Rechercher

Courge spaghetti, façon carbonara

Dernière mise à jour : 5 nov.

En cette période d’Halloween, « Orange is the new black » avec toutes ces citrouilles qui jouent les stars du moment. En Médecine Chinoise, cette période de la Toussaint correspond à l’intersaison entre l’automne et l’hiver, cette période de 10 jours qui correspond au mouvement Terre, à la Rate, à l’humidité et à la couleur jaune orangé!Les potirons, courges d’hiver de toutes sortes, avec leurs couleurs qui se déclinent du jaune à l’orange, sont vraiment très tendance et aussi très bonnes pour la santé, car, grâce à leur peau (quand on peut la manger, ce qui est le cas avec les potimarrons ou les courges butternut par exemple) et étant de saveur douce et insipide, elles chassent l’humidité, sont diurétiques et traitent les oedèmes (Voir mon article « Les courges d’hiver: potimarrons, butternut & co… »).


Voici donc la recette du moment avec une courge moins connue et appréciée que les autres, la courge spaghetti. Elle doit son nom au fait que sa chair soit un peu filandreuse, ce qui pourrait ressembler à des spaghettis. C’est la raison pour laquelle je me suis dit que ce serait vraiment intéressant de la préparer avec une sauce, comme des pâtes. Comme je ne suis pas la seule à avoir trouvé cette idée, je me suis inspirée d’une recette du blog « Amandine Cooking » et j’avoue que cela a été une très belle surprise.

La peau est un peu dure pour être mangée, mais vous verrez, cela fait une très belle coque très fine de présentation. Je n’ai pas trop trouvé l’aspect « spaghettis », ce plat ressemble plus à un gratin joliment présenté dans une belle coque, mais ce plat est top-régressif!

Pour les proportions, c’est tellement bon que l’on peut prévoir une courge spaghetti pour 2, pour de bons mangeurs gourmands, sinon si elle est assez grosse, pour 4 petits appétits en accompagnement.


Courge spaghetti, façon carbonara

Pour 2 personnes: 1 courge spaghetti bio, 1 oignon jaune, 150g de poitrine fumée en très fines tranches, 15cl de crème fraiche épaisse, 1 jaune d’oeuf, 25g de parmesan ou pecorino râpé, muscade râpée, sel, poivre


Préchauffer le four à 180°.

Laver la courge spaghetti, la couper en 2 dans le sens de la longueur, retirer les pépins et parties filandreuses de son centre.

Les poser sur une plaque recouverte de papier cuisson, d’abord retournées la chair contre la plaque. Les cuire ainsi 20mn, puis les retourner et les cuire 20mn de plus.

Pendant ce temps, peler et émincer finement l’oignon, le faire blondir légèrement dans un peu d’huile d’olive, puis rajouter la poitrine fumée coupée très finement. Cuire quelques minutes de plus.

Gratter la chair de la courge spaghetti avec une cuillère jusqu’à sa peau et la rajouter dans la poêle avec l’oignon et la poitrine fumée. Cuire quelques minutes de plus, éteindre le feu. Rajouter la crème fraiche, le jaune d’œuf, sel, poivre et gratter de la noix de muscade. Bien mélanger l’ensemble.


Bien répartir la préparations dans les coques vides, puis parsemer de parmesan râpé.


Pour finir, placer sous le grill quelques minutes pour bien faire gratiner le fromage.

Manger bien chaud! Vous allez vous régaler!


NB: Cette recette est d’une simplicité incroyable, elle nécessite juste un peu d’organisation: on peut cuire les courges d’avance si besoin (la veille), pour finir très facilement la recette en soirée au dernier moment.

La crème fraiche n’est pas recommandée en cas d’intolérance au lactose ou d’excès d’Humidité (selon le diagnostic Médecine Chinoise), on pourra la remplacer sans problème par de la crème de soja. Ce plat, même s’il parait riche et gourmand, sera intéressant en cas d’oedème ou de surpoids, grâce aux vertus diurétiques de la courge. (Voir mon article « Les courges d’hiver: potimarrons, butternut & co… »).

On rentre dans l’hiver, finies les salades et les crudités, vive les gratins, les légumes cuits au four, les plats mijotés avec Amour.


Régalez-vous bien, en vous faisant le plus grand bien!

Comme je vous le répète souvent: « Manger, c’est atteindre le ciel », célèbre proverbe chinois!


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour inspiration une recette du blog « Amandine Cooking »

Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille mon livre « Le guide familial de la Médecine Chinoise » (aux éditions Mango) et aussi mes formations de Diététique Chinoise (Programme et dates sur ce site)

205 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout