Rechercher

Confiture mi-figue, mi-raisin

Mis à jour : févr. 19


Encore une recette de confiture ! Désolée pour ceux à qui je raconte sans arrêt que la saveur sucrée n’est pas très bonne pour la santé, mais pour moi, l’idée, c’est un peu enfermer l’été, l’automne dans un petit pot., avec toutes ses saveurs. J’adore créer des alliances de goûts et surtout en faire des petits cadeaux qui feront toujours plaisir. Voici le dernier message trop mignon que j’ai reçu de Rémi, un ami cher à qui j’avais offert un pot de confiture d’abricots au gingembre : « L’amour en confiture, c’est délicieux ! Merci ma chère adorée ».

Nostradamus, le grand médecin et astrologue du Moyen, a écrit en 1556, un fameux traité des confitures, avec des recettes, à mi-chemin entre la quête de conservation des fruits, la recherche du goût, la gastronomie et l’intérêt pour l’aliment comme un médicament. Il utilisait beaucoup d’épices, comme le gingembre et la cannelle. Je me suis aussi inspirée d’une confiturière alsacienne, Christine Ferber, qui met souvent du pinot noir ou du Gewurtstraminer dans ses confitures.

Voici donc ma nouvelle création de confiture mi-figue, mi-raisin, pour se réchauffer le Cœur, avec une odeur de vin chaud et de cannelle dans la maison, et surtout de l’Amour en confiture !


La recette de cette confiture :

Pour 6 pots : 800g de raisin noir, 800g de figue, 25cl de bon vin rouge, 2 bâtons de cannelle, 1 citron ½, 800g de sucre de canne blond

Bien laver les grappes de raisin et les figues. Mettre les grains dans une grande casserole avec le vin et porter à ébullition. Baisser le feu et cuire 10mn les grains. Les passer au presse-purée, grille fine, pour pouvoir éliminer un maximum de pépins. Repeser l’ensemble : ce qui est étonnant, c’est que le jus et la pulpe obtenue vont peser à nouveau 800g.

Enlever les queues des figues, les couper en tout petits morceaux, les rajouter à la pulpe de raisin et vin. Rajouter 800g de sucre (la moitié du poids total), le jus d’1 citron ½, le zeste d’un citron, 2 bâtons de cannelle. Porter l’ensemble à ébullition et cuire 20mn, en écumant si besoin. Laisser reposer une nuit, en couvrant d’une grille. Cuire le lendemain à nouveau 10 à 15mn, en tournant régulièrement avec une cuillère en bois, pour éviter de brûler la confiture au fond de la marmite. Vérifier si la cuisson a suffi, en mettant une cuillère de confiture sur une soucoupe froide, restée 15mn au congélateur : la confiture doit avoir la bonne consistance et figer sur la soucoupe.

Pour la préparation des pots (je préfère les pots avec couvercles à visser) : les stériliser, en les faisant bouillir 10mn, avec leurs couvercles, les mettre à sécher. Verser la confiture très chaude, dans les pots, en essayant de ne pas en mettre sur les bords, sinon essuyer avec un torchon propre humide. Les refermer et les retourner tout de suite, tant que la confiture est chaude (c’est cela qui va faire un appel d’air). Les couvrir, à l’envers, d’un torchon propre et attendre que les pots soient froids pour les retourner


Propriétés thérapeutiques de la figue et du raisin, selon la Diététique Chinoise :

La figue est de nature neutre et de saveur douce, de tropismes Poumon/ Gros Intestin/ Rate/ Estomac. Elle renforce la Rate et tonifie le Qi, intéressante pour traiter la fatigue. C’est surtout un très grand remède reconnu depuis l’antiquité pour traiter la constipation et les hémorroïdes. Elle soigne aussi la chaleur de la gorge et du poumon, l’angine douloureuse, les abcès, les furoncles, elle aurait de grandes propriétés antivirales : pour cela, on fera plutôt une décoction de figues sèches. Sa sève blanche pourrait aussi avoir une action spectaculaire sur les verrues. Elle fait aussi baisser la tension artérielle et le cholestérol et favorise la production de lait maternel.

Le raisin est un grand tonique du Sang, sous toutes ses formes !

Etant de nature neutre, de saveur douce et acide, de tropisme Poumon/ Rate/ Rein/Foie (les 3 foyers), il va tonifier le Qi et le Sang et renforcer la volonté. Il traite la fatigue, l’insomnie, les transpirations nocturnes ou spontanées, l’anémie, le surmenage… Comme tous les fruits, il génère les liquides, apaise la soif. Il humidifie le Poumon et traite la toux par vide de Yin et sécheresse. C’est un petit laxatif doux. Il fortifie les tendons et les os, et traite les douleurs articulaires et les rhumatismes, les douleurs de lombes et de genoux. Ayant un tropisme Rein, il traite tous les troubles urinaires, quelle qu’en soit la cause, mais aussi l’œdème.

Très riche en eau et en potassium, le raisin est considéré comme le fruit le plus diurétique, idéal pour nettoyer le corps au changement de saison.

Le vin, quant à lui, est considéré comme un tonique du sang, il nourrit et active la circulation du sang, traite l’insomnie, calme l’agitation, il et est très conseillé pour les cardiaques, mais sans excès bien sûr !

Si l’on doit faire une synthèse, cette confiture aura une bonne action pour tonifier la Rate et le Qi, nourrir le Sang, soutenir le Poumon et traiter la constipation (surtout par vide de Sang).

Toutefois, manger trop sucré n’est pas toujours recommandé, surtout en cas de surpoids et d’humidité, et comme on le sait, la Rate a besoin de la saveur douce, et pas de la saveur sucrée qui, en excès, risque de l’épuiser encore plus. Mais une petite confiture maison faite avec Amour et savourée sans excès ne pourra que vous réjouir le Cœur et les papilles. Donc n’abusez pas de tous ces produits industriels sucrés, mais faites vous juste le plaisir des saveurs du fait maison, avec de bons produits, qui nous rappelle l’enfance !

Article écrit par Pascale Perli « Madreperla »

Si vous aimez mes articles, recettes et voulez en savoir plus sur cette branche de la Médecine Chinoise, je donne maintenant des petites visioconférences sur la Diététique Chinoise, pour être en bonne santé. Je vous conseille de consulter ma page FB « Madreperla », rubrique « Evènements » pour voir toutes les prochaines dates !

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout