top of page
Rechercher

Le printemps, saison du Bois

Dernière mise à jour : 25 mars 2023

C’est aujourd’hui le premier jour du printemps selon notre calendrier occidental, dit grégorien, l’occasion de vous parler de cette saison et de sa diététique, selon la vision de la Médecine Chinoise. Première saison de l’année qui débute, selon le calendrier chinois, le 4 février, au moment du Nouvel An solaire et finira le 19 avril, avec son point culminant au moment de l’équinoxe, le 21 mars. Son nom en chinois est Chun, son caractère représente le soleil qui monte à travers les arbres.


Il est dit en chinois que « la tiédeur de printemps réveille les plantes endormies et fait s’épanouir les fleurs ». En effet, le soleil réchauffe et rallonge les journées, l’air devient de plus en plus doux. La nature semble se réveiller, après la longue période de repli sur soi de l’hiver. Après intériorisation, il y a extériorisation. Les animaux sortent de leur tanière, au moment de la Chandeleur le 2 février, tradition celtique avant d’être chrétienne (au niveau étymologique « le chant de l’Ours »). Les semences qui avaient entamé une germination discrète au sein de la terre, montrent leurs premières pousses et s’élancent vers le ciel. Les arbres bourgeonnent, commencent à fleurir, signes prometteurs de renaissance et de renouveau. C’est le moment aussi de « semer ses graines », au sens propre comme au sens figuré, avec l’envie de concrétiser de nouveaux rêves et projets, longuement mûris pendant l’hiver.


L’énergie dominante du Printemps est le Vent, le mouvement typique est la montée. L’énergie du Printemps est Shaoyang, le Yang qui commence à croître au sein du Yin.


L’homme se sent revigoré, ses sens s’éveillent. Il a tendance à s’habiller plus légèrement, sauf que le Vent est là, prêt à le surprendre: «  en avril, ne te découvre pas d’un fil »…

Au Printemps, nous sommes donc confrontés à trois types de pervers: le vent, la fraîcheur et la tiédeur. Ils sont souvent combinés avec l’humidité. Ce qui est particulier en cette saison, c’est le changement rapide et l’instabilité, ce qui en rend l’homme plus vulnérable. Il ne faut donc pas hésiter à se couvrir, surtout au niveau du cou avec un bon petit foulard en soie, pour éviter coups de froid, torticolis, acouphènes, vertiges ou céphalées.


Diététique du printemps:

Pour être en harmonie avec cette saison très changeante au niveau du temps (on pense aux giboulées de mars), l’homme veillera à bien adapter son alimentation à l’aspect climatique.

Finis les repas très copieux, adaptés aux grands froids de l’hiver!

- Privilégier les légumes et fruits de saison qui, naturellement par leur nature et saveurs, sauront adapter notre corps à cette saison!

- Dans un premier temps, sur l’entrée de printemps, quand le temps est encore un peu frais, on pourra manger plutôt des aliments de nature neutre à tiède, puis lorsque les températures vont se réchauffer, des aliments de nature neutre à fraiche.

- Les aliments de couleur verte, la couleur du printemps, du Bois et du Foie, seront privilégiés avec tous les légumes qui commencent à pousser en premier dans les jardins en cette saison.


- Pour la plupart de ces aliments verts, comme le pissenlit, la roquette, l’asperge, l’artichaut, leur saveur est amère, saveur de détoxification; celle-ci clarifie la chaleur et chasse l’humidité, pouvant nettoyer le corps de ses toxines. C’est donc une saveur plutôt recommandée au printemps.

- Les mois de février et mars seront aussi propices à un petit « ménage de printemps », avec une détox légère possible, pour soulager le Foie, grâce à des bouillons, gruaux de riz…

- Les aliments les plus représentatifs de ce printemps seront les graines germées, avec un potentiel de vitalité, de « Jing » très puissant, puisqu’elles représentent une nouvelle vie, une renaissance à l’état pur, sauf qu’il ne faut pas en abuser car de nature froide et de ce fait peu digestes, surtout lorsque la Rate est faible.

- La saveur acide, saveur associée au Foie, sera recommandée sans excès. On sait que cette saveur a un effet astringent. Elle est Yin, retient et nourrit les liquides organiques et veillera à ce que la montée du Qi du Foie ne soit trop brutale (ce qui peut être assez courant avec cet organe et encore plus en cette saison!). L’acide nourrit le Yin du Foie et, en quantités fortes, il purge même le Foie.

A utiliser toutefois avec modération, car en grandes quantités, elle risque d’épuiser le Foie, voir contracter encore plus le Foie s’il a tendance à la stagnation de Qi, avec irritabilité, nœuds à l’estomac, colites nerveuses des intestins, syndrome prémenstruel, dysménorrhées!… On évitera donc dans ce cas-là le citron chaud le matin qui n’est pas toujours une bonne idée!

- La saveur piquante, quant à elle, va faire l’inverse de la saveur acide: elle va faire circuler le Qi et surtout le Qi du Foie, libérer la surface en cas d’attaque de Vent. Cette saveur en petites quantités est fortement préconisée pendant cette saison, avec l’ajout de condiments, herbes aromatiques, gingembre frais, ciboule chinoise (ou oignons verts de printemps).

- La saveur douce est vraiment recommandée car elle correspond à la Terre qui stabilise cette Énergie ascendante du Bois. Elle soutient le Yang et nourrit le centre. De toute façon, quelque soient les saisons, il ne faut jamais oublier de soutenir l’Énergie de la Rate, source de production de l’Énergie et du Sang, par la saveur douce représentée par les céréales, les légumineuses, la viande, le poisson et les fruits.

- Les protéines à privilégier seront les viandes blanches, les volailles, les poissons, les œufs mais aussi le foie de volailles, de génisse… qui nourrit le Sang du Foie.

- Les cuissons recommandées sont la cuisson à la vapeur, à l’étouffée ou des sautés au wok (le légume sauté reste presque cru, mais en étant yang-guisé par la cuisson rapide au wok)


Petits conseils au niveau de notre mode de vie:

- L’Énergie du Foie, de même que la Nature, donne l’envie d’entreprendre de nouveaux projets et de bouger. En cette période d’élimination, un sport à l’extérieur, du type marche ou footing est bénéfique pour que le Foie soit massé par le souffle pulmonaire!

- On étire les articulations et tendons, surtout au niveau des côtes et du diaphragme, pour faire circuler l’Énergie du Foie avec une activité de Yoga, Taichichuan, Qi Gong ou auto-massages.

- On se couche tôt et se lève tôt pour profiter de l’énergie du matin et des premiers rayons de soleil.

- On dénoue ses cheveux et aussi les ceintures de pantalon pour mieux respirer.

- On reste couvert, en suivant le fameux proverbe « En avril, ne te découvre pas d’un fil », quitte à superposer les couches de vêtements pour s’accommoder aux variations intempestives de températures.

- On protège surtout la nuque des courants d’air, pour éviter les attaques de Vent (torticolis, rhinites…)


Très beau printemps à vous, dans la créativité, la spontanéité et la réalisation de quelques rêves un peu fous!


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources:

« Diététique des 4 saisons » et « Recettes des 4 saisons » de Chen Jun et Pierre Sterckx (Éditions Presses universitaires Guang Ming): de très bons livres que je vous recommande vivement!

« La médecine chinoise, santé, forme et diététique » du Dr Jean-Marc Eyssalet et Evelyne Malnic (Éditions Odile Jacob)



Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille ma prochaine formation sur 3 WE par Zoom, ouverte à tous qui commencera le WE prochain, les 25/26 mars 2023! Il reste encore quelques places!

Me contacter si vous voulez plus de renseignements!



2 246 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page