Rechercher

Yaourt grec, amandes grillées, sirop d’érable

Dernière mise à jour : nov. 17


Comme vous l’avez sûrement remarqué, je ne vous donne pas trop de recettes de desserts ; primo, je l’avoue, je ne suis pas trop bec sucré, secundo, dans la tradition asiatique, chinoise, vietnamienne ou japonaise, il n’y a pas tant que cela de desserts, surtout pour finir un repas. Pour être allée pendant des années travailler en Chine, dans mon ancienne vie de styliste, et même en ayant été invitée chaque jour dans de très bons grands restaurants, je n’ai jamais vu passer l’ombre d’une pâtisserie ou autre douceur. Il n’y a pas le culte du dessert-récompense, de finir le repas par une touche sucrée. Parfois un bouillon chaud un peu sucré (pour mieux digérer) ou une tranche de pastèque !... Ne se souvient-on pas de la phrase fatale de notre enfance : « Si tu ne manges pas ton assiette, tu n’auras pas de dessert » ! ou « Il te faut du sucre car tu risques de faire une crise d’hypoglycémie », plein de paroles qui nous ont rendu le sucre incontournable pour récompenser nos efforts de bons élèves et de travailleurs. Laconsommation excessive de saveur sucrée(je ne parle pas de la saveur douce qui correspond aux céréales, aux légumineuses) va, à long terme, épuiser l’énergie de notre Rate qui risque par épuisement de cet organe, de réclamer encore plus de saveur sucrée. C’est un cercle vicieux : le sucre appelle le sucre qui appelle le sucre… et qui épuise toujours plus la Rate, en nous rendant de plus en plus addict au sucre !

Pour éviter de tomber dans cette spirale, l’idéal est de se concentrer sur les sucres naturels, les fruits par exemple et de faire attention à ce qui est extrêmement sucré au goût, même si c’est un bon miel bio ou des fruits secs. Attention surtout aux petits biscuits (même bio), aux barres chocolatées, aux sodas et boissons sucrés, à tout ce qui, en plus, est gras et sucré comme le chocolat, les pâtisseries, les viennoiseries, les glaces.

Il existe déjà tellement de sucres cachés partout, dont on ne se méfie pas dans les produits hyper transformés, les céréales raffinées et précuites, les frites, les plats cuisinés, les conserves, les soupes en briques, les sauces tomates en pots, même dans les plats surgelés, pour leur donner plus d’appétence. L’OMS recommande face à ces excès de consommation de sucres de manger le plus possible de plats cuisinés maison, pour éviter tous ces ajouts de sucres. Donc imaginez, si vous rajoutez des céréales type muesli au petit déjeuner, des boissons sucrées, un dessert à chaque repas et un goûter sucré !... tous les morceaux de sucres que l’on pourra comptabiliser dans chaque journée !

Le dessert n’est pas une nécessité absolue, mais on n’est pas non plus obligés de s’en priver ! L’idéal est de ne pas trop les sucrer, de trouver des solutions assez light, comme ce petit dessert maison, hyper facile à faire et qui fera le plus grand effet, tout en satisfaisant notre besoin de douceur.


Yaourt grec, amandes grillées, sirop d’érable

Pour 2 personnes : 2 yaourts grecs bio de brebis, 60g amandes effilées, 10cl de sirop d’érable.


Faire chauffer à sec dans une poêle antiadhésive les amandes effilées, en remuant sans arrêt avec une cuillère en bois, jusqu’à ce qu’elles deviennent dorées.


Verser le yaourt dans une coupelle, le couvrir d’amandes grillées et verser sur les amandes encore chaude un filet de sirop d’érable. Cela va crépiter. Servir aussitôt !


NB: Possible de remplacer le yaourt de brebis par un yaourt de soja ou de coco (il en existe toutes sortes maintenant dans les rayons de produits laitiers)! Attention! Il ne faut jamais comparer un lait animal à un lait végétal: ils n'ont pas du tout les mêmes vertus. Attention aussi si vous avez un vide de Yang, avec signes de fatigue et frilosité, le yaourt de soja est moins humidifiant que le lait de vache mais plus rafraichissant pour le corps, ne pas en abuser!


Pourquoi c’est bon pour la santé selon les principes de la Diététique Chinoise ?

Le yaourt grec de brebis est de nature tiède et de saveur douce, de tropismes Poumon/ Estomac/ Reins (les 3 foyers) : il va nourrir le Qi et aussi le Yin, humidifier le Poumon et arrêter la toux. Attention ! Les laitages ont tendance à être humidifiant, mais lorsqu’il s’agit de produits laitiers à base de lait de chèvre ou de brebis, leur nature tiède les rend un peu plus digestes.


L’amande est de nature légèrement tiède, de saveur douce et de tropismes Poumon/ Gros Intestin/ Intestin grêle. Elle régularise et mobilise le Qi, nourrit le Sang et produit les liquides organiques. Elle tonifie et humidifie le Poumon, lubrifie les intestins et traite la constipation par sécheresse (comme tous les oléagineux). Elle traite la toux et calme l’asthme. Elle traite aussi le surmenage intellectuel et la nervosité.


Le sirop d’érable n’existe pas dans les inventaires de plantes et aliments chinoise. Il est sûrement de nature neutre et de saveur douce, avec un tropisme Rate/ Estomac. Il tonifie le Qi et traite la fatigue.


Comme vous pouvez l’imaginer, ce dessert très simple va à la fois tonifier le Qi ( sirop d’érable et amandes) et nourrir les liquides organiques (yaourt). Il sera intéressant en cas de fatigue, sécheresse ou de constipation !

Attention toutefois à ne pas abuser ni de desserts, ni de produits laitiers car ils ont tendance à favoriser l’Humidité, les mucosités et le surpoids !


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources :

« Ces aliments qui nous soignent » de P.Sionneau et J.Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

« Manger le dragon » (Compendium de diétothérapie en médecine chinoise) de Claude Emile Raclette (Editions CCDMD)



143 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout