Rechercher

Les lasagnes de ma grand-mère

Mis à jour : 22 oct. 2020

A la question : « Si vous deviez préparer un plat, un seul, pour enchanter le monde, pour rendre les gens heureux, ce serait quoi ? », la majorité m’a répondu : un plat de lasagnes ! Il est vrai que celui-ci fait toujours plaisir aux grands comme aux petits. Il est vrai aussi que c’était un plat que j’adorais, préparé avec beaucoup d’Amour, par ma grand-mère Maria, vénitienne d’origine. C’est elle qui me l’a appris et c’est aussi la 1ère recette que j’ai préparée pour épater mes copains, quand j’avais 14 ans. Alors, pour ma 50ème recette postée sur ma page « Madreperla », je vous offre cette spécialité de ma grand-mère. Son petit truc de plus, propre à Venise, lieu de passage du commerce avec l’Orient des épices, c’était de rajouter un peu de cannelle, dans sa sauce tomate. Et puis un autre sésame important : le temps ! La sauce tomate doit cuire au moins 2 heures, pour être fabuleuse ! Avec tout ça, vous allez voir : vous allez vous régaler !


Les lasagnes de ma grand-mère

Pour 6 personnes : 12 feuilles de lasagnes, 800g de tomates concassées en boite, 100g de gruyère râpé

Pour la sauce bolognaise : 300g de bœuf haché, 100g de chair à saucisse, 800g de tomates concassées en boîte, 1 carotte, 1 petite branche de céleri, 1 oignon, 2 gousses d’ail, 1 feuille de laurier,1 branche de thym, 1 cuillère à soupe de sucre, ½ cuillère à café de cannelle, huile d’olive, sel, poivre

Pour la sauce béchamel : 80g de beurre, 60g de farine, 60cl de lait demi-écrémé bio, sel, poivre

Pour la sauce bolognaise :peler et hacher finement l’oignon et l’ail. Eplucher, laver et hacher finement la carotte et le céleri. Dans une casserole, faire revenir dans l’huile d’olive le mélange d’oignons, ail, légumes pendant 5mn, sur feu moyen, en remuant sans cesse, pour bien faire dégager les parfums. Ajouter le bœuf et la chair à saucisse, et continuer à faire rissoler, en remuant, encore 5mn.

Rajouter les tomates, le thym, le laurier, le sucre, sel et poivre. Laisser mijoter 2 heures, en couvrant à moitié la casserole.

Petit secret : rajouter à la fin de la cuisson ½ cuillère à café de cannelle en poudre.

Pour la sauce béchamel :faire fondre le beurre dans une casserole. Ajouter la farine et mélanger 2mn. Verser petit à petit le lait, en fouettant, pour éviter les grumeaux, saler, poivrer. Laisser épaissir 5 à 10mn, sur feu moyen, en tournant régulièrement pour éviter d’attacher au fond et à nouveau les grumeaux. Il faut cuire le temps qu’il faut pour atteindre la bonne consistance, un peu épaisse !

Pendant ce temps, préchauffer le four, à 180°, thermostat 6.

Beurrer un plat à gratin. Déposer une 1èrecouche de béchamel au fond du plat, puis une 1èrecouche de feuilles de lasagnes, puis une couche de sauce tomates. Saupoudre de gruyère râpé régulièrement. Recommencer ainsi régulièrement, jusqu’à épuisement des ingrédients. L’idéal est de finir sur la dernière couche avec de la béchamel et du gruyère, pour que ça puisse bien griller sur le dessus. Enfourner et faire cuire 30mn environ. Servir chaud, avec un peu de salade verte.

Pourquoi c’est bon, selon les principes de la Diététique Chinoise ? Oh lala ! J’entends déjà les voix de tous ceux qui vont me dire : mais Pascale, ça ne va pas ! Dans ce plat, tu cumules le gluten, les laitages, le fromage, la tomate en hiver, et tutti quanti ! ...Laissez moi un peu tranquille, avec tout ça ! Bien sûr, cette recette va cumuler plein d’aliments humidifiants, ce n’est pas un plat régime, mais c’est tellement bon d’honorer nos ancêtres, avec leurs petits plats qui nous ont réchauffé le Cœur enfant ! Donc, cette fois-ci, je vais juste profiter de cette recette pour vous parler de plaisir. Oui ! du plaisir !

Plaisir de manger des bonnes choses, plaisir d’être vivant !

Et ce plat de couleur rouge, ce plat à base de pâtes dont le blé a un tropisme Cœur, va tout faire pour nous rendre heureux, donc ça, c’est le principal ! Du bonheur à l’état pur !

Et comme dit l’écrivain Colette : « Faites des bêtises, mais faites-les avec enthousiasme ». Stop aux dogmes, aux psycho-rigidités alimentaires ! Mangeons en conscience, mais sans oublier de se faire plaisir !

Alors, régalez-vous bien !

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout