Rechercher

Velouté de panais à l’ail

Dernière mise à jour : nov. 22

Avec ce retour du froid et de l’humidité, rien de plus réconfortant qu’une bonne soupe chaude ! Je vous ai déjà donné plusieurs variantes de soupes, avec des légumes coupés, comme ma soupe au chou, qui est une de mes préférées pour ces nombreux bienfaits thérapeutiques, mais aussi des soupes moulinées, comme ma soupe 4C Carottes/ Curry/ Coco/ Coriandre qui est d’un tel réconfort, sans oublier mon incontournable soupe de lentilles du 1er janvier pour être riche dans l’année !


Après vous avoir écrit mon article sur les bienfaits des aliments blancs pour la santé, j’avais envie de préparer une belle soupe de couleur blanche, j’ai tout de suite pensé au célèbre potage Dubarry au chou fleur, mais j’avoue avoir trouvé cette version, pourtant renommée, un peu doucereuse et écœurante ! J’ai préféré la version blanche de ce potage hyper parfumé à l’ail et au panais, déclinaison de ma recette de purée de pommes de terre, dans laquelle je rajoute toujours un petit morceau de panais pour lui donner plus de goût.

Comme d’habitude, je vous donne en fin d’article les indications thérapeutiques des aliments principaux, selon les principes de la Diététique Chinoise.


Velouté de panais à l’ail

Pour 4 personnes : 5 pommes de terre (soit environ 600g), 2 beaux panais, 8 gousses d’ail, 1 litre de lait d’amande, 8 tranches très fines de poitrine fumée, crème fraiche pour servir (facultatif), huile d’olive, sel, poivre


Eplucher les pommes de terre, les panais et les couper les légumes en morceaux pas trop gros. Eplucher les gousses d’ail, les couper en 2 dans la longueur, leur enlever leur germe et couper l’ail grossièrement.

Verser un peu d’huile d’olive dans une cocotte, y faire revenir légèrement tous les légumes.

Couvrir avec le lait d’amande et rajouter une poignée de gros sel marin.

Laisser cuire à couvert, à frémissement, sur feu moyen 45mn.

Pendant ce temps, faire griller à sec les tranches fines de poitrine fumée.

Mixer la soupe avec un mixeur plongeur. Si besoin rallonger avec un peu d’eau, suivant la consistance désirée. Poivrer, goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin.

Servir chaud avec les tranches de poitrines fumées et quelques croûtons si besoin.

Bon appétit !


Bienfaits thérapeutiques des aliments principaux selon la Diététique Chinoise :

La pomme de terre est de nature neutre, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac. Elle tonifie l’énergie du Foyer Moyen, harmonise l’Estomac, relâche les tensions et les spasmes et peut traiter brûlures et douleurs de l’Estomac. Elle serait aussi intéressante pour faire baisser la tension artérielle, en favorisant la diurèse.


Le panais est de nature tiède, de saveur douce, avec un tropisme Rate/ Estomac. Il nourrit le Sang, tonifie la Rate, détend le Foie, désobstrue la Vésicule Biliaire et lubrifie les Intestins. Il disperse le Vent, il est pour cela recommandé contre les sensations vertigineuses. Il libère la surface. Il élimine l’Humidité et traite les rhumatismes. Il a aussi une action antiparasitaire.

Les recherches actuelles ont montré que le panais contient de l’inuline, un glucide qui lui donne son goût sucré. Ce prébiotique favorise le développement et la multiplication des bonnes bactéries présentes dans l’intestin. Ces bactéries secrètent des composés qui protègent la muqueuse intestinale et régulent le transit.


L’ail est des meilleurs remèdes, depuis la nuit des temps ! Comme tous les condiments, épices et aromates, il est de nature tiède, de saveur piquante et douce. Il réchauffe la Rate et l’Estomac, pour dissiper la stagnation d’aliments, il fait circuler le Qi pour favoriser la digestion, il va traiter les douleurs, sensations de froid à l’abdomen, par vide de Qi de la Rate et de l’Estomac. Il dissipe aussi la toxicité, en cas d’intoxication alimentaire ou de diarrhées infectieuses. Il va avoir aussi une action antiparasitaire. De par son action sur le Poumon, l’ail aura aussi un effet pour éliminer les mucosités et traiter la toux, surtout dans le cas de la coqueluche.

Ayant aussi pour action de faire circuler le sang, de le fluidifier, comme tous les aliments de la famille des « allium », on lui reconnaît aussi des vertus cardio-vasculaires. Manger une gousse d’ail par jour permettrait d’éviter l’hypertension artérielle, le cholestérol, l’arthrite, mais aussi d’éviter le rhume et la grippe, sans oublier ses vertus anti-cancéreuses.

Attention de ne pas en abuser en cas de chaleur ou plénitude. Il peut y avoir des intolérances et une transpiration malodorante le lendemain !


Comme vous pouvez vous en douter, cette soupe fera fuir les vampires, mais pas que !... Elle aura une action intéressante contre les parasites, pour calmer les douleurs d’Estomac, mais aussi tonifiante pour le Qi de la Rate/ Estomac !

Régalez-vous bien, en vous faisant du bien !

Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources d’inspiration :

« Ces aliments qui nous soignent » de P.Sionneau et J.Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

« Manger le dragon » (Compendium de diétothérapie en médecine chinoise) de Claude Emile Raclette (Editions CCDMD)

et une recette de l’excellent blog « Chef Nini »



183 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout