Rechercher

Poireaux vinaigrette mimosa

Dernière mise à jour : janv. 31

Il y a des plats qui sont d’une simplicité incroyable mais qui sont délicieux, sans trop d’effort. Ils font même partie de notre patrimoine gastronomique. C’est ce que je pense de ce plat qui peut paraître désuet, qu’on trouvait à la carte des bistrots ou sinon chez le traiteur mais qui peut être juste divin, surtout si on rajoute à la vinaigrette le petit côté œuf mimosa, quelques échalotes et un peu de cerfeuil. De plus, il ne faut pas sous-estimer le pouvoir incroyable du poireau pour nous redonner de la vitalité. En voici la recette et ses indications thérapeutiques.


Poireaux vinaigrette mimosa

Pour 4 personnes : 8 poireaux, 2 œufs, 1 échalote, 1 c. à soupe de vinaigre balsamique, 1 c. à café de moutarde, 4 c. à soupe d’huile d’olive, quelques brins de cerfeuil (sinon de ciboulette), sel, poivre

Bien nettoyer les poireaux en coupant les parties vertes les plus dures et en les fendant dans leur longueur, pour retirer le sable. Les ficeler ensemble et les cuire 20mn à l’eau bouillante salée.

Pendant ce temps, faire cuire 10mn les œufs, les rafraichir sous l’eau froide et les écaler délicatement. Séparer les blancs des jaunes. Couper les blancs en très petits morceaux. Ecraser les jaunes à la fourchette.

Eplucher l’échalote et la hacher le plus finement possible. Ajouter la moutarde, mélanger avec l’échalote hachée. Ajouter le vinaigre, le sel, le poivre, puis l’huile, et bien mélanger, en fouettant à la fourchette. Rajouter les blancs d’œufs et mélanger.

Servir au dernier moment les poireaux tièdes, bien présentés en petits nids sur chaque assiette individuelle. Arroser de la vinaigrette et finir en ajoutant le jaune d’œuf écrasé et les petits brins de cerfeuil.

NB : Une jolie présentation est importante pour ce plat pour lui redonner toute son heure de gloire et pouvoir l’apprécier avec les yeux d’abord, la bouche ensuite et surtout le Cœur.

Pourquoi le poireau est tellement bon pour la santé, du point de vue de la Diététique Chinoise ?

Le poireau est considéré comme l’asperge du pauvre, et pourtant, Il a de nombreuses vertus qu’il ne faut pas sous-estimer. Il est de nature tiède (ce qui le rend tonifiant), de saveur piquante (comme l’oignon, c’est presque un condiment) et il a un tropisme Poumon/ Estomac/ Foie/ Rein (ce qui est intéressant car son action touche les 3 foyers). Avec le fenouil, ce sont les 2 seuls légumes d’hiver qui auront l’action de tonifier le Yang et de traiter les faiblesses de lombes et de genoux, et du coup aussi la fatigue chronique et la frilosité. Cultivé depuis 4000 ans, il a même eu, dans certaines traditions, la réputation de tonique pour la sexualité et pour traiter l’impuissance.

Etant de saveur piquante, comme beaucoup d’épices et de condiments, il libère la surface et provoque la transpiration (plutôt d’ailleurs en jus cru), pouvant traiter les rhumes, coups de froid. Comme il tiédit le Foyer Moyen et fait circuler le Qi, il sera intéressant en cas de blocage de nourriture, de douleur de l’Estomac, de nausée, par stagnation de Qi. Il mobilise le Qi, active le sang et sera aussi efficace, en cas de douleurs thoraciques, cardiaques, par stases de sang, mais aussi pour traiter les hémorragies, hémorroïdes par stases de sang.

Les recherches actuelles lui ont trouvé, comme toutes autres variétés du genre « allium » (oignon, ciboulette et ail), une teneur élevée en inuline, probiotique qui nourrit et stimule la multiplication des bonnes bactéries présentes dans les intestins, et par delà, protège le système digestif et favorise la digestion. Tous les aliments de la famille des « allium » sont intéressants aussi pour favoriser la circulation du sang et faire baisser le taux de cholestérol. C’est aussi un des aliments les plus riches en calcium, il prend la 1èreplace des légumes, avec un taux de 252mg pour 100g. Avec ces nombreux nutriments : vitamine C, calcium, magnésium, potassium, antioxydants…ses vertus seront nombreuses, tant au niveau détox, diurétique, circulatoire, énergétique, mais aussi au niveau de l’humeur, ce qui en fait lui-aussi un super-aliment !

Pour la petite histoire, les gallois en ont fait leur symbole national, quasi symbole de virilité, car ils ont réussi à se camoufler, lors d’une célèbre bataille, dans un champ de poireaux, en se collant des poireaux sur la tête. Comment faire d’un aliment courant et banal un super héros de l’histoire ! Sûrement aussi grâce à ses nombreux pouvoirs nutritionnels pour tonifier l’énergie. Alors ??? Mon poireau vinaigrette sera t’il aphrodisiaque ou pas ? J’attends vos retours avec impatience.

Bon appétit à vous !

Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources :  

« Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

Le blog de Jean Pelisssier « Médecine traditionnelle chinoise »

572 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout