top of page
Rechercher

Soupe Ramen au Pak Choï, Shiitakés et tofu

Dernière mise à jour : 5 déc. 2023

Avec ce temps toujours assez improbable, cela donne bien envie de se préparer une bonne soupe Ramen, à la japonaise, histoire de faire voyager un peu nos papilles.


C’est beaucoup plus facile à préparer qu’on ne le croit, le plus difficile étant de pouvoir trouver des choux de Shanghaï, appelés aussi Pak Choï, des champignons parfumés Shiitakés et aussi pour le plaisir des yeux de grosses nouilles de blé pour Ramen, ces soupes japonaises tellement délicieuses. Pour les nouilles, vous pourrez aussi choisir des nouilles Soba au sarrasin, surtout si vous voulez éviter le gluten. Les ingrédients se trouvent facilement dans les épiceries asiatiques ou encore mieux japonaises. Pour les autres aliments de cette recette, une partie comme le tofu soyeux, le bouillon cube miso peuvent se trouver en épiceries bio.


Soupe Ramen au Pak Choï, Shiitakés et tofu

Pour 4 personnes: 200g de grosses nouilles Ramen, 300g de tofu soyeux, 3 choux de Shanghai (Pak Choï), 100g de champignons Shiitaké, 1/2 oignon, 1 gousse d’ail, 2cm de gingembre frais, 2 c.à soupe de sauce de soja claire, 1 bouillon cube miso, 1c.à café de sauce pimentée Sriracha, huile.

Éplucher et émincer finement l’oignon, l’ail et râper le gingembre frais.

Nettoyer, passer sous l’eau et couper en tranches fines les champignons Shiitaké. Laver et couper en morceaux chaque feuille de Pak Choï.


Faire revenir dans un peu d’huile neutre l’oignon, l’ail et le gingembre. Rajouter les champignons et les Pak Choï. Les faire revenir 5mn. Puis rajouter 1 litre d’eau, le cube de bouillon émietté, la sauce de soja, la sauce de piment. Laisser mijoter 20mn.


Entre temps, cuire les pâtes à l’eau bouillante le temps indiqué. Les égoutter, les rajouter dans la soupe et cuire encore 1 minute.

Servir chaud dans des bols individuels avec le tofu froid coupé en cubes.

Possible de rajouter un peu d’oignon vert ciselé!

A déguster bien chaud!


Pourquoi c’est bon selon les principes de la Diététique Chinoise?

Le chou de Shanghaï (Bok Choy ou Pak Choï) est un aliment de nature neutre, de saveur douce, de tropisme Poumon/ Rate/ Foie. Il élimine la stase de sang et l’œdème, traite les diarrhées et vomissements avec sang. Ce petit chou vert, très feuillu, ressemblant à une petite blette est reconnu comme le plus digeste de tous les choux, et avec le chou kale, des sources très intéressantes de calcium, mais aussi de vitamine A, C et K, de nombreux autres nutriments et antioxydants. On lui reconnaît aussi de grandes qualités anti-cancer.


Le champignon parfumé ou Shiitaké : Considéré depuis des millénaires par les Japonais et les Chinois comme le champignon de longue vie, le Shiitaké, est un aliment très tonifiant dont la spécificité va être de renforcer l’immunité. De nature neutre, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac, cet aliment va être très intéressant pour renforcer la Rate, source de production de l ‘énergie et du sang et de ce fait, très recommandé pour traiter la fatigue, tonifier le Qi et le sang, en cas d’anémie, fatigue, convalescence. Il est aussi recommandé pour son action hypo-glycémiante, hypo-tenseur, anti cholestérol, et aussi hépato-protectrice (contre l’hépatite chronique et en prévention des calculs biliaires).


Le tofu de soie est un dérivé du lait de soja, il est plus liquide et fin que le tofu classique et d’origine japonaise. Il est de nature fraiche, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin. Il tonifie le Qi, traite la fatigue chronique et l’inappétence. Il traite aussi la toux sèche et avec mucosités, la constipation comme les diarrhées infectieuses, il fait baisser le cholestérol et est hypoglycémiant. Il élimine la chaleur et les toxiques (entre autres de l’irradiation et de la chimiothérapie). Il favorise l’élimination de l’alcool et fait diminuer les risques de cirrhose du foie. Il agit aussi contre les bouffées de chaleur, mais non pas dans l’optique de nourrir le Yin, mais plutôt de calmer le Yang apparent !

Ce « fromage » végétal qui peut remplacer la viande ou le poisson, grâce à sa forte teneur en protéines, est à la fois pauvre en calories et en matières grasses, d’où son grand intérêt pour ceux qui veulent garder la ligne.


Cette soupe sera à la fois tonifiante et peu calorique, donc intéressante si vous voulez faire un peu attention à votre ligne. Toute la cuisine japonaise a le don de nous ravir nos papilles, avec sa fameuse saveur « Umami » et à la fois de ne pas alourdir notre système digestif, tout en tonifiant en douceur l’Énergie et le sang.

Régalez-vous bien! Et en plus, vous allez vous faire le plus grand bien!


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour source une recette du livre « Japon, la tradition du végétal » de Lina et Setsuko Kurata ( Editions La plage)

Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille mon livre « Le guide familial de la Médecine Chinoise » co-écrit avec Gilles Donguy et Alain Tardif (aux éditions Mango)



295 vues0 commentaire

Comments


bottom of page