Rechercher

Confiture de mûres sauvages

Dernière mise à jour : août 26

Petite virée à Mirabel, en Ardèche, dans notre maison perdue dans la montagne, loin de tout, au plus proche de la nature et de ses vibrations. J’adore y ramasser des mûres, en cette fin d’été, car pour moi, la cueillette est une forme de méditation, de présence à soi, de temps où l’on est juste là à observer chaque parcelle de buisson, sans penser à autre chose et à apprécier chaque cadeau que la nature peut nous offrir.

Cette année, avec la sécheresse et la canicule, elles ne sont pas très grosses, et mon butin a été d’à peine 1,2 kilo en une heure, de quoi faire juste 4 petits pots d’un nectar bleuté d’un parfum intense.


La mûre sauvage n’est pas répertoriée dans les textes chinois, alors que la mûre blanche, qui pousse sur les arbres qui permettait de nourrir les vers à soie, dans la vallée du Rhône, « Sang Zi », de son petit nom chinois, est un grand remède de la pharmacopée chinoise, de nature neutre, de saveur douce, de tropismes Reins/ Foie, avec surtout une action de tonifier le Yin du Foie et du Rein et d’éliminer le vent et l’humidité, pouvant traiter les vertiges, acouphènes, insomnies par vide de Yin, mais aussi les douleurs articulaires et les rhumatismes. La mûre sauvage , du point de vue occidental, fait partie de la famille des baies qui ont d’énormes bienfaits pour la santé : source de vitamines, minéraux, fibres, elle offre une gamme étendue de phyto-nutriments, avec une action sur le système cardio-vasculaire et le sang (de par sa couleur rouge à violette), sur le cerveau, la vision (comme les myrtilles et les baies de Goji), la prévention du cancer et la gestion du poids. Cette mûre étant en plus sauvage, donnera, du point de vue de la vision chinoise des aliments, encore plus de « jing », d’essence proche de la nature, ce qui lui donne une action plus tonifiante et de ce fait, une activité anti-oxydante quatre fois supérieure aux autres baies. Autre pouvoir de ce fruit : il était coutume, dans nos campagnes de manger de la confiture de mûres au miel pour traiter la constipation.

Combien de vertus pour ce petit fruit ramassé au cours de vos promenades de fin d’été !


Confiture de mûres sauvages

Ingrédients pour 4 petits pots : 1,2 kg de mûres sauvages qui donnera environ 800g de pulpe, 400g de sucre de canne blanc environ, 1 citron

Laver les fruits. Les mettre dans une casserole avec un petit verre d’eau. Les faire cuire 15mn environ, à feu assez fort, en tournant avec une cuillère en bois. Les passer au moulin à légumes, grille fine, pour éliminer une petite partie des grains. Si vous vouliez vraiment faire une gelée, il faudrait aussi les passer au tamis et laisser égoutter une nuit. Peser ce qu’il reste et calculer 500g de sucre par kilo de fruit. Remettre à cuire, avec le jus de citron, environ 20mn. Verser dans les pots ébouillantés à l’avance, comme pratiqué habituellement.

Belle cueillette et dégustation à tous !

Article écrit par Pascale Perli "Madreperla"

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout