Rechercher

Soupe carotte, curry, coco, coriandre

Dernière mise à jour : 25 déc. 2020

Cette soupe a fait le buzz, sur Pinterest et les réseaux sociaux, on l’a appelé la soupe des 4C : carotte, curry, coco, coriandre. Moi, je vous rajoute 1 C avec une courgette en plus pour donner à cette soupe son côté encore plus doudou et régressif. Cette soupe moulinée aura la douceur des soupes pour bébés, mais avec la touche corsée, asiatique du lait de coco, du curry et de la coriandre.

Pourquoi cette soupe sera bonne ? De couleur jaune orangé, grâce à ses carottes qui sont de nature neutre et de saveur douce, elle va cocooner, tonifier la Terre, la Rate et par ses épices et sa saveur piquante, favoriser la circulation du Qi et chasser les coups de froid. Ce sera une soupe idéale : en plus d’être délicieuse, elle sera très bonne pour la santé, pour renforcer l’énergie et en prévention contre les rhumes, pour l’automne et l(‘hiver à venir.

Un vrai bonheur pour les jours à venir qui vont se rafraichir, avec la douceur réconfortante d’une bonne soupe maison !


Soupe carotte, curry, coco, coriandre

Pour 4 personnes : 1kg de carottes 1 courgette, 1 oignon, 1 litre d’eau, 1 cuillère à soupe de curry, 20cl de lait de coco, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, quelques branches de coriandre fraiche, sel, poivre

Eplucher et émincer les oignons, les faire blondir dans un peu d’huile d’olive. Pendant ce temps, éplucher carottes et courgettes. Couper les carottes en rondelles et les courgettes en petites cubes. Les faire revenir quelques minutes avec les oignons et le curry. Rajouter l’eau (elle doit tout juste recouvrir les légumes).

Faire cuire 30mn. A la fin, rajouter le lait de coco. Mouliner la soupe avec un mixer plongeant. Rectifier l’assaisonnement si besoin. Présenter avec quelques feuilles de coriandre fraiche.

Indications thérapeutiques des ingrédients principaux, selon la Diététique Chinoise :

La carotte est de nature neutre, de saveur douce, avec un tropisme Poumon/ Rate/ Foie. Elle renforce le Foyer médian, dissipe la stagnation d’aliments, harmonise le Qi de la Rate et de l’Estomac, traite l’inappétence, la digestion difficile et la distension abdominale. Elle abaisse le Qi de l’Estomac, mais aussi du Poumon, pour arrêter la toux. La carotte nourrit surtout le Foie et favorise la vision. Elle traite aussi la constipation par sécheresse, mais aussi la sécheresse de peau. Les grand-mères disent qu’elle rend les fesses roses et aussi qu’elle rend aimable, ceci de par son action de nourrir le sang du Foie.

Les recherches actuelles lui donnent de nombreuses vertus : antianémique, tonique, diurétique, laxative, antiseptique, anti-cholestérol, hypo-tenseur. Sa forte teneur, en bêta-carotène se transforme en vitamine A, nécessaire à l’acuité visuelle, surtout nocturne, à la protection de la peau et des artères.

Pour la petite histoire, on dit que la carotte qui était à l’origine blanche (proche du panais) changea de couleur lorsqu’une jeune martyre chrétienne fut poignardée dans sa cuisine, en épluchant les carottes. Le sang qui jaillit de son corps teinta à jamais les carottes blanches. Les sorcières du Moyen Age donnent à la carotte un pouvoir de fécondité.

Le lait de coco est de nature neutre, de saveur douce, avec un tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin. Il tonifie l’énergie, le Qi et traite la fatigue, l’inappétence. Attention ! Ne pas confondre le lait de coco qui est issu de la chair et reconditionné en lait de coco. Le jus est plutôt de nature fraiche, il sera désaltérant et traitera les diarrhées causées par la canicule. La chair qui sert à faire le lait de coco sera plutôt, lui, laxatif, pout traiter la constipation par sécheresse du Gros Intestin. Il a aussi une action vermifuge. Pour tonifier le Qi, on préfèrera le lait de coco, de nature neutre et saveur douce, plus tonifiant au jus qui, lui, est rafraichissant !

Le curry, non répertorié dans la liste des aliments chinois, étant un mélange d’épices, devraitêtre de nature tiède, de saveur piquante, avec un tropisme Rate/ Rein, intéressante pour réchauffer le foyer moyen et soutenir le Yang du Rein pour réchauffer toutes les fonctions du corps. Comme beaucoup d’épices de saveur piquante, il aura la fonction de faire transpirer, de libérer la surface et de chasser le froid par la transpiration. Intéressant en cas de coup de froid sur le Poumon ou l’Estomac.

La coriandre est de nature tiède, de saveur piquante et de tropisme Rate/ Foie/ Poumon. Elle libère la surface, favorise la digestion et les éruptions.

L’oignon, comme dit le proverbe, fait la force, il est de nature tiède, de saveur douce (cuit) et piquante (cru), avec comme tropisme Poumon/ Rate/ Estomac. Il a pour action de tonifier l’énergie, en plus de la faire circuler. Il mobilise le Qi, réchauffe le Poumon et traite les glaires, traite la toux et l’asthme. Il harmonise l’Estomac, traite l’inappétence, les selles molles, les douleurs abdominales de type froid. Les recherches actuelles lui donnent comme propriétés un fort pouvoir antioxydant, hypoglycémiant, de faire baisser le cholestérol et les triglycérides. Il a aussi une action intéressante anticoagulante, en prévention pour les problèmes cardio-vasculaires. Cuit, il a des propriétés anti- infectieuses et antibiotiques. Les grand-mères préparaient des décoctions ou sirops avec du miel, pour traiter la gorge irritée ou la bronchite.

Bon appétit à tous ! Régalez-vous bien !

Sources : « Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Editions Guy Trédaniel)

681 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout