top of page
Rechercher

Mousse au tapioca de Mamy Chauchau

Dernière mise à jour : 11 janv.

Vous savez quel est le dessert que m’a réclamé ma fille pour ce réveillon: la mousse au tapioca à la vanille de ma grand-mère Mamy Chauchau?

Régressif à souhait pour se passer un réveillon très tranquille mais aussi pour tout autre moment où l’on aura besoin de réconfort!

J’ai eu pour cette recette beaucoup de partages et de commentaires, car elle a suscité beaucoup de bons et de mauvais souvenirs: celles, ceux qui n’ont pas aimé le tapioca de leur enfance et celles, ceux qui l’ont adoré. C’est vrai que son aspect gluant pouvait avoir, enfant, un aspect bien ragoutant, mais aussi bizarrement très réconfortant.


Le tapioca est beaucoup utilisé dans les desserts asiatiques, je vous ai publié, il n’y a pas si longtemps, la recette du Tapioca au lait de coco, banane et pandan.

Voici donc la version très « frenchy » de cet entremet, je ne pouvais pas en créant ce blog ne pas rendre hommage à ma grand-mère maternelle « Mamy Chauchau », la reine des gaufres, des clafoutis ratés, mais aussi de la brocante, un vrai bonheur de l’avoir eu comme grand-mère comme source d’inspiration pour la cuisinière que je suis aujourd’hui!

Je fais ce blog aussi pour que reste quelque part dans l’univers la mémoire de ces bonnes recettes maison et familiales, un brin « vintage »! Cette merveille, très 70’s, était donnée sur l’arrière du paquet de tapioca. J’en ai encore un souvenir incroyable et il faut croire que celle-ci fait toujours des heureux: Lucie-Lou et Néo, ma petite chatte qui s’en lèche encore les babines…


Mousse au tapioca de Mamy Chauchau

Pour 4 personnes: 1/2 litre de lait ( ou lait végétal), 1 gousse de vanille, le zeste d’1/2 citron bio, 2 œufs, 1 pincée de sel, 5 c.à soupe de sucre, 5 c.à soupe de tapioca.

Porter le lait à ébullition dans une casserole, avec la gousse de vanille coupée et fendue en 2, le sucre et le zeste de citron. Quand le lait bout, saupoudrer le tapioca et cuire 10 bonnes minutes sans cesser de mélanger. Éteindre le feu.

Séparer les blancs des jaunes. Quand le lait est un peu moins chaud, mélanger les jaunes sans cesser de remuer.

Battre les blancs en neige avec une poignée de sel. Les incorporer délicatement à la préparation.

Servir dans des coupelles, couvrir d’un film et laisser au moins 1 heure au frais avant de servir.

Bon appétit!

Pourquoi c’est bon pour la santé, selon la Diététique Chinoise?

Le tapioca est une fécule issue du manioc, très consommé dans les pays asiatiques, africains et en Amérique du Sud. Le manioc, lui-même, qui est une racine serait l’aliment phare de la cuisine africaine et la 5ème plante la plus consommée au monde, juste derrière le riz, le blé, le maïs et la pomme de terre (Source Passeport Santé).

Je n’ai pas trouvé d’indications thérapeutiques selon la Diététique Chinoise (si vous en avez, je suis preneuse), il est sûrement comme le riz et les céréales en général, de nature neutre et de saveur douce, intéressant pour tonifier la rate, source de l’Energie et du Sang.


Selon les recherches actuelles: c’est une excellente source d’énergie, qui, grâce à sa richesse en amidon, est très digeste, il rassasie facilement et favorise le transit. Le manioc (et le tapioca) est riche en magnésium (pour contribuer au bon fonctionnement des muscles), potassium (rôle important dans la transmission de l’influx nerveux), vitamine C (activité antioxydante contre le vieillissement cutané), fer (contre l’anémie)

Précautions d’emploi: Attention! Certaines variétés de manioc peuvent contenir du cyanure, surtout les variétés dites amères, mais cela se retrouvera sur les racines et pas sur le tapioca que vous achèterez en paquet!


Pour la petite histoire, le manioc aurait été domestiqué par l’homme en Bolivie, il y a plus de 10000 ans, mais il ne sera vraiment populaire, largement consommé en Amérique du Sud qu’au XVIème siècle, à cause de la peur de sa toxicité et introduit sur le continent africain par les colons européens, en 1580.

Le tapioca est commercialisé en France à partir de 1837 par Thomas Groult qui est à l'origine de la création de la société Tipiak.


Dans cette recette, tout va être bon pour vous apporter de la douceur (le tapioca, l’œuf, le lait) et ainsi tonifier l’Énergie (qui en a bien besoin en hiver) et le Sang (qui en a bien besoin en général).

N’hésitez pas à faire, comme ma grand-mère le faisait pour moi, ce dessert à vos petits, car il n’est pas loin du fameux « lait de poule », que l’on nous donnait, enfant, contre l’anémie et pour favoriser la croissance. En revanche, ne pas garder ce dessert plus de 24 heures au frigo, car les oeufs crus (surtout le jaune) se conservent plus difficilement!

Régalez-vous bien, en vous faisant le plus grand bien!


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour source le site « Passeport santé ».

Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille mon livre « Le guide familial de la Médecine Chinoise » co-écrit avec Gilles Donguy et Alain Tardif (aux éditions Mango) et aussi ma prochaine formation qui commencera en mars 2024 (les infos sont sur ce site, rubrique Ateliers et formations).



318 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page