Rechercher

Thé vert aux fleurs de chrysanthèmes et baies de Goji

Dernière mise à jour : 20 mai


Pour être allée souvent en Chine dans mon ancienne vie (de styliste) et surtout à Hangzhou, à 200km de Shanghaï, capitale de la soie et du célèbre thé vert Long Jing (ou « Puits du Dragon »), j’ai souvent vu les Chinois consommer du thé vert dans des grands Thermos transparents avec des baies de Goji et fleurs de chrysanthèmes. J’ai appris depuis, avec mon cher professeur Josette Chapellet, qu’il s’agissait du thé de printemps, très apprécié en cas de rhinites allergiques ou de démangeaisons au niveau des yeux.

Une de mes voisines étant fortement sujette à ces allergies depuis quelques jours, je suis donc passée lui récupérer ces fameuses fleurs séchées et baies fabuleuses, dans une pharmacie à Paris, « Le lotus de Belleville ». Je me suis fait aussi cadeau d’une petite théière transparente pour le plaisir de voir s’épanouir ces fleurs et de vous faire de belles photos.


Thé vert aux fleurs de chrysanthèmes et baies de Goji

Pour une petite théière (soit 2 tasses): 1 c.à café de thé vert (Long Jing si possible), 5 fleurs de chrysanthèmes séchées Ju Hua, 10 baies de Goji Gou Qi Zi


Mettre tous les ingrédients dans une théière et verser de l’eau bouillante sur le mélange. Laisser infuser quelques minutes.

On peut rajouter deux ou trois fois de l’eau bouillante sur le mélange, en laissant infuser plus longtemps, les fois suivantes.

Il est recommandé de manger les baies de Goji, mais pas les fleurs de chrysanthèmes.

Pour un effet thérapeutique, consommer au moins une fois par jour ce thé.

Attention toutefois à ne pas le consommer après 17h, car les baies de Goji sont bourrées de vitamine C et le thé, même s’il est vert, pas trop recommandé après 17h, en cas de troubles du sommeil.


Intérêts thérapeutiques de ce thé et de ses ingrédients:

Le thé vert Long Jing, appelé aussi « Puits du Dragon » est un des thés verts les plus réputés en Chine. Cultivé sur les collines aux alentours de Hangzhou, dans le Zhejiang, il était à l’origine la boisson des moines du temple dit du « Puits du Dragon ». Son goût de châtaigne grillée et son infusion couleur de jade devinrent célèbres au fil des ans, pour en faire un des thés les plus renommés de Chine. Les thés verts appelés aussi thés non fermentés, sont des thés verts séchés, immédiatement après la cueillette.

Le thé vert est de nature fraiche, de saveur amère, douce et astringente, et a pour tropismes: Poumon, Gros Intestin, Estomac, Rate, Coeur et Rein. Il tonifie le Qi, nourrit le Sang. Il clarifie la chaleur, apaise la soif, réduit la fièvre, dissipe la stagnation d’aliments, soulage les nausées, arrête la diarrhée. Il favorise la diurèse, tout en ayant une action anti-inflammatoire sur le système urinaire. Il élimine les mucosités, pouvant calmer les toux grasses. Il est aussi préconisé pour calmer les maux de tête causés par la chaleur. Il clarifie la tête et les yeux. Il soutient le Cœur, éveille et apaise l’Esprit, calme l’agitation et favorise la concentration.


La baie de Goji (Gou Qi Zi en chinois), appelée aussi « baie miraculeuse », « fruit de la longévité » fait partie des « super aliments » très en vogue aujourd’hui. C’est un incontournable de la Diététique Chinoise, très couramment utilisée dans la cuisine, mais aussi de façon plus thérapeutique. On l’appelle aussi « Lycet de Barbarie » ou « baies de lyciym ». Elle est considérée comme un tonique doux, à la fois du Qi et du Sang. Elle tonifie de façon équilibrée le Yin et le Yang du Rein et enrichit le Jing, ce qui va permettre d’agir sur la faiblesse des lombes et des genoux, les douleurs chroniques, le vieillissement précoce, le blanchiment et la chute des cheveux, les troubles sexuels masculins, l’infertilité masculine, mais aussi la fatigue chronique et les troubles respiratoires.

A noter : elles seront plus efficaces réhydratées dans une boisson ou de l’eau chaude, cuites, ou dans un porridge ou gruau ! Mais attention, ne pas les cuire plus de 5mn car elles perdraient leurs vertus sur une cuisson plus longue. L’idéal sera d’en prendre une cuillère à soupe par jour, de façon régulière, pour en sentir les bienfaits et jamais trop tard le soir, à cause de son taux important en vitamine C.


La fleur de chrysanthème (Ju Hua en chinois) ressemble séchée à une fleur de camomille. Elle est de nature fraiche, de saveur douce et amère et a un tropisme Poumon, Foie. C’est le remède du printemps, quand les yeux commencent à gratter, à cause des allergies saisonnières. Elle est réputée en Chine pour traiter les conjonctivites et les céphalées, causées par les attaques de Vent, mais aussi les vertiges, céphalées, yeux rouges causés par la montée du Yang du Foie. Elle va clarifier la chaleur, éliminer les toxines, traiter les abcès avec rougeur et douleur, calmer l’irritabilité et l’hypertension, par son tropisme Foie.


Ce thé sera recommandé pour éliminer le Vent Chaleur, clarifier le Foie, éclaircir les yeux mais aussi enrichir le Foie et le Rein. Il active le Shen (L’Esprit). Il traite la conjonctivite aigue, la photophobie, la céphalée, la rhinite allergique, mais aussi la baisse de la vision et l’héméralopie (vision faible dans le noir), grâce aux baies de Goji.


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla avec pour sources d’inspiration:

« Ces aliments qui nous soignent » de P.Sionneau et J.Chapellet (Editions Guy Trédaniel)

« A la découverte de la Diététique Chinoise » de Josette Chapellet (Editions Guy Trédaniel)

« Manger le dragon » (Compendium de diétothérapie en médecine chinoise) de Claude Emile Raclette (Editions CCDMD)

« Recettes des quatre saisons » de Chen Jun et Pierre Sterckx (Editions Presses Universitaires Guan Ming)








736 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout