Rechercher

Riz gluant à la mangue et lait de coco

Mis à jour : 25 déc. 2020

J38 du confinement : Cuisiner pour se sentir un peu dépaysée des 4 murs de son appartement…et se préparer en dessert un « Sticky rice mango ». Très facile à préparer et comme tous les entremets, tellement régressif ! La saveur douce apporte le réconfort dont on a besoin en ce moment, elle tonifie la Rate, calme, dé spasme. Ce dessert a l’intérêt d’être parfumé, sans être trop sucré. Le riz gluant (ou riz glutineux) qui est une variété particulière de riz est de nature tiède. C’est une des rares céréales qui, par sa nature réchauffante, va tonifier le Yang, surtout de la Rate et du Poumon, pas un luxe au moment où beaucoup de personnes atteintes par le Covid-19 peuvent avoir du mal à remonter la pente et à retrouver leur énergie. Ce dessert traditionnel thaï est encore un bon exemple de l’équilibrage d’un plat entre la nature fraiche de la mangue (c’est un fruit exotique des tropiques), la nature tiède du riz glutineux et la nature neutre du lait de coco et du sucre de canne !

Il ne faut bien sûr pas manger trop sucré pour éviter d'épuiser la Rate (et de grossir bien sûr), mais se donner un peu de douceur sans excès, dans cette période où notre moral n'est pas au top, où nous pouvons nous sentir contraints, peut quand même faire du bien, sans aller jusqu'à l'excès des sucreries, bonbons, barres chocolatées. Juste un peu de douceur comme un câlin !

Donc régalez-vous bien, en vous faisant du bien !


Riz gluant à la mangue et au lait de coco

Pour 4 personnes : 200g de riz gluant, 2 petites mangues mûres, 20cl de lait de coco (le mieux est celui spécial dessert), 60g de sucre de canne, sésame blond ou noir grillé pour la décoration, 1 pincée de sel

La veille, rincer le riz 2 ou 3 fois et le faire tremper toute une nuit dans une grande quantité d’eau froide. Le jour-même, rincer et égoutter le riz, le cuire à la vapeur environ 25mn.

Peler et couper la mangue en dés. Faire chauffer, sans bouillir, le lait de coco avec une pincée de sel et le sucre. Dès que le riz est cuit, le mettre dans un bol et l’arroser avec les 2/3 du lait de coco. Mélanger délicatement, laisser reposer 1/4h à température ambiante.

Répartir un peu de riz au fond de verres, rajouter un peu de dés de mangues, recouvrir de riz, sans remplir totalement. Terminer en arrosant avec le reste de lait.

Saupoudrer à la fin de quelques graines de sésame blond ou noir grillé (ce que j’ai oublié de faire sur ma photo !) Une autre présentation serait possible sur assiette (c’est comme cela que c’est le plus souvent servi dans les restaurants thaïlandais) ou encore présenté comme des petits sushis avec le lait de coco à verser dessus, comme sur la photo trouvée sur un blog américain.


Intérêts thérapeutiques des aliments selon la Diététique Chinoise :

Le riz glutineux est de nature tiède, de saveur douce, de tropismes Rate/ Estomac/ Poumon. Il tonifie et tiédit le Qi du Foyer Moyen. C’est la seule céréale qui tonifie le Yang, réchauffe le corps et traite la frilosité. Il tonifie aussi le QI du Poumon, traitant la transpiration spontanée. Il arrête aussi les mictions fréquentes et abondantes, par vide de Qi des Reins. Attention toutefois à ne pas en consommer en cas de cystites, de chaleur/ humidité sur la Vessie, de chaleur sur l’Estomac, constipation, diabète ou mucosités chaleur !

La mangue est de nature fraiche, de saveur douce et acide, de tropisme Rate/ Estomac. Elle harmonise l’Estomac, calme la nausée, arrête les vomissements, traite aussi le mal de mer et des transports. Elle clarifie l’Estomac, génère les liquides. Elle traite aussi les vertiges, type Mesnières ou de l’hypertension. Elle convient au diabétiques, car son IG est très bas, mais jamais conseillée en fin de repas. De plus étant très riche en fibres, et surtout dans un polyphénol naturel qui lui est propre, la mangiférine, elle ferait diminuer le taux de glycémie, ainsi que de lipides dans le sang, favorisant ainsi la diminution de l’appétit et du diabète.

La chair de la mangue doit sa couleur orange vif à sa forte concentration en bêta-carotènes, un antioxydant très intéressant pour protéger la peau des radicaux libres responsables des rides et du vieillissement prématuré, et aussi à fort pouvoir anti-inflammatoire.

Le lait de coco est de nature neutre, de saveur douce, avec un tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin. Il tonifie l’énergie, le Qi et traite la fatigue, l’inappétence. Attention ! Ne pas confondre le lait de coco qui est issu de la chair et reconditionné en lait de coco. Le jus est plutôt de nature fraiche, il sera désaltérant et traitera les diarrhées causées par la canicule. La chair qui sert à faire le lait de coco sera plutôt, lui, laxatif, pout traiter la constipation par sécheresse du Gros Intestin. Il a aussi une action vermifuge. Pour tonifier le Qi, on préfèrera le lait de coco, de nature neutre et saveur douce, plus tonifiant au jus qui, lui, est rafraichissant !

Le sucre de canne est est de nature neutre et de saveur douce, de tropismes Rate/ Estomac/ Poumon : il tonifie la Rate, humidifie le Poumon, atténue les tensions et les spasmes.

Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources : « Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

255 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout