Rechercher

Ma soupe au chou

Mis à jour : janv. 31


Pour l’hiver, rien de mieux qu’une bonne soupe au chou ! C’est Rika Zaraï , dans les années 80 qui vantait les mérites de cette soupe pour maigrir. On s’est beaucoup moqué d’elle, mais il y a du bon quand même là-dedans. Aujourd’hui, la mode est à la détox, la détox, la détox, comme si nous étions devenus des êtres impurs avec ce que nous mangeons et respirons. La Diététique Chinoise ne cherche pas forcément à nettoyer, purifier, détoxifier à tout prix, car il n’existe pas, comme en naturopathie, le concept du foie impur qu’il faut drainer. Le Foie est l’organe de libre-circulation du Qi, et de régulation du niveau de sang dans le corps. Plus on va le maltraiter avec des contraintes alimentaires, ce qui arrive dans les extrémismes alimentaires (anti-laitages, anti-gluten, anti-cuisson, anti-viande, anti-tout), plus il risque de se rebeller en créant des distensions, des désordres. Dans ces nouveaux dogmes, existe aussi le cru et l’idée de ne se nourrir que de jus de légumes. Depuis des centaines d’années, dans nos contrées, nous survivons surtout en hiver grâce aux soupes. Pourquoi faudrait-il aujourd’hui se nourrir de cru ? Parce que soi-disant c’est plus proche de la nature, de son essence vitale, sans la dénaturation de la cuisson. Mais, avec ce froid, franchement, êtes-vous vraiment tentés par des crudités et des jus de légumes crus ? Je vous rappelle mon fameux proverbe : « Tout ce que la casserole n’a pas cuit, c’est ton corps qui va devoir le cuire », cela veut dire qu’il faut choisir : Si on mange un aliment cru, il a plus de vitalité, mais on risque de perdre la nôtre en le digérant, alors qu’un aliment cuit va générer moins de dépenses de notre énergie vitale, celle de notre Rein qui fait chauffer le bol alimentaire de l’Estomac et celle de la Rate qui assimile les aliments. C’est pour cette raison qu’il est bon, en hiver, de choisir de bonnes soupes maison (surtout pas en briques, car il n’y a plus grand chose en vitalité dedans) plutôt que des jus de légumes froids. Si vraiment vous faites quelques excès au moment des fêtes, je vous conseille la soupe de riz (dont je vous ai déjà parlé dans un précédent article, base de plein de recettes thérapeutiques chinoises) ou cette soupe au chou qui a des vertus probiotiques très intéressantes. Cela paraît surprenant à cause de la mauvaise réputation du chou, mais vous verrez, votre ventre et vos selles ne s’en porteront que mieux, sans compter l’aspect diurétique, voir amincissant, et anti-cancer du chou.

Si vous voulez faire de cette soupe un plat plus complet, vous pourriez rajouter des haricots blancs et remplacer la saucisse par une cuisse de canard confite pour faire de cette délicieuse soupe, une garbure, spécialité du Pays Basque.

Recette facile de ma soupe au chou : Pour 4 personnes : ½ chou chinois (ou chou vert frisé), 1 gros panais, 4 carottes, 2 navets ronds, 1 oignon, 1 poireau, 2 belles saucisses fumées de Montbéliard, 80g de poitrine fumée, 2 cm de gingembre frais, huile d’olive, sel, poivre

Eplucher et laver les légumes, les couper en fines lamelles pour l’oignon et le chou, en fines rondelles pour les carottes et en petits cubes pour les navet et panais. Couper en grosses rondelles les saucisses fumées et en fines lamelles la poitrine fumée. Faire chauffer un peu d’huile au fond d’une grande casserole, y faire revenir l’oignon émincé et la poitrine fumée. Rajouter ensuite tous les légumes, les faire légèrement suer et rajouter de l’eau de façon à recouvrir tous les légumes. Rajouter la saucisse fumée et une poignée de gros sel marin. Couvrir, faire bouillir, baisser le feu et mijoter pendant une heure.


Intérêts thérapeutiques des aliments principaux suivant la Diététique Chinoise : Le chou chinois est de nature fraiche, de saveur douce, de tropisme Poumon/ Estomac/ Vessie, ce qui est intéressant car il pourra agir sur les 3 foyers. Etant de nature fraiche, il va pouvoir clarifier la chaleur du Poumon (et traiter toux et angine), clarifier la chaleur de l’Estomac (et traiter la soif intense), clarifier la chaleur de la Vessie (et traiter les cystites et infections urinaires par chaleur humidité). Il serait aussi intéressant pour faire descendre le Qi et traiter les distensions abdominales, les colites. Outre sa forte teneur en vitamines A, C et acide folique, les recherches actuelles lui donnent, comme aux autres choux (de la famille des crucifères) des vertus anti-cancer exceptionnelles et surtout sur la sphère digestive, grâce à ses glucosinolates, composés chimiques que l’on ne trouverait que dans les choux.

La carotte est de nature neutre, de saveur douce, (crue, elle peut comme le navet, être un peu piquante, mais devenir plus douce et sucrée, après la cuisson), avec un tropisme Poumon/ Rate/ Foie. Elle renforce le Foyer médian, dissipe la stagnation d’aliments, harmonise le Qi de la Rate et de l’Estomac, traite l’inappétence, la digestion difficile et la distension abdominale. Elle abaisse le Qi de l’Estomac, mais aussi du Poumon, pour traiter la toux. La carotte nourrit surtout le Foie et éclaircit les yeux, traitant la baisse d’acuité visuelle, l’héméralopie et aussi la sécheresse oculaire. Elle traite aussi la constipation par sécheresse, mais aussi la sécheresse de peau, les démangeaisons du cuir chevelu et les pellicules.

Le panais n’est pas à priori répertorié en Diététique Chinoise. C’est un légume racine qui a de fortes chances d’être de nature neutre, de saveur douce, avec un tropisme Rate/ Estomac. Les recherches actuelles ont montré que le panais contient de l’inuline, un glucide qui lui donne son goût sucré. Ce prébiotique favorise le développement et la multiplication des bonnes bactéries présentes dans l’intestin. Ces bactéries secrètent des composés qui protègent la muqueuse intestinale et régulent le transit.

Le navet a pour tropismes : Rate/ Estomac/ Poumon/ Vessie et aura ainsi une action sur les 3 foyers : il dissipe la stagnation d’aliments, mobilise le Qi, dissout les mucosités, traite les calculs urinaires et biliaires, les saignements de type intestinaux, favorise la diurèse. C’est l’aliment intéressant à utiliser en cas de toux grasse et de mucosités.

Le porc est de nature neutre, de saveur douce et salée, de tropisme Poumon/ Rate/ Reins. Il va ainsi de par ses 3 tropismes traiter les 3 foyers. IL nourrit le Yin, humidifie la sécheresse, génère les liquides, lubrifie les intestins et nourrit le sang. Il va ainsi traiter l’anémie, les vertiges, la constipation par vide de sang et aussi nourrir et humidifier la peau.

Le gingembre frais est de nature tiède, de saveur piquante, de tropisme Poumon/ Rate/ Estomac. Il va libérer la surface, favoriser la transpiration, pour éliminer les attaques externes de froid, réchauffer le Poumon, soulager la toux avec expectorations peu épaisses. Il va aussi réchauffer l’Estomac et le foyer moyen, en cas de coup de froid sur le ventre.

Comme vous pourrez le constater par les actions de ces aliments, cette soupe va être très intéressante pour traiter le Poumon et l’Estomac, à la fois en prévention des coups de froids de l’hiver, mais aussi pour harmoniser le système digestif. Votre petit ventre ne pourra que vous en être reconnaissant !

Donc régalez-vous bien, en vous faisant le plus grand bien !

Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » Sources :« Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

451 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout