Rechercher

Comme une salade de tomates !... Pastèque, féta, basilic


Voici une recette que je me suis permise de reprendre d’une super cuisinière végétarienne, Olga qui nous a enchantés de ces saveurs enchanteresses, pendant un stage de chant spontané à Bourrou, en Dordogne ! Cette salade était un vrai trompe-l’œil, très réussi de salade de tomates à la féta sauf qu’il s’agissait, en réalité, de pastèque au lieu de tomates. La pastèque a un immense intérêt, selon les principes de la Diététique Chinoise, elle est de nature froide, désaltère énormément, nourrit les liquides et calme tous les désagréments des fortes chaleurs en été (comme l’angine ou l’insolation par Vent Chaleur), mais aussi, comme disent les Chinois, le meilleur aliment pour calmer un plat trop épicé ou pimenté. Toutefois, cet aliment étant très froid (surtout pour la sphère digestive et la Rate, lorsqu’elle est déjà faible ou si vous avez beaucoup de signes de froid, de fatigue, de frilosité, ce que l’on appelle en MTC le « Vide de Yang »), il sera intéressant comme dans cette recette de rajouter des oignons frais émincés de nature tiède, du basilic (plutôt que la menthe qui est très agréable et rafraichissante de goût, mais qui risque de rafraichir encore plus), de la féta (fromage de brebis de nature tiède) et une bonne vinaigrette (qui va aussi réchauffer légèrement).

Cette salade sera parfaite pour accompagner un barbecue, en verrines pour une petite entrée fraicheur et étonnera bien vos amis. Bien penser à couper la pastèque comme s’il s’agissait de tomates, pour un meilleur effet de surprise ! Je vous conseille aussi de la préparer au moins 30mn à l’avance pour qu’elle puisse bien s’imprégner du parfum du basilic et de la féta.


Salade à la pastèque, féta, basilic

Pour 4 personnes : 800g de pastèque, 150g de féta, 1 petit oignon rouge, 5 branches de basilic, 1 c.à soupe de vinaigre balsamique, 2 c. à soupe d’huile d’olive, sel, poivre


Couper la pastèque, de la taille de tranches de tomates. Les mettre dans un grand saladier. Eplucher l’oignon et le ciseler finement. Couper la féta en petits morceaux. Laver et hacher le basilic. Rajouter ces ingrédients à la pastèque. Rajouter le vinaigre balsamique et l’huile, sel, poivre, mélanger. Laisser reposer au frais 30mn.


Intérêts thérapeutiques de la pastèque, selon la Diététique Chinoise :

La pastèque est de nature très froide, de saveur douce et insipide (car fait partie de la famille des cucurbitacées, comme la citrouille ou le melon), de tropismes Estomac, Vessie, Cœur. Elle clarifie la chaleur et la canicule, génère les liquides et apaise la soif, calme l’irritabilité, clarifie le Cœur et favorise la diurèse. En Chine, on la consomme beaucoup en été, par fortes chaleurs, mais aussi au moment du repas, pour calmer le feu d’un plat trop épicé ! Elle traite les coups de chaleur, angines, aphtes liés au Feu du Cœur, mais aussi les infections urinaires, l’insuffisance rénale, en lien avec le Feu du Cœur (Axe Cœur Feu/ Reins Eau). C’est un excellent diurétique (car de saveur insipide). Elle aurait aussi une action intéressante, en cas d ‘hépatite, jaunisse, néphrites et poly néphrites aigues ou chroniques, d’œdèmes, d’hypertension artérielle et en prévention du cancer de la prostate. Elle neutraliserait aussi de façon notoire les effets toxiques de l’alcool.

Attention toutefois de ne pas trop en consommer en cas de vide de Yang de Rate, car aliment très refroidissant !

NB : Pour la petite histoire, les japonais ont trouvé moyen de réussir à créer des pastèques carrées, pour qu’elles puissent mieux rentrer dans leur frigidaire !


A bien noter que dans cette recette, la pastèque sera légèrement réchauffée par l’oignon (de nature tiède et de saveur piquante), le basilic (de nature tiède et de saveur piquante), la féta, fromage de brebis (de nature tiède) et la vinaigrette (vinaigre de nature tiède).

Régalez-vous bien, en équilibrant le Yin et le Yang, le froid et le chaud et en vous faisant du bien !


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources :

« Ces aliments qui nous soignent » de P.Sionneau et J.Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

Le blog de Jean Pélissier « Médecine Traditionnelle Chinoise »





258 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout