top of page
Rechercher

Tofu 5 épices aux brocolis et champignons noirs

Dernière mise à jour : 4 avr. 2023

La planète a vraiment besoin que nous consommions moins de viandes, mais pour cela, beaucoup de gens manquent d’idées pour remplacer la viande par d’autres alternatives et entre autres, l’utilisation du tofu. On le trouve fade, pas appétissant: même ma petite chatte de cuisinière, Néo, super gourmande et toujours prête à lécher les assiettes, aime tout, vraiment tout, sauf le tofu.

Autant je ne suis pas fan de tous ces faux steaks, fausses saucisses ou même faux fromages qui restent encore des produits industriels remplis, même bios, de sucres cachés et d’exhausteurs de goûts, autant je trouve que le tofu, parfumé ou nature, peut être intéressant, coupé en morceaux et sauté au wok avec des légumes, ou même écrasé nature avec du chou chinois par exemple (je vous donnerai bientôt une recette succulente).


Pour être allée de nombreuses fois en Chine, j’adore les plats à base du 5 épices et il existe dans les épiceries chinoises justement du tofu aux 5 épices, très parfumé. Il ne me manquait plus que de trouver une bonne recette et je l’ai trouvée sur le blog « Miamitude ».

La saison de printemps est associée à la cuisson au wok: une belle façon de commencer à manger des légumes crus et frais comme les pousses de soja, carottes, épinards, coupés finement et Yanguiser par une cuisson sautée rapide à l’huile: cru-cuit à la fois, pour mieux profiter du Yin des légumes crus et du Yang de la cuisson. Toutefois, pour certains légumes, comme le brocoli, plus longs à cuire, on pourra les blanchir légèrement avant de les faire sauter, en les gardant toutefois bien croquants.


Tofu aux 5 épices sauté, brocolis et champignons noirs

Pour 4 personnes: 300g de tofu aux 5 épices (à acheter en épiceries asiatiques), 1 brocoli, 2 poignées de champignons noirs, 6 jeunes oignons de printemps, 5 c.à soupe de sauce de soja claire, 5 c.à soupe de saké (ou vin de Xérès), 1 c.à café de sucre roux, 1 c.à café de poudre de 5 épices. 1 c.à soupe de fécule, huile neutre, poivre de Sichuan


Commencer par laver et faire gonfler dans une tasse d’eau bouillante pendant au moins 15mn les champignons noirs secs.

Laver et émincer les jeunes oignons de printemps. Couper en petits morceaux le tofu aux 5 épices. Éplucher et couper en morceaux très fins un brocoli, ainsi que son pied en fines tranches. Le faire blanchir 7mn dans l’eau bouillante, l’égoutter.

Émincer finement les champignons noirs égouttés. Faire chauffer un peu d’huile dans un wok. Y faire revenir légèrement les oignons frais.

Puis rajouter le tofu coupé, les brocolis et les champignons noirs. Faire chauffer à feu vif 5 minutes.


Ajouter 4 c.à soupe de sauce de soja claire, 4 c.à soupe de saké (ou vin de Xérès), un peu de sucre et 1 c.à café de poudre de 5 épices. Faire encore sauter 5mn. Rajouter à la fin le mélange dans un verre d’eau d’ 1 c.à soupe de sauce soja, d’1 c.à soupe de saké (ou vin de Xérès) et d’1c.à soupe de fécule bien diluée. Remettre sur feu vif et bien mélanger.


Laisse cuire 5 minutes de plus (la sauce va s’épaissir). Poivrer avec du poivre de Sichuan.

Servir chaud avec du riz blanc!


NB: Si vous ne trouvez de tofu aux 5 épices car vous n'avez pas d'épiceries asiatiques près de chez vous, vous pourrez utiliser à la place du tofu fumé ou du tofu façon teriyaki, que l'on peut acheter facilement dans les supermarchés bio.

Cela sera aussi excellent avec un tofu nature rehaussé avec un peu plus de 5 épices.


Pourquoi c’est bon pour la santé selon la Diététique Chinoise?

