Rechercher

Crêpes à la bière Tsingtao

Mis à jour : févr. 1

Vous ne pouvez pas savoir ce que j’aime les crêpes, c’est ce que je préfère sûrement sur terre, qui me donne le plus grand réconfort. Je pense que c’est un plat universel qu’on trouve un peu partout dans le monde qui se partage en famille et qui peut même se faire, dans certains pays, avec juste un peu de farine et de l’eau. C’était le plat qu’on faisait, au moment des fins de mois difficiles, mais aussi le plat de la Chandeleur, en fin d’hiver, quand on avait fini toutes les réserves dans les placards. Sa forme ronde de soleil était sensée évoquer la lumière qui sort de l’ombre début février, comme la Chandeleur, le chant de l’ours qui sort de sa caverne, et porter ainsi chance pour les nouvelles cultures à venir. D’où, aussi, la tradition de faire sauter les crêpes, en tenant une pièce de monnaie, dans la main gauche, qui permettrait d’attirer bonheur et argent.


Alors avec toute cette vague Vegan, anti gluten, anti laitages, que vont devenir mes crêpes ? Ce qui, pour moi, en fait son bonheur, c’est tout le côté régressif et douillet de l’association du lait et des œufs, tous 2 aliments très maternels.

Pourtant, je me souviens des crêpes que me faisait ma maman, dans les années 70, où nous étions devenus végétaliens macrobiotiques : c’était juste de la farine complète avec de la crème d’amande (à l’époque, il n’y avait pas tous les laits végétaux) et de l’eau. Servies avec de la confiture de roses, c’était juste un pur délice !

Alors lait de vache ou lait végétal, œuf ou pas œufs, farine de blé ou pas ?

Moi personnellement, j’aime le réconfort des œufs et du lait en association, que l’on va retrouver dans les œufs au lait, clafoutis, fars bretons, beignets, bugnes, gaufres… Vous trouverez à la fin de cette recette les intérêts thérapeutiques des différents ingrédients de ce plat, selon les principes de la Diététique Chinoise.

Pourquoi à la bière chinoise Tsingtao ? Parce que la bière coupée au lait allège les crêpes, mais aussi parce que j’aime son petit goût très fin et raffiné. Petit clin d’œil aussi à Alex, chef du restaurant « Chez Guan », rue d’Aligre, mon resto chinois préféré, dont Tsingtao est la ville d’origine !



Crêpes à la bière Tsingtao

Pour environ 15 crêpes : 300g de farine de blé, 3 œufs, 3 cuillères à soupe de sucre roux, 3 cuillère à soupe d’huile végétale, 400ml de lait bio, 1 bière Tsingtao (330ml), sel

Mettre dans un grand saladier la farine, les œufs, le sucre, le sel, l’huile au centre. Remuer légèrement les ingrédients et rajouter le lait et la bière progressivement pour éviter les grumeaux. Saler et vérifier l’assaisonnement. Laisser poser 20mn, rallonger avec un peu de lait si pâte trop épaisse. Les cuire avec un peu d’huile ou de beurre dans une poêle, en les retournant à votre guise, avec une spatule ou en les faisant sauter !

Les empiler, en les gardant au chaud.

Les agrémenter de tout ce que vous aimez : confiture maison, miel, jus de citron, beurre salé, chocolat noir, caramel au beurre salé...

Intérêts thérapeutiques des ingrédients, selon la Diététique Chinoise :

La farine de blé est de nature fraiche, de saveur douce, avec un tropisme Rate/ Estomac/ Cœur/ Reins : il va renforcer la Rate, source de production de l’énergie et du sang. Il va aussi nourrir les Reins, mais surtout nourrir le Cœur, calmer l’esprit, traiter les insomnies et dépression par chaleur vide. C’est toutefois la céréale la plus humidifiante, donc attention en cas de syndrome d’humidité (par exemple en cas de surpoids, d’œdème ou de maladies rhumatismales), on évitera le blé et les laitages !

L’œuf est de nature neutre (c’est l’équilibre parfait entre le Yin et le Yang, car le blanc est Yin, le jaune est Yang). Il est de saveur douce, de tropisme Cœur/ Rate/ Reins : il tonifie le Qi et nourrit les 3 foyers, mais surtout le Sang et le Yin (car de principe maternel). Il est très conseillé en cas d’anémie, surtout après l’accouchement.

Le lait de vache est de nature neutre, de saveur douce, de tropisme Cœur/ Poumon/ Estomac. Il va tonifier le vide et surtout nourrir le Yin, produire des liquides, apaiser la soif et humidifier les intestins. Il sera intéressant pour traiter la fatigue, la faiblesse, les vertiges et le diabète touchant le Foyer Supérieur. Les fromages et yaourts sont plus assimilables (et surtout de chèvre ou brebis, de nature tiède) car transformés par la fermentation que le lait de vache pur ou le fromage blanc. Attention toutefois de pas en abuser, car ils pourraient produire de l’humidité et des mucosités, surtout consommés le soir, car on a encore moins d’enzymes pour les assimiler !

La bière est de nature fraiche (même si c’est un alcool qui est toujours de nature chauffante) et de saveur amère. C’est la boisson alcoolisée la plus rafraichissante. Elle renforce le Qi, dissipe les stagnations d’aliments, favorise du coup la digestion. Elle est aussi très diurétique et intéressante pour éliminer humidité/ chaleur. Elle est recommandée pour les femmes à la ménopause, car seule boisson alcoolisée favorisant le Yin, grâce à la vertu thérapeutique du houblon.

Attention toutefois à ne pas en abuser, car l’abus d’alcool, quel qu’il soit n’est pas recommandé : 1 à 2 bières par semaine, pas plus !

Alors ? Tous ces ingrédients ne sont pas si mauvais pour la santé ? Pas de quoi en faire un fromage si l’on veut régaler sa famille avec une petite crêpes-party !

Régalez-vous bien, en vous faisant du bien !

Article écrit par Pascale Perli « Madreperla »

188 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout