Rechercher

Trio de houmous de couleurs

Dernière mise à jour : 10 janv.


Les festivités approchent et l’occasion de préparer un trio de houmous de couleurs différentes pour votre apéritif. Cela fera le plus bel effet, surtout si vous variez les « toppings », les décorations sur le dessus de chacun, en ajoutant des noix, graines ou pois chiches grillés, des herbes ciselées, un filet d’huile d’olive ou de sésame grillé. Voici donc 3 recettes à varier à l’infini…Cet houmous pourra revêtir d’autres couleurs : orange si on le mélange à une purée de carotte ou de patate douce, rouge avec des tomates séchées ou poivrons grillés, vert avec des petits pois, avocat, orties ou épinards, violet avec du chou rouge ou de la patate douce violette, noir grâce à des haricots noirs, des lentilles Belluga ou de la pâte de sésame noir. Comme je vous le répète souvent, en Diététique Chinoise, la couleur des aliments est en lien avec les 5 organes et aura des vertus thérapeutiques, démontrées d’ailleurs par les recherches scientifiques actuelles qui ont fait le lien entre couleur et antioxydants. Alors pourquoi pas un houmous de couleur noire pour tonifier le Rein, un houmous rose ou rouge pour le Cœur, orangé pour la Rate, vert pour le Foie, blanc pour le Poumon ! Variez les couleurs, les plaisirs et les bienfaits à l’infini avec un buffet multicolore aux couleurs de l’arc en ciel !


Très facile à réaliser : la base sera souvent des pois chiches (mais aussi possible une autre légumineuse comme petits pois surgelés, haricots blancs, rouges, noirs, lentilles corail…) + 1 c. à soupe de tahin (pâte de sésame ou autre pâte d’oléagineux, sinon du tofu soyeux ou du fromage frais) + 1 gousse d’ail + cumin (ou autre épice) + un filet de citron pour l’acidité + huile d’olive (ou autre huile) + sel, poivre ! Le houmous sera sûrement plus digeste si vous cuisez vous-mêmes votre légumineuse, après l’avoir fait tremper une nuit et en la cuisant, soit avec une feuille de laurier, un peu de curcuma ou un morceau d’algue kumbu, pour éviter qu’elles ne donnent des flatulences.

Si vous voulez voir une recette de houmous que je vous ai déjà publiée, je vous conseille ma version Houmous de lentilles corail !


Houmous fushia à la betterave rôtie et pignons de pin

Pour 4 personnes : 1 grosse betterave crue, 225g de pois chiches égouttés en boite, 2 c. à soupe de pâte tahin (sésame), 2 gousses d’ail, le jus d’un citron, 1 c. à café de cumin en poudre, 3 c. à soupe d’huile d’olive, une poignée de pignons de pin et de coriandre ciselée pour la décoration, sel, poivre


Faire chauffer le four à 200°. Y mettre les betteraves à cuire, avec leur peau, pendant 30mn.

Les éplucher et les couper en gros morceaux. Les mettre dans le bol d’un robot avec les pois chiches égouttés, l’ail épluché, le jus de citron, l’huile d’olive, le cumin sel et poivre. Bien mixer jusqu’à obtenir une consistance bien homogène. Rectifier la quantité d’huile et

l’assaisonnement si besoin. Mettre dans un bol de présentation.

Faire griller à sec des pignons de pin. Laver et ciseler la coriandre. Décorer avec les pignons de pins, les herbes fraiches et un filet supplémentaire d’huile d’olive.

On pourrait remplacer l’huile d’olive par de l’huile de sésame grillée !


Houmous vert aux fèves et zaatar

Pour 4 personnes : 300g de fèves surgelées épluchées, 1 c. à soupe de fromage frais de type « Mme Loïc » ou « St Moret », 2 gousses d’ail, 2 c. à soupe de zaatar (sinon graines de sésame et origan), le jus d’un citron, 2 c. à soupe d’huile d’olive, 1 c. à soupe de graines de sésame noir et coriandre ciselée pour la décoration, sel, poivre


Faire bouillir les fèves dans de l’eau salée, en suivant le temps recommandé. Les passer sous l’eau froide et les égoutter. Les mettre dans le bol d’un robot avec l’ail épluché, le jus de citron, l’huile d’olive, le zaatar, sel et poivre. Bien mixer jusqu’à obtenir une consistance bien homogène. Mettre dans un bol de présentation. Décorer avec du sésame noir, quelques feuilles de coriandre lavées et ciselées et un filet d’huile d’olive.

Autre variante possible avec des petits pois surgelés et l’ajout d’1/2 avocat, pour une version « Guac-houmous » (mélange du guacamole et houmous). Dans ce cas-là, on pourra rajouter un oignon frais et un peu de tabasco !


Houmous blanc au citron confit

Pour 4 personnes : 225g de pois chiches en boite égouttés, 1 citron confit, 3 gousses d’ail, 1 c. à soupe de cumin en poudre, 2 c. à soupe de pâte de tahin (sésame), 1 jus de citron, 3 c. à soupe d’huile d’olive, sel, poivre


Egoutter les pois chiches, en réserver quelques uns pour la décoration et les mettre dans le bol d’un robot avec l’ail épluché, le jus de citron, l’huile d’olive, le cumin sel et poivre. Bien mixer jusqu’à obtenir une consistance bien homogène. Rectifier la quantité d’huile et l’assaisonnement si besoin. Mettre dans un bol de présentation.

Faire griller à sec des pignons de pin. Laver et ciseler la coriandre. Décorer avec les graines de sésame blond, les pois chiches restants et un filet supplémentaire d’huile d’olive.


Pourquoi c’est bon pour la santé, selon les principes de la Diététique Chinoise ?

Le houmous a pour aliment de base les légumineuses.

Celles-ci sont pour la majorité de nature neutre (sauf le soja qui est de nature froide) et sont toutes de saveur douce, ce qui en fait un aliment tonifiant, intéressant pour nourrir la Rate/ Estomac, source de production de l’énergie et du sang, et ainsi traiter la fatigue et l’anémie. Elles ont en plus un très grand intérêt : celui d’éliminer l’humidité et de favoriser la diurèse, donc très intéressantes en cas de surpoids, d’œdèmes. Avec un index glycémique bas, elles sont recommandées en cas de diabète ou de régime. Les légumineuses permettent de contrôler la glycémie, mais aussi le taux de cholestérol dans le sang et auraient, d’après certaines études, un effet hypotenseur.

Du point de vue des recherches actuelles, les légumineuses méritent une 1ère place sur le podium pour leur intérêt nutritionnel car elles renferment une quantité de nutriments essentiels, comme vitamines, oligoéléments, minéraux (potassium, magnésium, fer et zinc), pour un apport calorique faible. Dans cette famille, ce sont surtout les lentilles qui sont les plus intéressantes et pourrait avoir sa place de super aliment. Elles seraient une super alternative, en tant que protéine végétale, pour nous aider à diminuer notre consommation de viande. Mais attention, pour qu’elles puissent jouer ce rôle, il est essentiel qu’elles soient associées à une céréale. Elles sont également très riches en fer, ce qui en fait un aliment intéressant pour nourrir le sang, en cas d’anémie. Elles pourraient aussi aider à lutter contre la fonte musculaire, quand on prend de l’âge et même grâce à un de ses acides aminés, la leucine, pourraient ralentir la perte osseuse, en cas d’ostéoporose.


Donc avec le houmous, voici une belle alternative à la consommation de viande, si on l’associe dans une assiette complète à une céréale et des légumes. Dans la même idée, on pourrait pour cela préparer d’avance quelques fallafels maison pour l’apport de protéines végétales. Attention toutefois de ne pas abuser de ces faux steaks hachés végétariens qui restent des produits industriels, souvent chers et remplis de conservateurs ou d’exhausteurs de goûts. Le mieux est vraiment de préparer une cuisine maison, car au moins, on sait ce que l’on a dans son assiette !

Concernant le houmous, celui-ci se conserve une semaine au frais dans une boite bien hermétique et peut-être rajouté dans votre assiette du jour… De plus, si vous voulez éviter la surconsommation de plastique, cela vous évitera d’acheter tous ces trucs apéro vendus dans des boites plastique au rayon frais ! Un petit pas de plus de « petit colibri » (une pensée toute douce et affectueuse pour notre cher disparu Pierre Rabhi) pour notre belle planète !


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour source :

« Orient, ma cuisine de cœur » du Dr Jean-Michel Cohen et Maya Barakat-Nuq (Editions Flammarion)




345 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout