Rechercher

Polenta crémeuse aux champignons Shiitaké

Dernière mise à jour : janv. 31

Je vous ai présenté, il y a quelques jours, le champignon Shiitaké et tous ses super pouvoirs thérapeutiques pour renforcer l’immunité (on en a bien besoin en ce moment !), mais aussi en prévention du vieillissement cellulaire et du cancer. Voici une recette, en hommage, à mes grands-parents Perli, originaires de Valstagna, dans la campagne vénitienne. Ma grand-mère, Maria, adorait nous préparer, comme bon plat d’hiver, la polenta avec le ragoût de lapin. C’est un plat traditionnel de la région et il y a même une chanson très populaire qui lui est consacré. Peut-être un jour si vous êtes sages, je vous la chanterais. En attendant, elle avait beaucoup fait rire mon maître chinois, Baï Yunqiao, quand je lui avais chanté car elle racontait, de façon un peu triviale et crue, la circulation du « San Jiao », du « triple réchauffeur » en Médecine Chinoise, du maïs, depuis sa culture, sa transformation en polenta, sa préparation, son assimilation, sa digestion, jusqu’à vous imaginez quoi…

Je n’étais pas super fan, enfant, de la polenta, car mon grand-père, Guerino, me forçait à en manger pour avoir de « grosses cuisses », argument peu vendeur quand on est adolescente !

Je me suis toutefois réconciliée avec celle-ci et vous propose cette variante végétarienne, avec Shiitaké. Comme je vous l’avais dit dans mon précédent article, le taux de protéines est très élevé dans les champignons, avec un bonus dans les champignons sauvages et les Shiitaké. Donc régalez-vous, avec cette recette, qui ne pourra que vous faire le plus grand bien !


Polenta crémeuse aux champignons Shiitaké

Pour 4 personnes : 200g de polenta, 50cl de lait, 15cl de crème fraiche, 30g de beurre, 500g de champignons Shiitakés, 1 gousse d’ail, 6 branches de persil, 2 c.à soupe d’huile d’olive, sel, poivre, parmesan

Nettoyer les champignons Shiitaké, leur couper les pieds s’ils sont un peu durs et les couper en fines lamelles. Faire chauffer dans une poêle l’huile d’olive, y faire revenir les champignons jusqu’à ce qu’ils ne rendent plus d’eau et qu’ils blondissent un peu.

Eplucher et hacher la gousse d’ail, laver et ciseler le persil, les rajouter en fin de cuisson sur les champignons.

Faire bouillir 50cl d’eau avec 50 cl de lait et une bonne pincée de sel. Lorsque le mélange bout, verser la polenta en pluie et cuire 7mn environ, en remuant avec une cuillère en bois régulièrement. Incorporer à la fin la crème et le beurre, sans cesser de remuer.

Servir bien chaud, en formant un nid au centre de l’assiette avec les champignons. On pourra rajouter un peu de parmesan râpé et un filet d’huile d’olive.

Intérêts thérapeutiques des aliments principaux, selon la Diététique Chinoise :

Pour le Shiitaké, se référer à mon article précédent : Le Shiitaké, anti-cancer et boosteur de l’immunité

Le maïs, quant à lui, est de nature neutre, de saveur douce et insipide, de tropismes Rate/ Estomac/ Vessie : il tonifie le centre, harmonise l’Estomac. Par sa nature neutre et saveur douce, il va avoir l’action de tonifier la Rate/ Estomac et de traiter la fatigue et l’inappétence. C’est une céréale intéressante aussi pour éliminer l’humidité, favoriser la diurèse. Elle sera donc recommandée en cas d’œdèmes, de selles molles et même pour mincir!

L’hiver, en Médecine Chinoise, a commencé hier, le 7 novembre ! Ce plat, avec ces 2 aliments principaux sera excellent pour tonifier le Qi, l’énergie, en ce début d’hiver !... sans faire forcément de « grosses cuisses » !


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla »

373 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout