top of page
Rechercher

Eton mess à la châtaigne, poire épicée et fève tonka

Dernière mise à jour : 22 janv.

Voici le bon petit dessert très British que j’ai préparé ce Noël, qui était fort succulent! Alors, c’est quoi un « Eton mess « ? A priori un gros bazar de dessert désordonné! Cela viendrait de la légende suivante: lors d'un pique-nique pendant un tournoi de cricket du Collège « Eton » dans les années 1930, un invité se serait assis sur le panier contenant une pavlova, ce qui a déstructuré le gâteau sans altérer son goût. Dans l’absolu, cela ressemble à une pavlova avec meringue, crème fouettée en chantilly et fruits frais, sauf que c’est un peu le chaos au niveau de sa présentation.

Pour que ce soit plus présentable, j’ai choisi la version verrine individuelle et utilisé pour la première fois de ma vie une poche à douille. Technique sûrement à améliorer, mais le rendu n’est pas si mal! J’ai choisi pour apporter un peu de piquant (et d’acidité) à cette recette d’y ajouter des poires pochées dans un mélange d’épices et de fève tonka. Le mélange était plutôt réussi.

Cette recette peut se décliner à l’infini avec meringue, crème fouettée et le fruit frais que vous préférez (fraises, framboises, myrtilles, mangue…). Il est extrêmement facile à préparer avec un maximum d’effet. Vive ces fous d’anglais et l’Eton mess né d’une gaffe loin d’être malencontreuse!


Eton mess à la châtaigne, poire épicée et fève tonka

Pour 6 personnes: 25 cl de crème liquide, 125g de mascarpone, 3 c.à soupe de crème de marrons, 1 sachet de sucre vanillé, 3 poires, 50g de sucre, 2 anis étoilé, 1 c.à café de cannelle en poudre, 1 fève tonka, 10 petites meringues, quelques brisures de marrons glacés.


Commencer par éplucher et couper les poires en petits morceaux. Porter à ébullition 1/2 litre d’eau avec le sucre et les épices. Y rajouter les poires et les faire pocher 20mn, laisser reposer avec un couvercle jusqu’à ce qu’elles refroidissent. Les égoutter!

Au batteur électrique, faire monter la crème en chantilly, rajouter le sachet de sucre vanillé et le mascarpone. Battre à nouveau. Rajouter la crème de marrons: 3 c.à soupe permettent que la mousse ne soit pas trop sucrée mais vous pourrez en rajouter selon votre goût. Mettre dans une poche à douille (on peut aussi utiliser une grosse cuillère).

Dans des verres individuels, mettre la mousse de marrons au fond, y déposer les morceaux de poires, encore un peu de mousse. Puis mettre sur le dessus une petite meringue entière, de la meringue émiettée et des brisures de châtaignes!

Garder au frais 1 heure au moins!

Il n’y a plus qu’à se régaler!…




NB: Pour ajouter un peu d’acidité à ce dessert très doux (l’acide contrôle le doux, comme le Foie contrôle la Rate, dans le cycle "Ke" de contrôle en Médecine Chinoise), on pourrait aussi remplacer la poire par des myrtilles fraiches, ce qui serait aussi délicieux!

Version Eton mess à la crème de marron, myrtilles fraiches, meringue et amandes grillées!


Focus sur les bienfaits de la châtaigne, selon la Diététique Chinoise:

La châtaigne est de nature tiède, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac/ Reins. Étant de saveur douce, de tropisme Rate et Rein, elle tonifie le Qi du ciel postérieur, le Qi de la Rate, source de production de l’énergie et du sang et le Qi du ciel antérieur, logée au niveau des Reins. Elle va du coup, plutôt tonifier le Yang, ce qui lui donne un fort pouvoir énergétique, reminéralisant, pour fortifier les os et les tendons. Elle arrête aussi les diarrhées et traite la toux chronique des personnes âgées. Elle active le sang et arrête les saignements.


Selon les études actuelles, la châtaigne est considérée comme hyper nutritive, en apportant 200 calories aux 100 grammes, tout en fournissant un apport en glucides intéressant, avec un index glycémique bas (intéressant pour les diabétiques). Elle renferme énormément de minéraux et d’oligo-éléments, ce qui la rend en plus alcanisante, lorsque le corps a tendance à trop s’acidifier. Elle est considérée comme un très bon tonique nerveux, musculaire et veineux. Elle peut traiter les troubles rhumatismaux et circulatoires, mais aussi la toux et l’asthme, grâce à son pouvoir en Diététique Chinoise, de tonifier le Yang du Rein.


Pour la petite histoire, Hildegarde de Bingen, cette sainte éveillée du Moyen-âge, qui a beaucoup écrit sur les aliments qui soignent, en vantait les mérites et conseillait de souvent manger des châtaignes à l’homme affaibli, car « cela redonnera à son cœur une sorte de vigueur, il retrouvera force et joie », lien fort entre le Corps, le Cœur et l’Esprit ! Elle conseillait aussi de tenir à la main et de respirer un bâton de châtaignier, juste pour « donner bonne santé à la tête ». On retrouve aussi plus tard dans l’histoire, l’effet bénéfique de « Sweet Chestnut » dans les fleurs de Bach, pour aider certaines personnes dont l’angoisse devient tellement forte qu’elle en est insupportable.


Précautions d'emploi: Attention toutefois aux ballonnements, voir aux brûlures d’estomac si elles ne sont pas bien cuites !

Si vous voulez en savoir plus sur la châtaigne, je vous conseille mon article: "La châtaigne, un grand tonique du Rein et des os"


Ce dessert plutôt assez sucré, conviendra bien à la Rate qui aime la douceur, surtout avec la crème qui est aussi de saveur douce. Attention toutefois à ne pas abuser de la saveur sucrée, je vous le répète souvent, "trop de douceur (surtout trop de sucré qui est un excès de la saveur douce) tue la douceur », finit par épuiser la Rate qui recherche sans arrêt cette saveur et qui finit par nous rendre « addict » au sucre, voir dépressif après nous avoir remonté de façon compulsive le moral. La saveur douce tonifie le Qi, ce qui n’est pas un luxe en hiver quand on est fatigué, mais malheureusement, le sucré nous fait faire le yoyo avec l’Énergie (et aussi l’insuline du pancréas) avec des pics et des redescendes d’énergie, appelant encore plus le sucre. Bon! J’avoue, c’est un peu « tue-l’amour » ce que je vous raconte, un peu vache de vous allécher et de vous retirer le dessert des mains, mais c’est juste pour vous prévenir: Un peu de sucré, le plus naturel possible, mais pas trop!…C’est bon pour le moral, sans en abuser! Prenez bien soin de vous!


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla »

Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille mon livre « Le guide familial de la Médecine Chinoise » co-écrit avec Gilles Donguy et Alain Tardif (aux éditions Mango) et aussi ma prochaine formation qui commencera en mars 2024 (les infos sont sur ce site, rubrique Ateliers et formations).


253 vues0 commentaire

Comments


bottom of page