 filet de saumon frais de 500g (avec peau), 6 c. à soupe (70g) de sucre roux, 6 c. à soupe de gros sel, 1 grosse poignée de feuilles de verveine fraiche (sinon & bouquet d’aneth), 1 c. à soupe de graines de coriandre (ou baies roses), le zeste d’un citron bio, 1 petit verre de vodka.


Rincer le filet de saumon et bien l’éponger avec du papier absorbant.

Dans un bol, mélanger le sucre, le sel, les feuilles de verveine lavées et ciselées, les graines de coriandre, les zestes de citron et la vodka.

Au fond d’un plat, poser un film alimentaire sur lequel on mettra une partie du mélange, puis le filet. Recouvrir entièrement tout le filet avec le mélange. Puis l’enfermer dans le film alimentaire, bien serrer, quitte à faire plusieurs tours avec le film. Lui placer par dessus quelque chose de lourd et le garder au frais pour qu’il puisse bien mariner de 24 à 48h. Bien penser à vider l’excès de jus régulièrement.

Retirer le film alimentaire et bien le rincer sous l’eau froide, éponger délicatement.

Le servir, coupé en fines tranches, comme des sashimis japonais, arrosé d’un filet de citron.

Il pourra se manger accompagné de pommes de terre cuites au four ou d’une salade fraicheur, avec du fenouil ciselé et des pommes granny.


Bon appétit à vous !


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla »

Avec pour inspiration une recette du blog « La raffinerie culinaire »

303 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout