Rechercher

Clafoutis aux cerises

Dernière mise à jour : 18 oct. 2020


Première recette d’un blog que j’espère arriver à mettre en place, qui sera pour moi, comme un labo d’expérimentation de cuisine et de Diététique chinoise, la branche la plus noble de la Médecine Chinoise. Mon objectif : vous donner quelques recettes traditionnelles thérapeutiques chinoises, qui ont fait leurs preuves, depuis des centaines d’années, mais aussi mes propres recettes, d’inspiration italienne, française, asiatique, végétarienne…

Plus personne ne sait à quel saint se vouer avec l’alimentation aujourd’hui, car on entend tout et son contraire…donc l’idée aussi de ce blog sera de revenir au plaisir de goûter, de manger, sans mettre trop de contraintes, mais plutôt un peu de conscience et surtout beaucoup de saveurs ! Pour moi, ce sera l’occasion, avec mon emploi du temps très chargé de parisienne surmenée, de chercher, d’expérimenter, de prendre le temps que je ne prends pas assez pour apprécier, déguster, affiner tout ce que la Diététique Chinoise m’a appris. Ce sera aussi l’occasion du partage pour, j’espère, vous donner aussi envie de ne plus suivre les dogmes, les extrémismes actuels autour de l’alimentation, de revenir au plaisir avant tout de pouvoir goûter à l’essence des aliments, à leur pouvoir énergétique et de vous en régaler.

J’ai choisi comme première recette le clafoutis aux cerises, rien de chinois là-dedans, mais je vais essayer de vous en donner ses bienfaits, à ma façon. J’ai, il faut le dire, un pur attachement pour ce gâteau qui était celui de ma Mamy Chauchau, reine de l’expérimentation culinaire, qui changeait chaque fois les proportions pour donner un gâteau mythique, trop cuit, trop cru, trop compact ou qui avait débordé du plat : beaucoup de moqueries pour elle là où elle y mettait tout son cœur. Comme quoi, la cuisine, ça ne s’invente pas ; pour la pâtisserie en tous les cas, il vaut mieux suivre une recette à la lettre, car sinon, les surprises peuvent être de taille.

Alors moi-aussi, j’ai testé plusieurs recettes et surtout, j’ai pensé à tous ceux qui ne mangent plus de gluten, plus de laitages, c’est une forte tendance actuelle ! Donc j’ai essayé 2 recettes, et après réflexion, personnellement, je préfère celle qui me rappelle vraiment le clafoutis de ma grand-mère, c’est une sorte de « Madeleine Proust » de l’enfance, le goût des crêpes, des gaufres des plaisirs des goûters de l’enfance, le goût du vrai lait associé à l’œuf !

Ce n’est quand même pas pareil quand on essaie de remplacer par du lait d’amande !


Recette du clafoutis aux cerises de nos grand-mères :

Pour 4 personnes : 500g de cerise, 4 œufs, 110g de farine, 80g de sucre roux, 20cl de crème liquide (eh oui !), 25cl de lait frais, 1 pincée de sel, 1 gousse de vanille grattée (ou sucre vanillé), zestes de citron ou une lichette de Kirsch, 1 noix de beurre pour le moule

Préchauffez votre four à 180°.

Beurrez et sucrer légèrement le fond d’un moule, équeutez les cerises au fond du plat (Moi, personnellement, je préfère ne pas enlever les noyaux pour éviter que les cerises s’écrasent)

Fouettez les œufs avec le sucre, rajouter dans l’ordre : la pincée de sel, la farine, la crème et le lait, en fouettant de façon énergique.

Mettre au four pour 40 à 45mn.

Pour une version sans gluten et sans lait :

Remplacer la crème par 50cl de crème d’amande cuisine, 15cl de lait d’amande et la farine par de la maïzena ou de la farine de riz

Intérêt thérapeutique :

Ce dessert étant globalement de saveur douce (voir sucrée), il va tonifier l’énergie, le Qi.

L’élément principal de cette recette étant la cerise, j’aimerais vous parler des bienfaits decelle-ci. Elle est de nature tiède, de saveur douce et acide, elle a un tropisme Rate et Foie, ce qui la rend intéressante pour tonifier l’énergie du Foyer Moyen et favoriser le Qi. C’est du coup un excellent tonique. De par son tropisme Foie, elle va éliminer le Vent et l’Humidité, donc très intéressante pour traiter les douleurs articulaires, les « Bi » en Médecine Chinoise, au même titre que le raisin et la mûre (« Sang Zi) qui pousse sur les arbres des vers à soie. Attention toutefois de ne pas en abuser car elle pourrait générer de la chaleur, en consommation excessive (déconseillée en cas de vide de Yin et Yang apparent !)




315 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout