Rechercher

Confiture de tomate, pêche, passion

Voici ma nouvelle recette de confiture, spéciale pour amoureux…et gourmands de la vie ! Un bon petit mélange entre la tomate, appelée aussi « pomme d’amour », la pêche susceptible de rendre amoureux et le fruit de la passion qui ne peut que déclencher les passions, rouge comme l’élément Feu, comme le Cœur, en Médecine Chinoise, de saveur sucrée pour nourrir la Rate, calmer les tensions, tonifier le Qi, l’énergie ! Des saveurs qui ensemble s’accordent à merveille pour donner un goût très surprenant. Si vous avez de belles tomates de jardins goûteuses et charnues, je vous recommande cette confiture pour ravir vos amis, amoureux et votre palais !



Confiture tomate, pêche, passion

Pour 8 petits pots : 1,250g de tomates, 750g de pêches ou nectarines jaunes, 1kg de sucre de canne blond, 10cl d’eau, 5 fruits de la passion, 2 jus de citron, 4g d’agar agar en poudre

Faire bouillir une grande casserole d’eau et commencer par émonder les tomates (les plonger dans l’eau bouillante 5mn, les sortir avec une écumoire, les rafraichir sous l’eau froide et les éplucher). Les couper en petits morceaux, en gardant bien le jus et les pépins. Faire de même avec les pêches, dans la même eau, les couper aussi en petits morceaux en gardant bien le jus. Mettre tout cela dans une grande marmite, avec un peu d’eau, le jus de citron et le sucre. Faire cuire 25mn, à feu moyen, jusqu’à ce que les fruits soient bien tendres. Ecumer si besoin, mais pour cette confiture, je n’en ai pas eu besoin. Laisser reposer toute une nuit, couvert d’une grille. Si vous avez un chaudron en cuivre, retirer la confiture du chaudron, pour la laisser reposer dans une jarre, pour éviter qu’elle ne s’oxyde avec le cuivre.

Le lendemain, refaire bouillir la confiture et rajouter les fruits de la passion, dont vous aurez retiré la pulpe, avec une petite cuillère. Cuire encore 20mn environ, jusqu’à ce qu’elle s’épaississe. Rajouter l’agar agar en poudre, en saupoudrant sur toute la marmite et en remuant pendant 3 minutes.

En parallèle, vous aurez mis vos pots de confiture et couvercles à stériliser et à sécher sur un torchon propre. Remplir les pots, comme d’habitude, en évitant d’en mettre sur les bords. Au cas où, essuyer ceux-ci avec un bout de torchon très propre, humide, pour éviter les moisissures et que le couvercle ait du mal à s’ouvrir. Les retourner, les emballer dans un torchon propre et attendre qu’ils refroidissent.

Indications thérapeutiques des aliments selon la Diététique Chinoise :

La tomate est de nature fraiche à froide (suivant les auteurs), de saveur douce et acide (c’est un fruit !), de tropismes Estomac et Foie : elle va produire les liquides, nourrir le Yin, surtout en cette période estivale de canicule, apaiser la soif et éviter la sécheresse. Elle va rafraichir le sang et calmer les saignements liés aux excès de chaleurs qui lèsent les vaisseaux (comme les saignements de nez ou de gencives). Elle tonifie l’Estomac, favorise la digestion, dissipe la stagnation d’aliments et traite l’inappétence, surtout liée aux fortes chaleurs. De par sa nature froide, sa forte teneur en pectine et fibres, elle traite la constipation de type chaleur, augmente le péristaltisme intestinal et accélère le transit. Ayant aussi une action pour nourrir le Yin du Foie, elle sera intéressante en cas de sécheresse oculaire et même pour traiter certains troubles de la vision, comme l’héméralopie ou en prévention de la cataracte.

La pêche donne la pêche et aussi un teint de pêche. Elle nous vient de Chine et acquit sa réputation dans les jardins du Roi Soleil. Pour les Chinois, la pêche nous rendrait immortels. Elle est de nature tiède, de saveur douce et acide, de tropismes Estomac/ Gros Intestin. Comme tous les fruits de saveur douce et acide, elle nourrit les liquides, apaise la soif. Elle va surtout nourrir le Yin de l’Estomac, tout en réchauffant, de par sa nature tiède et va traiter la sécheresse, bouche, gorge, Poumons, soulageant la toux chronique et l’asthme.Malgré sa nature tiède, elle nourrit le Yin, en tonifiant aussi le Qi, ce qui sera intéressant pour traiter aussi la constipation, par sécheresse ou vide de Yin, au niveau du Gros Intestin. Très légèrement astringente, elle va calmer les transpirations excessives, soit spontanées par vide de Qi du Poumon, soit nocturnes par vide de Yin.

Elle active aussi le sang, mais ce sera surtout son noyau, qui aura cette fonction de traiter les troubles du sang, les problèmes circulatoires de jambes lourdes, de douleurs de règles ou d’aménorrhées. A ne pas confondre avec le noyau d’abricot qui traitera plutôt les problèmes du Poumon, asthme et toux !

Le fruit de la passion : Pas répertorié dans les textes classiques de diététique chinoise, car originaire d’Amérique du Sud, je suis toutefois allée chercher ce que disent les recherches actuelles sur ce fruit. En Diététique Chinoise, beaucoup de fruits exotiques sont de nature fraiche à froide, car ils vont avoir l’action de rafraichir le corps, sous les tropiques, par fortes températures. C’est le cas pour la banane, l’ananas, le kaki, la noix de coco, les agrumes. Mais ce n’est pas une règle absolue, car les litchis, les longanes, par exemple, mais aussi les kumquats sont de nature tiède et vont plutôt réchauffer le corps. Donc qu’en est-il du fruit de la passion qui, comme son nom laisse le présumer va réchauffer les cœurs… Si vous avez une idée, je suis preneuse. On pourra toutefois dire qu’il est sûrement de saveur douce et acide, comme beaucoup de fruits, qu’il va calmer la soif et nourrir les liquides du corps.

Etant acide comme les agrumes, cela veut dire qu’il a un bon potentiel en vitamine C et antioxydants, comme beaucoup de fruits, mais surtout en anthocyanines. Cela va lui donner des capacités anti-inflammatoires, anti-cancer. Riche en potassium, ce fruit équilibre les taux de sodium dans le corps, permettant de faire baisser la tension artérielle et de prévenir les crises cardiaques et les AVC. Il aurait une action intéressante sur le traitement de l’asthme, mais il semblerait que ce soit grâce à l’extrait de pelure de fruit, permettant de diminuer l’essoufflement et les crachats.

On connaît aussi les effets bénéfiques des feuilles de cette plante, la passiflore, pour ses effets antispasmodiques, calmantes et relaxantes. Le fruit pourrait aussi avoir une action pour calmer l’esprit, traiter l’anxiété et les troubles du sommeil.

Article écrit par Pascale Perli « Madreperla »

Sources ::« Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Ed Trédaniel)

« C’est bon pour moi » de Dale Pinnock (Edition Marabout) Le blog de Jean Pélissier « Médecine traditionnelle chinoise »

« Atlas des plantes médicinales de Chine » traduit et adapté du Dr You Wa Chen (Ed You Feng)

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout