Rechercher

Soupe panais, carottes, cacahuètes

Mis à jour : 25 oct. 2020

Voici une des dernière soupes doudous de l’hiver, pour réchauffer les corps et les cœurs, avant les beaux jours de printemps ! Elle a, comme d’autres que je vous ai déjà publiées, un goût et aspect onctueux, très régressif, proche de la purée de bébé. Ce qui lui donne cette fois-ci une saveur très craquante, c’est l’ajout de purée de cacahuètes et de cacahuètes grillées. L’idée vient du site « Green Cuisine » et sera cette fois-ci, 100% Vegan ! Je vais, comme d’habitude, vous donner les indications thérapeutiques pour les aliments principaux qui composent cette merveilleuse soupe.


Soupe panais carotte cacahuètes

Pour 4 personnes : 5 carottes, 3 panais, 1 grosse patate douce, 1 oignon, 2 cubes de bouillon de légumes, 3 cuillères à soupe de purée de cacahuètes, 2 poignées de cacahuètes non salées, ni grillées, sel, poivre, huile d’olive

Eplucher l’oignon, l’émincer et le faire revenir dans un peu d’huile d’olive.

Eplucher les légumes, les couper en larges rondelles. Les rajouter quand l’oignon commence à dorer, faire légèrement aussi revenir les légumes. Recouvrir d’eau, à volonté, si vous voulez une soupe plus ou moins consistante. Personnellement, je la préfère un peu épaisse, je recouvre les légumes en rajoutant une petite marge au dessus. Cuire à couvert pendant 25mn. Pendant ce temps, torréfier dans une poêle antiadhésive, à sec, les cacahuètes auxquelles on aura enlevé les peaux rouges.

A la fin de la cuisson, passer la soupe au mixer plongeant, ajouter la purée de cacahuètes et remixer une dernière fois. Vérifier l’assaisonnement, saler, poivrer à votre convenance.

Servir bien chaud avec les cacahuètes grillées, à la place des croûtons.

Intérêts thérapeutiques des aliments principaux, selon la Diététique Chinoise :

La carotte est de nature neutre, de saveur douce, avec un tropisme Poumon/ Rate/ Foie. Elle renforce le Foyer médian, dissipe la stagnation d’aliments, harmonise le Qi de la Rate et de l’Estomac, traite l’inappétence, la digestion difficile et la distension abdominale. Elle abaisse le Qi de l’Estomac, mais aussi du Poumon, pour arrêter la toux. La carotte nourrit surtout le Foie et favorise la vision. Elle traite aussi la constipation par sécheresse, mais aussi la sécheresse de peau. Les grand-mères disent qu’elle rend les fesses roses et aussi qu’elle rend aimable, ceci de par son action de nourrir le sang du Foie.

Les recherches actuelles lui donnent de nombreuses vertus : antianémique, tonique, diurétique, laxative, antiseptique, anti-cholestérol, hypo-tenseur. Sa forte teneur, en bêta-carotène se transforme en vitamine A, nécessaire à l’acuité visuelle, surtout nocturne, à la protection de la peau et des artères.

Pour la petite histoire, on dit que la carotte qui était à l’origine blanche (proche du panais) changea de couleur lorsqu’une jeune martyre chrétienne fut poignardée dans sa cuisine, en épluchant les carottes. Le sang qui jaillit de son corps teinta à jamais les carottes blanches. Les sorcières du Moyen Age donnent à la carotte un pouvoir de fécondité.

Le panais n’est pas à priori répertorié en Diététique Chinoise. C’est un légume racine qui a de fortes chances d’être de nature neutre, de saveur douce, avec un tropisme Rate/ Estomac. Les recherches actuelles ont montré que le panais contient de l’inuline, un glucide qui lui donne son goût sucré. Ce prébiotique favorise le développement et la multiplication des bonnes bactéries présentes dans l’intestin. Ces bactéries secrètent des composés qui protègent la muqueuse intestinale et régulent le transit.

La patate douce est de nature neutre, de saveur douce, avec un tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin. Elle tonifie et régularise l’énergie du Foyer Moyen, Rate et Estomac. Elle traite la fatigue chronique, mais aussi la constipation, car elle produit les liquides.

Elle serait aussi un des meilleurs aliments pour favoriser la vision (avec la carotte et la baie de Goji). Ce serait le légume préféré des centenaires d’Okinawa. Elle est beaucoup plus riche en minéraux, en vitamine C et E que la pomme de terre, en ayant un index glycémique plus bas, ce qui la rend intéressante pour le diabète, le surpoids.

Au niveau d’études récentes, elle renfermerait une protéine qui stimulerait la production de globules blancs et, du coup, le système immunitaire. De par sa couleur orange vif et son fort taux de bêta-carotène, elle aurait des propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires.

La cacahuète est de nature neutre, de saveur douce, de tropismes Poumon/ Rate/ Estomac. Elle humidifie le Poumon et traite la toux sèche, par vide de Yin (meilleure crue ou bouillie). Elle harmonise l’Estomac, traite le manque d’appétit, les régurgitations acides, mais aussi les douleurs abdominales. Elle tonifie l’énergie, comme tous les fruits secs et stimule la mémoire des enfants. Elle favorise aussi la montée de lait. Elle est aussi, comme tous les oléagineux, légèrement laxative. La peau rouge des cacahuètes est utilisée en pharmacopée chinoise pour arrêter les saignements, par exemple en cas d’hémorroïdes ou de couperose.

Attention à ne pas en abuser en cas de diarrhées ou selles molles, ni en cas de surpoids (surtout grillées et salées, elles sont très riches en calories et addictives, car elles ouvrent l’appétit !).

Voici donc avec toutes les qualités nutritionnelles de ses aliments une soupe encore bien réconfortante et tonifiante pour cette fin d’hiver !

Bonne dégustation à vous !


Article écrit par Pascale Perli "Madreperla" avec pour source:

Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

101 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout