Rechercher

« Palak paneer » ou curry d’épinards indien au fromage

Dernière mise à jour : sept. 16


J’aime beaucoup la cuisine indienne et un de mes plats préférés est le Palak paneer, ce curry d’épinards avec du fromage frais. Comme le printemps selon le calendrier chinois est presque fini (vers le 5 mai), voici une recette que je m’empresse de vous publier avec un légume vert, bien représentatif de cette saison, de la couleur verte liée au Foie, au mouvement Bois et à la renaissance dans les jardins, avec les premiers légumes comme les salades, les pois gourmands, les asperges… Une recette riche en épices et saveurs qui accompagnera bien cette période des Saints de glace où le temps s’est bien rafraichi en ce début mai. Voyagez bien avec ce plat qui nous emmène dans des contrées lointaines et colorées! Le palak paneer est un plat très traditionnel de la cuisine indienne. Sa particularité est qu’il contient du paneer, un fromage frais indien qu’on pourra trouver dans des épiceries indiennes, du style dans le célèbre Passage Brady à Paris, dans le 10ème. Moi, je trouve cette recette aussi excellente en utilisant du Kiri, qui est le fromage qui lui ressemble le plus.

Je me suis inspirée pour cette recette de l’excellent blog « Bollywood kitchen ».


« Palak paneer » ou curry d’épinards indien au fromage

Pour 4 personnes : 800g d’épinards frais (ou 500g surgelés), 1 oignon, 1 gousse d’ail, 1 c. à café de gingembre en poudre, 1 c. à café de garam masala, 1 c. à café de cumin, 1 c. à café de coriandre en poudre, ½ c. à café de curcuma, 2 c. à soupe de concentré de tomate, ½ bouillon cube de légumes, 4 kiris, 10cl de crème liquide, 1 c. à soupe d’huile végétale, sel, poivre, pignons de pins grillés en plus (facultatif)


Eplucher et émincer très finement l’oignon. Le faire blondir légèrement dans 1 c. à soupe d’huile végétale. Rajouter la gousse d’ail épluchée et pressée. Eplucher les épices et les faire toutes revenir légèrement pendant 2 minutes. Rajouter le concentré de tomates, les épinards lavés et hachés grossièrement. Faire encore revenir un peu, puis rajouter 15 cl d’eau, avec le bouillon cube émietté. Laisser cuire à feu doux à découvert environ 15 mn. Quand les épinards sont cuits, incorporer la crème liquide et le kiri.

Servir bien chaud avec un riz blanc basmati !

Le petit truc sympa que j’ai trouvé : quelques pignons de pin grillés à rajouter à la fin !


Ce plat est très équilibré, selon les principes de la Diététique Chinoise, car les épices, ainsi que l’ail et l’oignon, de nature tiède, vont « Yang-guiser » (réchauffer la nature fraiche de l’épinard et du fromage !


Petit focus sur les bienfaits des épinards, selon la Diététique Chinoise :

L’épinard est de nature fraiche, de saveur douce, de tropismes Gros Intestin, Estomac, Foie. De ce fait, il va nourrir le Yin et le sang, surtout le Sang du Foie, et traiter l’anémie, les vertiges, la vision trouble, l’héméralopie. Il humidifie la sécheresse, lubrifie la constipation, va traiter la constipation par vide de Sang. Il sera bon aussi contre l’hypertension artérielle, le diabète, pour traiter la conjonctivite, la toux et l’asthme (en ouvrant le diaphragme et en favorisant la respiration). De par sa richesse en fibres et en antioxydants, en provitamine A, il serait aussi intéressant en prévention de certains cancers, dont celui du sein.

Les Chinois le recommande pour favoriser une belle peau, et ceci est prouvé par les recherches actuelles qui lui donnent un fort taux de vitamine C et de bêta-carotène. Ce puissant antioxydant liposoluble pénètre rapidement dans les couches adipeuses de la peau et protège les fibres de collagène et d’élastine des attaques des radicaux libres.

Attention toutefois à ne pas en abuser en cas de cystite, néphrite, goutte, lithiase, à cause de sa forte teneur en acide urique!

Voir mon article complet sur les bienfaits de l'épinard et d'autres idées de recettes, dans la rubrique "Aliments qui soignent"


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla », avec pour sources :

« Ces aliments qui nous soignent » de P.Sionneau et J.Chapellet (Editions Guy Tredaniel)

« Manger mieux pour vivre mieux » de James Wong

Recette tirée et réadaptée du blog « Bollywood kitchen »

821 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout