Rechercher

Purée de fèves et cime di rapa

Vert, vert, j’ai envie de vert, de vert à manger mais aussi de nature, d’espace !... J’ai la chance énorme d’avoir le Bois de Vincennes à 100m de chez moi et aussi de super primeurs qui me proposent des légumes un peu rares, comme le Pak Choï (chou de Shanghai) et les cime di rapa (brocolis feuilles très utilisée dans la cuisine chinoise, portugaise et dans le Sud de l’Italie).

Comme j’ai très envie, comme nous tous, de voyage, d’Italie, de Sud, de mer turquoise… bref, de sortir de mes 10km pour voir le soleil…voici une recette qu’il me tenait à cœur de faire, souvenir de mes vacances dans les Pouilles, de fêtes de village le soir où l’on dansait la tarantelle et où l’on mangeait ce plat populaire dans la rue : purée de fèves et chicorée. D’habitude faite avec des fèves sèches blanches, difficiles à trouver chez nous, je vous l’ai réinterprétée avec des fèves écossées surgelées bien vertes. Une pure merveille de couleur et de saveur : de quoi nourrir mon Foie (par la couleur verte), mon Cœur (par la saveur amère des cime di rapa) et ma Rate (par la saveur douce des fèves) !

Et comme il me restait un peu de purée, je l’ai recyclée en houmous de fèves, en lui rajoutant de l’huile d’olive et du Zaatar.


Purée de fèves et cime di rapa

Pour 2 personnes : 450g de fèves fraiches ou surgelées, 1 grosse échalote, 1 cube de bouillon de légumes, 1 feuille de laurier, ½ c. à café de cumin, 1 c. à soupe de coriandre ciselée, 15cl de crème fraiche (ou crème de soja), 1 bouquet de cime di rapa (brocolis feuilles, sinon chicorée amère ou épinards), 2 gousses d’ail, 2 c. à soupe d’huile d’olive, sel, poivre


Eplucher les cime di rapa, en essayant de couper le bas des tiges qui risquent de rester un peu dures et filandreuses, les couper en morceaux. Eplucher les gousses d’ail, les couper en 2, enlever les germes, les recouper en 2 dans le sens de la longueur. Placer les cime di rapa et l’ail dans un panier à vapeur, les cuire pendant environ 20 mn, jusqu’à ce qu’ils soient cuits, mais restent un peu croquants. Les essorer. Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans un wok, saler, poivrer et les saisir 5mn à feu vif.


Pendant ce temps, mettre de l’eau à bouillir avec le bouillon cube et une feuille de laurier, puis y faire cuire les fèves surgelées pendant 6mn (si elles sont fraiches, cela demandera plus de temps !).

Faire blondir une échalote émincée finement dans 1 c. à soupe d’huile d’olive.

Lorsque les fèves sont cuites, retirer la feuille de laurier, les essorer, et les mettre dans un robot ou blender avec l’échalote, le cumin, la coriandre et la crème fraiche. Garder au chaud.


Servir sur une assiette une portion de purée de fèves, avec les cime di rape.

NB : Pour une assiette plus complète, on pourrait rajouter un œuf au plat ou mollet !

Buon appetito !



Pourquoi c’est bon pour la santé, selon la Diététique Chinoise :

La fève est de nature neutre, de saveur douce, de tropismes Rate/ Estomac. Elle tonifie le Qi, l’énergie du foyer médian, Elle est vraiment recommandée contre le Vide de Rate, pour traiter l’inappétence et les selles molles. A noter : la fève aurait 3 à 5 fois plus de protéines que les autres légumineuses. Comme toutes légumineuses, elle élimine l’humidité et favorise la diurèse, intéressante en cas d’œdèmes et de surpoids, avec, comme toutes les légumineuses, un index glycémique bas.


Le cime di rapa est sûrement de nature fraiche (comme l’épinard ou la blette), de saveur amère. Il sera intéressant par cette saveur « détox » pour clarifier la chaleur et éliminer l’humidité, traiter tous les problèmes de chaleur humidité (comme l’acné, la cystite, les calculs biliaires, le surpoids…).


Voici donc un plat reconstituant, énergétique, savoureux et en même temps peu calorique qui conviendra bien en cas de régime amincissant pour chasser l’humidité et favoriser la diurèse !

Régalez-vous bien, en vous faisant du bien !


Recette écrite par Pascale Perli « Madreperla »

152 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout