Rechercher

Les aliments de couleur blanche nous font du bien !

Dernière mise à jour : oct. 4

L’automne est une très belle saison aux couleurs chatoyantes, aux déclinaisons de roux, de jaunes, d’orangés, de prunes, de violets aussi. Quelle merveille de voir cette nature prendre ces tons fauves extraordinaires. Pourtant la Médecine Chinoise associe l’automne à la couleur blanche et à l’élément Métal, au Poumon, au Petit Yin (à la déclinaison du Yin vers le Grand Yin, l’Eau). L’automne correspond aussi à ces moments de brume, avant les grands froids, au moment de la récolte et de la mise en réserve avant l’hiver, récolte des céréales et des légumes racines dont beaucoup sont de couleur blanche.


Dans le Su Wen (chapitre 5), il est dit :

« L’ouest engendre la sécheresse, la sécheresse produit le Métal, le Métal donne la saveur piquante, le piquant nourrit le Poumon, le Poumon engendre la peau et les poils, la peau et les poils engendrent les Reins, le Poumon gouverne le nez. Au Ciel c’est la sécheresse, sur Terre c’est le Métal, dans le corps c’est la peau et les poils, parmi les organes c’est le Poumon, parmi les couleurs c’est le blanc, parmi les sons musicaux c’est la note Shang – deuxième note de la gamme pentatonique, note sol – parmi les sons vocaux ce sont les pleurs, parmi les mouvements dus à une altération c’est la toux, parmi les orifices c’est le nez, parmi les saveurs c’est le piquant, parmi les émotions c’est le chagrin. Le chagrin blesse le Poumon, la joie vainc la tristesse. La chaleur blesse la peau et les poils, le froid vainc la chaleur. Le piquant blesse la peau et les poils, l’amer vainc le piquant".


Dans la théorie des 5 éléments, à chaque élément est associé une couleur qui correspond à la fois à la vibration de l’organe associé (on pourrait aussi lui relier une vibration sonore), mais aussi assez étonnamment à la couleur des aliments que l’on trouve en majorité dans cette saison. Pourquoi le blanc associé au Poumon ? Avec la respiration, l’Homme se nourrit de l’Energie du Ciel qui descend comme cette brume d’automne, la quête sans cesse d’un souffle neuf, d’un souffle pur, dans toutes les pratiques de Qi gong, méditation, Yoga. Le blanc, dans toutes les cultures, sagesses et depuis la nuit des temps, représente à la fois la naissance et la mort (linceul), la propreté, l’innocence, la pureté mais aussi la maturité et la sagesse.

Mon professeur et maître adoré, Baï Yunqiao (traduction de son nom : « Le pont entre les nuages blancs ») avait une belle photo de lotus blanche qu’il montrait à nos patients atteints de maladies graves, en leur disant « Ici Fleur, fleur ! », au niveau du Cœur (un des rares mots français qu’il connaissait bien), pour leur faire comprendre que quelle que soit notre vie, notre état, notre situation, il y a toujours une fleur de lotus la plus blanche, la plus pure et immaculée à faire pousser dans notre Cœur pour sortir de la tristesse, du regret et de nos profondeurs.


Et puis manger blanc n’est-il pas réconfortant quand la lumière commence à descendre, que la tristesse n’est pas loin et que l’on a besoin d’une nourriture un peu doudou et régressive ? Les meilleurs exemples en sont le riz ou la semoule au lait, la pâte à crêpe, le gratin de chou fleur… car le blanc est aussi associé au lait, au maternel et au réconfort.


Au niveau de la symbolique des couleurs des 5 éléments, on pourrait aussi associer à chaque couleur une phase de la vie : le vert associé au printemps, au renouveau, à la plante qui pousse, à la jeunesse, l’adolescence, la découverte du monde, le rouge correspondrait à la rencontre, la passion amoureuse, le jaune à la création de la maison (de sa Terre), de la famille, le blanc à la sagesse, la maturité, la retraite (et les cheveux blancs), la méditation et le noir à la vieillesse et la mort.


En Diététique Chinoise, on s’intéressera à la couleur de l’aliment qui pourra souvent nous donner une indication sur son organe destinataire, voir ses fonctions thérapeutiques.

Dans cette branche de la Médecine Chinoise, cela semble compliqué pour beaucoup de réfléchir en fonction des natures, saveurs, tropismes des aliments (carte d’identité des bienfaits des aliments) sans aller chercher dans un livre. Pourtant les couleurs des aliments donnent déjà un sacré repère par rapport aux organes et à la saison. Les couleurs sont déjà le signe de pouvoirs thérapeutiques, car souvent en lien avec leurs vibrations, nutriments et antioxydants.

A chaque saison correspond une couleur :

La couleur verte est associée au Bois, au Foie, au vent, à la colère, aux yeux, aux tendons, à la nature tiède, à la saveur acide, à la texture élastique… Voir mon article précédent « Farandole de verts »

Le rouge (comme la tomate, le piment, la cerise, les fruits rouges, la pastèque, la viande rouge…) est la couleur du Feu, du Cœur, de la chaleur, de la joie, de la langue et des vaisseaux sanguins, et associé pour l'aliment à la nature chaude, à la saveur amère, à la texture fibreuse…

Le jaune (comme le maïs, la carotte, le potiron, la patate douce, la pêche, l’œuf…) est la couleur de la Terre, de la Rate, de l’humidité, de l’excès de réflexion, de la bouche, des chairs et les muscles, et associé pour l'aliment à la nature neutre, à la saveur douce, à la texture charnue…


Le noir (comme le haricot noir, le sésame noir, le champignon noir, l’algue, la moule, la sauce soja…) est la couleur de l’Eau, du Rein, du froid, de la peur, des oreilles et des os, à la nature froide, et associé pour l'aliment à la saveur salée, à la texture molle…

Le blanc (comme la poire, le navet, le champignon, le chou rave, le fenouil, le pâtisson, l’oignon, le riz, le haricot blanc, le tofu, le lait, le poisson…) est la couleur du Métal, du Poumon, de la tristesse, du nez et de la peau, à la nature fraiche, et associé pour l'aliment à la saveur piquante, à la texture croquante…


Bien-sûr, cela ne veut pas dire qu’il faudra manger surtout des aliments de couleur rouge en été, ou des aliments de couleur blanche à l’automne. Comme je vous le répète souvent, il faut manger de tout, le plus varié et coloré possible. Mais en revanche, la couleur donnera peut-être une piste pour connaître l’organe prédestiné.

Voici ma farandole d’aliments de couleur blanche et leurs liens avec le Poumon !


Une majorité de ces aliments d’automne vont avoir un effet sur le Poumon et le Gros Intestin (son organe couplé) comme :

La poire est de nature fraiche, de saveur douce et acide, a un tropisme Poumon/ Estomac : ellle est le grand remède de la toux sèche. Voir mon article sur les bienfaits de la poire!


Le navet est de nature fraiche et de saveur piquante (cru), de nature tiède et de saveur douce (cuit), a un tropisme Rate/ Estomac/ Poumon/ Vessie : il dissout les glaires et mucosités, c’est le grand remède de la toux grasse. Voir mon article "Le navet, le meilleur contre les mucosités"


Le gingembre frais est de nature tiède, de saveur piquante, a un tropisme Poumon/ Rate/ Estomac : il libère la surface, chasse le froid pervers, favorise la transpiration. C’est un grand remède en décoction en début d’attaque de froid et de rhume.


L’ail est de nature tiède, de saveur piquante (cru) et douce (cuit), a un tropisme Rate/ Estomac/ Poumon : il dissout les mucosités et calme la toux.


L’oignon est de nature tiède, de saveur piquante (cru) et douce (cuit), a un tropisme Rate/ Estomac/ Poumons : il calme la toux (on pourra même placer une tranche d’oignon dans les chaussettes ou près de l’oreiller pour calmer la toux !).


Le blanc de poireau est de nature tiède, de saveur piquante, a un tropisme Poumon/ Estomac/ Foie/ Rein : il libère la surface, provoque la transpiration, chasse le froid pervers au niveau du Poumon ou du ventre.


Le champignon de Paris est de nature fraiche, de saveur douce, a un tropisme Rate/ Estomac/ Poumon/ Gros Intestin : il dissipe les mucosités et traite la toux sèche, ainsi que la constipation (Le Gros Intestin est en couple avec le Poumon).


Le chou chinois est de nature fraiche, de saveur douce, de tropisme Estomac/ Poumon/ Vessie : il calme la gorge douloureuse et la toux, mais va aussi agir sur les 3 Foyers et favoriser la circulation de l’eau. Il a tendance à faire descendre le Qi, fonction du Poumon.


Le chou fleur est de nature neutre, de saveur piquante (cru) et douce (cuit) : il a une action descendante, il lubrifie les intestins et traite la constipation.


La banane est de nature froide, de saveur douce, a un tropisme Rate/ Estomac/ poumon/ Gros Intestin : elle humidifie le poumon et arrête la toux chronique par sécheresse. Elle lubrifie les intestins, c’est aussi un grand remède de la constipation.


Le pignon de pin est de nature tiède, de saveur douce, a un tropisme Foie/ Poumon/ Gros Intestin : il humidifie le Poumon, arrête la toux et lubrifie les intestins (c’est un laxatif doux).


Le haricot blanc est de nature neutre, de saveur douce, a un tropisme Rate/ Estomac. Pas d’action à priori sur le Poumon ! …sauf de soutenir l’énergie !


Le tofu est de nature fraiche, de saveur douce, a un tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin : il clarifie et humidifie ’Estomac, le Poumon (traite la toux sèche et grasse) et le Gros Intestin (traite la constipation).


Le riz est de nature neutre, de saveur douce, a un tropisme Rate/ Estomac : il nourrit les 5 organes et entre autres le Poumon. Mais pour un effet plus intéressant sur le Poumon, on utilisera le riz glutineux, de nature tiède, de saveur douce et de tropismes Rate/ Estomac/ poumon qui va permettre le tonifier le Qi du Poumon, de traiter la fatigue et les transpirations spontanées.


Le blanc d’œuf est de nature fraiche, de saveur douce et de tropisme Poumon : il humidifie le Poumon, calme la gorge douloureuse (à gober cru) ou en application externe les inflammations oculaires.


Le lait et les produits laitiers sont de nature neutre (pour le lait de vache), de nature tiède (pour le lait de chèvre ou de brebis), de nature fraiche (pour le lait de jument), de saveur douce, avec pour trismes Cœur/ Poumon/ estomac : il nourrit le Yin du Poumon et de l’Estomac, traite la sécheresse de gorge, l’angine (chaud avec du miel !), traite les troubles de la ménopause, les bouffées de chaleur, ainsi qu’il humidifie les intestins et traite la constipation. Attention toutefois à ne pas en abuser en cas de troubles ORL ou toux, car il génère et augmente les mucosités !


On pourrait rajouter comme aliments très utilisés en Diététique Chinoise, que je n’ai pas photographiés :

La trémelle (champignon blanc chinois), c’est un champignon vendu sec en supermarché chinois, qui ressemble beaucoup au champignon noir que l’on doit aussi réhydrater et qui ressemble à une algue ou une éponge un peu gélatineuse). Sa nature est neutre, sa saveur douce et son tropisme Estomac/ Gros Intestin. Il nourrit le Yin du Poumon, surtout en cas de sècheresse, de toux sèche. Il lubrifie les intestins et traite la constipation.


L’igname séché Shan Yao : c’est un légume racine que l’on peut trouver en épiceries chinoise frais, ou en version séchée (il ressemble à des tranches de craie) dans les pharmacies chinoises. Sa nature est neutre, sa saveur douce, son tropisme Poumon/ Rate/ Rein : il tonifie le Qi de la Rate et du Poumon, traite la fatigue, le souffle court, l’inappétence, mais aussi la toux et l’asthme chronique. Voir ma recette de gruau de riz à l'igname et baies de Goji


Heureuse de vous avoir écrit cet article pour me confirmer dans l’idée qu’une couleur aura de fortes chances de vous donner des indications thérapeutiques sur l’organe auquel la couleur est reliée ! La suite au prochain épisode, avec la couleur noire, en lien avec l’hiver et le Rein !


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources :

« Ces aliments qui nous soignent » de P.Sionneau et J.Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

« Manger le dragon » (Compendium de diétothérapie en médecine chinoise) de Claude Emile Raclette (Editions CCDMD)

« Médecine chinoise et cuisine française » de Michel-Philippe Rastoul

Article sur l’automne de Luc Mouton, sur son blog « Fleur d’Océan »

1,618 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout