Rechercher

La poire pour traiter la toux

Mis à jour : 12 déc. 2020

Toujours utile par les temps qui courent : la poire, fruit d’automne par excellence, de couleur blanche, de nature fraîche, de saveur acide et douce, va générer les liquides et nourrir le Yin du Poumon, traiter la toux sèche, la fièvre...


Selon la Diététique Chinoise: La poire est de nature fraiche, de saveur douce et acide, de tropismes Poumon/ Estomac. Beaucoup de fruits étant de nature douce et acide vont permettre de produire et nourrir les liquides, ce qui sera très intéressant en cas de déshydratation, de perte importante de liquides causée par une fièvre importante avec forte transpiration, des diarrhées ou perte de sang en cas d’hémorragie. Tous les fruits, à partir du moment où ils seront de saveur douce et acide (agrumes, abricot, ananas, coing, kiwi, grenade, litchis, mangue, nèfle, pêche, pomme, poire, prune, raisin, tomate) auront cette action. La poire avec 85% d’eau, sera vraiment recommandée pour hydrater l’organisme, apaiser la soif, mais aussi humidifier la sécheresse du Poumon, rafraichir la chaleur (car de nature fraiche, rafraichissante) et même pour transformer les glaires. Elle traite la toux sèche, l’asthme, la gorge douloureuse, la trachéite, l’aphonie. Elle traite aussi la toux avec mucosités. Riche en eau et en fibres, elle va aussi traiter la constipation.

De plus, la poire protège le Cœur. Le jus de poire appelé aussi « Boisson de la douce rosée produite par le ciel » va pouvoir traiter l’hypertension artérielle, prévenir les maladies cardiaques, hépatite A ou B, voir la cirrhose du foie et aussi les cancers du nez, larynx, pharynx, poumon ou sein.

Recherches actuelles : la poire est riche en vitamine A, B, C et E, mais aussi en acide folique, mais aussi en potassium qui est le minéral le plus important dans ce fruit, ce qui favorisera, grâce à ses tanins, une meilleure élimination de l’acide urique par les urines, et atténuation d’arthrite et rhumatismes. Des études ont montré que manger une poire par jour pouvait réduire jusqu’à 50% le risque d’hémorragie cérébrale. Fruit très peu calorique, rassasiante, riche en antioxydants et régulatrice des fonctions organiques, favorisant la diurèse et en prévention des œdèmes, elle sera en plus une bonne alliée pour faire diminuer la surcharge pondérale.


Précautions d’emploi : Etant de nature fraiche, attention toutefois à ne pas en abuser en cas de toux chronique s’il y a attaque de Vent Froid ou déficience du Qi du Poumon ! La poire ne conviendra que pour traiter la toux par sécheresse ou chaleur. Ne pas non plus en abuser en cas de syndrome du colon irritable, ou vide de Yang de la Rate, au dessus de 2 poires ½ par jour, elle put provoquer des gaz, ballonnements ou selles molles.


Utilisation thérapeutique de la poire en Médecine Chinoise:

Recette contre la toux sèche ou gorge douloureuse : Décoction de poires : Faire cuire 2 poires coupées en petits morceaux, dans de l’eau bouillante avec 50g de sucre blanc. A boire 2 fois par jour. On pourrait aussi boire un jus de poires fait maison pour le même usage.

Recette contre l’agitation mentale, la toux ou gorge sèche : Le gruau de riz à la poire: Eplucher 3 poires et les couper en très petits morceaux. Rincer 1 verre de riz (pour un meilleur effet tonifiant, on pourrait aussi le faire avec du riz glutineux), lui rajouter 10 verres d’eau, porter à ébullition. Lorsque le mélange bout, lui rajouter les poires et diminuer le feu, cuire environ 1 heure, jusqu’à ce que l’on obtienne une bouillie homogène. En consommer un bol 2 ou 3 fois par jour, si besoin


A cuisiner : En dessert : Crumble aux poires, Tarte Bourdaloue, en Confiture de poire au gingembre, Confiture de poire au jasmin et fleur d'oranger, en Poire au vin ou encore en mélange sucré salé, dans un tajine, avec un magret de canard ou en Salade d’endives, poires et bleu



Crumble pommes poires cannelle


Confiture de poires au gingembre


Confiture de poire au jasmin et fleur d'oranger


Salade d'endive, poire et bleu


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources :

« Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

"A la découverte de la Diététique Chinoise" de Josette Chapellet ( Ed Trédaniel)

« Le livre santé des bols chinois » de Bruno Soustre ( Editions Dauphin)

Le blog de Jean Pelisssier « Médecine traditionnelle chinoise »

233 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout