top of page
Rechercher

Porc caramélisé Hong Shao

Dernière mise à jour : 9 déc. 2022

Cela fait un petit moment que je ne vous ai publié de recette asiatique, et voici une de mes préférées, tirées du dernier livre de Margot Zhang « Chine, les meilleures recettes », aux éditions Marabout. Je vous avais déjà donné une recette de porc au caramel, très facile à faire, qui se cuisine toute seule au four avec juste 4 ingrédients: porc, sauce de soja, miel et graines de sésame, une version plutôt rôtie, à couper en tranches pour mettre dans des soupes par exemple. Celle-ci est la vraie de vraie, plat préféré de Mao Zedong! Ce plat sucré-salé est très addictif, assez nourrissant (il tonifie par sa saveur sucrée la Rate), à consommer en petites portions, comme nous le recommande Margot Zhang dans son livre, car très nourrissant!…mais tellement gourmand!


Porc caramélisé Hong Shao

Pour 4 personnes: 700g de poitrine ou d’échine de porc, 2 ciboules ou oignons nouveaux, 10g de gingembre frais, 2 c.à soupe de sauce de soja claire, 1 c.à soupe de sauce de soja noire, 25cl de vin de riz Shaoxing (ou vin de Xérès), 25g de sucre roux, 1 graine d’anis étoilé


Couper la poitrine de porc en cubes de 4cm. Dans une casserole, faire bouillir 50cl d’eau et y blanchir la viande 2 minutes. L’égoutter.

Laver les ciboules et les couper en 2. Peler le gingembre et le couper en lamelles.

Dans une cocotte, faire colorer la viande, sans matière grasse, pendant 2 minutes environ. Ajouter les sauces soja et mélanger. Ajouter le vin de riz et rajouter de l’eau pour couvrir la viande. Ajouter le gingembre, la ciboule et le sucre. Bien mélanger et laisser mijoter à feu doux, pendant 1h30 à 2 heures, à couvert. jusqu’à ce que la viande soit bien tendre.


Servir bien chaud avec du riz blanc ou à l’intérieur d’un petit pain vapeur Bao.

Bon appétit!


NB: Il est important pour cette recette d’utiliser ce vin de riz Shaoxing, car c’est lui qui donne ce parfum spécial à cette recette, ainsi que l’anis étoilé. Vous pourrez l’acheter dans les épiceries asiatiques ou via Internet.





Intérêts thérapeutiques des aliments principaux, selon la Diététique Chinoise:

Le porc est de nature neutre, de saveur douce et salée, de tropisme Poumon/ Rate/ Reins. Il va ainsi de par ses 3 tropismes traiter les 3 foyers. Il nourrit le Yin, humidifie la sécheresse, génère les liquides, lubrifie les intestins et nourrit le sang. Il va ainsi traiter l’anémie, les vertiges, la constipation par vide de sang et aussi nourrir et humidifier la peau.


Le sucre de canne blond est est de nature neutre et de saveur douce, de tropismes Rate/ Estomac/ Poumon : il tonifie la Rate, humidifie le Poumon, atténue les tensions et les spasmes.


Les épices (ciboules et gingembre) sont de nature tiède, de saveur piquante, elles vont rajouter du piquant au plat, mais aussi au corps, elles ont pour fonction de libérer la surface, favoriser la transpiration, chasser le froid, mais aussi de tonifier l’énergie, si elles ne sont pas consommées en excès. Par cette fonction de dispersion, les épices douces seront intéressantes pour favoriser la circulation du Qi, de l’énergie.


La badiane (l’anis étoilé qui donne toute la saveur à ce plat, parmi toutes les épices) est de nature tiède, de saveur piquante et douce, avec un tropisme Rate/ Rein. Elle tiédit le Yang de la Rate et des Reins, disperse le froid par vide ou plénitude, régularise le Qi et traite les douleurs abdominales par froid, la constipation, les lombalgies et problèmes urinaires par vide de Yang. Elle serait recommandée aux mères qui allaitent.


La sauce de soja est un condiment liquide à base de pâte de soja. Elle est de nature froide et de saveur salée, de tropismes Rate/ Estomac/ Rein. Elle tempère et harmonise l’Estomac. Elle tonifie le Rein et les lombes. Elle élimine la toxicité, pour prévenir les intoxications alimentaires.


Le vin de riz est de nature chaude, de saveur douce et piquante, de tropismes Poumon/ Estomac/ Coeur/ Foie. Il tonifie le Yang, active le Sang, désobstrue les méridiens et en active sa circulation. Il disperse le Vent, élimine le Froid et peut soulager (sans excès) les Bi, douleurs rhumatismales.


Cette recette est tonifiante, car tous les ingrédients ont tendance à réchauffer et à tonifier le Qi, sauf la sauce de soja. Elle permets aussi de faire circuler le Qi et le Sang, grâce aux épices et au vin de riz. Attention toutefois à ne pas en abuser car le porc et le sucre bien présent dans cette recette sont humidifiants!

C’est l’hiver et cette recette mijotée sera toutefois très intéressante en cas de fatigue et frilosité!

Régalez-vous bien!


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour inspiration une recette du livre « Chine, les meilleures recettes » de Margot Zhang (Editions Mango)


Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille mon livre « Le guide familial de la Médecine Chinoise » (aux éditions Mango) et aussi mes formations à la Diététique Chinoise (Programme et dates sur ce site)


470 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page