Le brocoli est un légume très apprécié en Chine que l’on trouve souvent sous forme de brocolis feuille. Il fait partie de la famille des choux, des crucifères. Il est de nature fraiche, de saveur légèrement amère, douce et piquante, avec un tropisme Poumon et peut-être aussi Estomac (comme tous les choux). Il va harmoniser l’Estomac, favoriser les mouvements de descente et éviter la distension et étonnamment, s’il est bien cuit, éviter les gaz, traiter les spasmes, les douleurs du système digestif. Il nourrit aussi le Sang, tonifie la Rate et le Foie, clarifie le Poumon (en été), régularise le Gros Intestin, favorise la diurèse. Il éclaircit les yeux et traite la conjonctivite et la presbytie. Les recherches actuelles lui donnent des qualités anti-cancer intéressantes, surtout sur l’appareil digestif. On lui a détecté une substance, une glucosinolate (antioxydant) bien spécifique au brocoli, la glucoraphanine, qui aurait pour action de réduire le risque pour tous types de cancer, en protégeant l’organisme contre le dysfonctionnement cellulaire, responsable de certaines formes de cancers. Elle pourrait aussi réduire les troubles cardiaques, le cholestérol et le diabète, en diminuant fortement le stress oxydatif. Cette même substance aura aussi une action intéressante pour éradiquer l’Helicobacter pilori, responsable de certains ulcères d’estomac (les chinois l’avaient déjà découvert, avant les chercheurs américains). Les meilleurs, pour toutes ces propriétés, seront ces fameux « cime di rape », brocolis feuilles.

Attention toutefois à ne pas en abuser en cas d’insuffisance thyroïdienne!


Le champignon noir (appelé aussi oreille de Judas) est de nature neutre, de saveur douce et salée, de tropisme Estomac/ Poumon/ Gros Intestin. Il se trouve seulement dans les épiceries asiatiques, en version séchée. C’est un champignon parasite du bois qui pousse en hiver ou au printemps, sur les troncs de vieux sureaux, des noyers ou des saules. Il doit obligatoirement être réhydraté et augmente beaucoup de volume, en devenant translucide et gélatineux. Selon la théorie des signatures, on considère que sa consistance visqueuse rappelle celle du Poumon et expliquerait, de par cette ressemblance, l’action que cet aliment pourrait avoir sur cet organe. Il nourrit le Yin du Poumon (traite la toux sèche) et de l’Estomac. Il tonifie l’estomac, humidifie les Intestins (traite la constipation par sécheresse). Il harmonise le sang et arrête les saignements, en rafraichissant le sang, pouvant ainsi traiter méléna, hémorroïdes, métrorragies (saignements en dehors des règles). De par sa couleur noire, comme beaucoup d’aliments noirs ou violets, cela en fait un bon stimulant de l’immunité, pouvant restaurer le Jing des Reins, et empêcher le vieillissement cellulaire. Il pourrait aussi empêcher l’apparition de tâches noires de vieillissement.

Le champignon noir est riche en acides aminés, phosphore, fer et calcium, en antioxydants, en provitamine D et vitamine B. C’est sa richesse en vitamine K qui lui permet de réduire la formation de caillots et de traiter les hémorragies.

Il est anti athérosclérose, c’est à dire qu’il réduit l’inflammation et le dépôt dans les artères, pouvant prévenir l’hypertension artérielle, les risques d’AVC et d’infarctus.

Il était traditionnellement cuit dans du lait ou de la bière pour traiter les inflammations de la gorge.


Le tofu est de nature fraiche, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin. Il tonifie le Qi, traite la fatigue chronique et l’inappétence. Il traite aussi la toux sèche et avec mucosités, la constipation comme les diarrhées infectieuses, il fait baisser le cholestérol et est hypo-glycémiant. Il élimine la chaleur et les toxiques (entre autres de l’irradiation et de la chimiothérapie). Il favorise l’élimination de l’alcool et fait diminuer les risques de cirrhose du foie. Il agit aussi contre les bouffées de chaleur, mais non pas dans l’optique de nourrir le Yin, mais plutôt de calmer le Yang apparent ! Ceci a été constaté après la comparaison des régimes alimentaires des femmes asiatiques souffrant beaucoup moins de bouffées de chaleur que les femmes occidentales, ceci grâce à une consommation quasi quotidienne de soja, riche en phyto-œstrogènes (hormones d’origine végétale).

Attention toutefois, comme tous les dérivés du soja, à ne pas en abuser, car il est hormone-like, et surtout œstrogène-like, ce qui n’est pas recommandé en excès, ni chez les enfants, ni chez les hommes, ni chez les personnes à risques de cancers hormono-dépendants. Il faut toutefois relativiser, car cela serait vraiment en cas de très gros excès de consommation (ce qui pourrait être le cas lorsqu’on remplace les laitages par des yaourts de soja, en excès) !



Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources une recette du blog « Miamitude » et aussi « Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Editions Trépaniel)

« Manger le dragon » (Compendium de diétothérapie en médecine chinoise) de Claude Emile Racette (Editions CCDMD)




206 vues0 commentaire

Comments


bottom of page