top of page
Rechercher

Ragoût de haricots noirs à la Norma

Dernière mise à jour : 30 janv.

Savez-vous que le Costa Rica est réputé pour ses centenaires, comme l’ile d’Okinawa dont je vous ai déjà parlé?…et aussi que ce qui donne cette longévité, c’est de consommer toute sa vie beaucoup de haricots secs et surtout de haricots noirs, c’est ce que je viens d’entendre dire aujourd’hui au journal télévisé de la 2. Cela confirme ce que la Diététique Chinoise nous raconte: les bienfaits thérapeutiques importants des aliments de couleur noire, pour nourrir le Jing des Reins, notre essence vitale et nous empêcher de vieillir (voir mon article « Se booster avec la couleur noire en hiver »).


Voici donc la recette parfaite qui m’a été donné par ma très chère amie, Norma, originaire du Vénézuela, pas très loin du Costa Rica, qui un jour m’avait expliqué que les gens les plus pauvres, dans son pays, survivaient grâce au riz et aux haricots noirs. La recette idéale pour soutenir nos Reins avec le haricot (qui à la forme d’un Rein, selon la théorie des signatures) et la couleur noire bénéfique au Rein, et aussi, comme je viens de l’apprendre aujourd’hui ne pas vieillir et devenir peut-être centenaire!


Ragoût de haricots noirs à la Norma

Pour 4 personnes: 300g de petits haricots noirs, 3 oignons, 4 poivrons corne de taureau rouges, 4 gousses d’ail, 1 c.à soupe de paprika fumé, 2 feuilles de laurier, huile d’olive, sel, poivre


Faire tremper les haricots une nuit minimum, 24h, c’est mieux!

Les cuire dans de l’eau froide, avec les feuilles de laurier, porter à ébullition puis laisser mijoter tranquillement 1h30 à 2h, jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

Pendant ce temps, faire blondir les oignons émincés dans un peu d’huile d’olive. Rajouter les poivrons lavés et émincés finement. Cuire 10mn environ. Rajouter les haricots égouttés et laisser mijoter 30 à 40mn.


Servir chaud avec du riz blanc pour favoriser l’assiette idéale parfaite avec: céréale + légumineuse = protéine végétale!


Pourquoi c’est bon pour la santé, selon les principes de la diététique Chinoise?

Le haricot noir est de nature neutre, de saveur douce, de tropismes Cœur/ Foie/ Reins. Comme toutes les légumineuses, étant de nature neutre et de saveur douce, il va tonifier l’énergie de la Rate/ Estomac et traiter la fatigue chronique, les selles molles. Selon la « théorie des signatures » qui dit qu’il y aura toujours un lien entre la forme de l’aliment et son organe ciblé, ce haricot sec a non seulement une forme qui rappelle un rein, mais en plus, il en a sa couleur, le noir, il va, par conséquent, avoir une action encore plus ciblée pour tonifier l’énergie des Reins, la « chaudière » du corps, ce qui en fera un aliment de prédilection, en hiver, pour tonifier l’énergie, traiter les lombes, et la fatigue chronique. Etant de tropismes Reins et Foie, son action portera aussi sur le Yin du Rein, pour chasser le Vent, activer le sang et éliminer l’Humidité, ce qui permettra de renforcer les os, les ligaments, les tendons et de traiter les « Bi », les rhumatismes, mais aussi, comme toutes les légumineuses de favoriser la diurèse, ce qui le rend intéressant pour traiter les œdèmes et le surpoids.

Toutes ces bonnes propriétés ont été confirmées par les recherches actuelles : plus le haricot sera coloré et foncé, c’est à dire noir, plus il sera riche en polyphénols (composés produits naturellement par les plantes pour assurer leur protection). Une étude récente aurait même constaté une diminution significative de décès, chez les personnes âgées, grâce à la consommation régulière de légumineuses. La capacité des légumineuses à ralentir l’absorption des sucres, en plus de fournir de très bonnes protéines, en fait un très bon allié à cette longévité, ce qui rend cet aliment intéressant car, de faible index glycémique, en cas de diabète et surpoids !

Toutefois, pour un effet optimal pour faire diminuer la glycémie et profiter d’un apport protéinique important, il faut penser à associer, comme le font de nombreuses traditions dans le monde, les légumineuses à une céréale, comme le riz ! Pourquoi ? Car les rares acides aminés peu présents dans les légumineuses sont en revanche présents en grande quantité dans les céréales, ce qui donne une association parfaite !


Le poivron, quant à lui, faisant partie de la famille des piments est de nature tiède, de saveur douce et piquante, comme l’oignon, ce qui va, dans cette recette potentialiser le pouvoir tonifiant des haricots noirs.


Cette recette conviendra parfaitement aux végétariens, sera plus appropriée à l'hiver (même si le poivron n’est pas vraiment de saison), ainsi qu’aux personnes frileuses, fatiguées, anémiées, en convalescence ou ayant tendance aux lombalgies, mais aussi si l’on veut nourrir son Jing, son Essence, renforcer son immunité et éviter de vieillir trop vite!


Régalez-vous bien, en vous faisant le plus grand bien!


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla »

Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille ma formation par Zoom: Un nouveau cursus sur 6 jours (3 WE) consacrés à la Diététique Chinoise et ouvert à tous commencera les 9/10 mars 2024! Il reste encore quelques places!

Je ne donnerai plus d'ateliers d'initiation cette année, tout se retrouve dans la formation de 6 jours, diététique des saisons, surpoids et gynéco.

Me contacter si vous voulez plus de renseignements par mail à l'adresse suivante: perli-pascale@bbox.fr

986 vues0 commentaire

コメント


bottom of page