top of page
Rechercher

Gnudi aux épinards, beurre à la sauge

Dernière mise à jour : 6 févr. 2023

Ça y est! C’est parti pour les recettes de printemps et l’épinard fait partie des légumes bien emblématique de cette saison, belles verdures à l’image du mouvement Bois, en lien avec le Foie, comme la jolie couleur verte de ces gnocchis, symboles de renaissance, de germinations, de nouvelles pousses toutes fraiches sorties de terre! Ce début de printemps correspond selon le Calendrier chinois au renouveau du Nouvel An qui a lieu, suivant les années et le calendrier lunaire, entre le 25 janvier et le 15 février, plutôt vers le 4 février si on se réfère au calendrier solaire.

C’est le moment de retrouvailles et de célébrer en famille, avec plein de petits plats et d’aliments sensés porter bonheur comme les mandarines (de la même couleur que l’or, pour apporter la richesse), les litchis, les kumquats et le pamplemousse pour la prospérité, les nouilles pour la longévité, les graines de lotus pour la naissance des enfants, les champignons noirs pour réaliser nos souhaits. Le poisson représente l’abondance mais il doit être servi entier avec sa tête, comme le poulet, symbole de l’union de la famille.


Ce n’est pas non plus un hasard que ces aliments aient été choisis pour porter bonheur, car ils ont tous de super qualités nutritionnelles pour renforcer l’Énergie et le Sang, à l’image des lentilles dont je vous ai déjà parlé, avec ma fameuse « Soupe de lentilles du 1er janvier » pour être riches dans l’année! Quand des aliments nous font du bien, ces fameux « super-aliments », il est normal qu’on leur donne une place de choix pour célébrer le vivant et encourager le destin pour exaucer nos vœux.


Il existe aussi dans la tradition chinoise des petits gâteaux, des boulettes, des raviolis porte-bonheur, les « Jiao Zi »et les fameux « Tang Yuan », boules de riz gluant fourrées au sésame noir (encore un super-aliment!) dont j’essaierai cette année de vous donner la recette!

En attendant, voici celle des Gnudi, aussi mignons que des raviolis chinois (ils portent bien leur nom de « raviolis nus »). Vues les excellentes qualités nutritionnelles de l’épinard, pour nourrir le Sang, j’espère qu’ils vous porteront chance pour cette nouvelle année du Lapin (Chat, Shadow!) qui devrait être plus sereine que l’an dernier, sous l’influence de l’Eau.


Gnudi aux épinards, au beurre de sauge

Pour 4 personnes (environ 20 gros gnocchis): 400g de ricotta égouttée, 300g de feuilles d’épinards, 3 gousses d’ail hachées, 1 oeuf, 50g de parmesan en poudre, 50g de chapelure, 50g de farine, le zeste d’un citron, sel, poivre, huile d’olive, 50g de beurre doux, 2 feuilles de sauge


Trier les feuilles d’épinards en enlevant si besoin les grosses tiges centrales. Bien les laver, les émincer en lamelles d’1cm.

Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle, y faire revenir légèrement l’ail émincé, sans le faire brûler. Y faire revenir les feuilles d’épinards quelques minutes. Laisser tiédir, puis les déposer dans un torchon ou une gaze de coton, bien presser pour évacuer un maximum d’eau. (Cette étape est importante pour que les gnudis ne se délitent à la cuisson!).


Mixer les épinards. Rajouter les autres ingrédients et bien les mélanger pour en faire une pâte assez compacte.

Humidifier ses mains à l’eau froide, mettre un peu de farine sur le plan de travail, créer des boudins, puis des gnocchis un peu gros de 4cm de long, les réserver sur une assiette au frais.


Au moment de servir, les plonger dans de l’eau bouillante salée. Baisser le feu au frémissement et les faire cuire 4 à 5 minutes, jusqu’à ce qu’ils remontent à la surface. Les égoutter à l’aide d’une écumoire.

Pendant le temps de cuisson, faire fondre le beurre sur feux doux, en laissant infuser 2 feuilles de sauge. Verser sur les gnudis et mélanger délicatement. Les servir chauds avec du parmesan râpé!

Buon appetito!


NB: Délicieux aussi avec une bonne sauce tomate maison! Perso, je préfère vraiment avec ce beurre à la sauge!


Focus sur les bienfaits de l’épinard en Diététique Chinoise:


L'épinard est originaire d’Orient et d’Extrême-Orient. Inconnue des Grecs et des Romains, ce sont les Arabes qui l’introduisirent en Espagne et Catherine de Médicis qui en fit un de ses plats préférés, avec l’artichaut, avec les préparations dites « à la florentine », à base d’épinards.

L’épinard est de nature fraiche, de saveur douce, de tropismes Gros Intestin, Estomac, Foie. De ce fait, il va nourrir le Yin et le sang, surtout le Sang du Foie, et traiter l’anémie, les vertiges, la vision trouble, l’héméralopie. Il humidifie la sécheresse, lubrifie la constipation, va traiter la constipation par vide de Sang. Il sera bon aussi contre l’hypertension artérielle, le diabète, pour traiter la conjonctivite, la toux et l’asthme (en ouvrant le diaphragme et en favorisant la respiration). De par sa richesse en fibres et en antioxydants, en provitamine A, il serait aussi intéressant en prévention de certains cancers, dont celui du sein.

Les Chinois le recommandent pour favoriser une belle peau, et ceci est prouvé par les recherches actuelles qui lui donnent un fort taux de vitamine C et de bêta-carotène. Ce puissant antioxydant liposoluble pénètre rapidement dans les couches adipeuses de la peau et protège les fibres de collagène et d’élastine des attaques des radicaux libres.

Attention toutefois à ne pas en abuser en cas de cystite, néphrite, goutte, lithiase, à cause de sa forte teneur en acide urique!

Pour en savoir plus sur l'épinard, lire mon article: "L'épinard, le champion pour nourrir le Sang"


Le petit plus dans cette recette: la sauge!

La sauge est de nature tiède, de saveur légèrement amère, douce et piquante. Elle a un tropisme Poumon, Rate. Elle tonifie le Qi et le Sang, la Rate, le Poumon et même un peu le Rein. Elle traite le souffle court, l’asthme, la bronchite aigue ou chronique de type Vent Froid ou Vide. Elle tonifie le Yang, élimine l’humidité et les glaires, arrête la transpiration, consolide la surface et chasse le Vent. Elle régularise les cycles féminins. Elle traite l’anémie et l’eczéma.


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour source une recette du livre « Les boulettes de nos rêves » de Déborah Dupont-Daguet (First Editions)


Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille mon livre « Le guide familial de la Médecine Chinoise » (aux éditions Mango) et aussi mes formations à la Diététique Chinoise (Programme et dates sur ce site)


326 vues1 commentaire

1 Comment


Merci +++ pour vos recettes toujours très inspirantes !😍

Like
bottom of page