top of page
Rechercher

Butternut pie

Dernière mise à jour : 17 mars

Voici la fameuse "Butternut pie", tarte à la courge butternut, comme la prépare ma super amie américaine, Amanda!

Je l’ai préparée pour un dîner fort sympathique où j’ai pu manger le meilleur cassoulet de ma vie cuisiné avec Amour par ma chère Domi! Très facile à préparer avec un maximum d’effets! J’avais un peu peur que le lait concentré rende ce dessert trop sucré et un peu écœurant, mais non! L’équilibre est parfait entre la courge, les épices et le lait concentré.

Je vous conseille toutefois d’utiliser en fond une pâte brisée non sucrée faite maison ou toute prête, selon le temps que vous aurez.



"Butternut pie"

Pour une tarte: 1 pâte brisée, 500g de courge butternut (ou autre courge), 375g de lait concentré sucré, 1 c.à soupe de crème fraîche, 3 œufs, 1, 5 c.à café de cannelle, 1 c.à café de noix de muscade en poudre, 1/2 c.à café de gingembre en poudre, 1 c.à café de cardamome, 1/2 zeste de citron vert bio, 1 pincée de sel.


Commencer par peler la courge et la couper en tranches fines. La cuire à la vapeur 25mn.

Préchauffer le four à 180 degrés.

Étaler la pâte, la mettre dans un moule, la piquer à la fourchette, la cuire 15mn.

Pendant ce temps, dans un robot, réduire la courge en purée. Dans un saladier, battre les œufs en omelette, rajouter le lait concentré, la crème, les épices et bien mélanger.

Verser la préparation sur la pâte et enfourner pour 45mn. La laisser refroidir dans le four.

Servir froid avec un peu de crème fouettée non sucrée ou une glace au citron ou au cassis, pour rajouter un peu d’acidité!

Bonne dégustation!


PS: L’aspect final est magnifique, d’une belle couleur orangée avec le dessus de la tarte quasi laqué! J’ai été un peu surprise, mais mon amie américaine m’a confirmé que c’était normal, sûrement à cause du lait concentré!



Pourquoi c’est bon pour la santé, selon la Diététique Chinoise?

Focus sur la courge butternut: Les courges, cucurbitacées, de leurs petits noms charmants : citrouilles, potimarrons, pâtissons, patidoux, potirons, courge spaghettis, butternut, callebasse, carnival, sweet mamma et autres…ont au moins 1000 variétés différentes, toutes aussi belles les unes que les autres, de couleur jaune, orange, en lien, en Médecine Chinoise avec la Terre, la Rate, organe Source de l‘énergie et du sang. Domestiquée par les Mexicains il y a 7000 ans, les premières cultures de ces légumes remonteraient à 12000 ans. Comme de nombreux autres légumes, ce sont les conquistadors au XVIème siècle qui les importèrent en Europe.


Selon la Diététique Chinoise: Les courges d’hiver (potimarrons, citrouilles, courges musquées, butterntut…) sont tonifiantes pour l’énergie, car de nature tiède, de saveur douce (saveur de tonification), et ayant un tropisme Rate/ Estomac, elles tonifient le Qi, traitent la fatigue, les faiblesses musculaires et l’inappétence. Elles ont aussi un grand intérêt, elles sont de saveur insipide, de ce fait elles permettent d’éliminer l’humidité et de favoriser la diurèse, car c’est surtout la peau qui, dans ce type de courge peut être mangée, qui leur donnera ce fort pouvoir thérapeutique.

On notera aussi pour les courges une action pour éliminer les glaires, traiter les mucosités Chaleur sur le Poumon et l’abcès du Poumon.


Selon les recherches actuelles: Riches en carotènes aux vertus anti oxydantes, mais aussi en vitamine A et C, ce légume est aussi savoureux que bon, sur le plan nutritionnel. Ses très nombreux nutriments sont excellents pour le coeur, ils contribuent à prévenir les AVC et à normaliser la pression artérielle.

Grâce à ses quantités importantes de foulâtes, il favorise le bon déroulement de la grossesse.

La cuisson est essentielle pour faire ressortir la saveur des courges d’hiver. Heureuse coïncidence, la science a montré qu’elle permet d’élever de façon significative leur teneur en nutriments, en vitamines et antioxydants, avec une cuisson au four, plutôt qu’à l’eau ou à la vapeur.

Garder et manger la peau augmenterait aussi 5 fois plus le taux de carotènes !

L’action de ces caroténoïdes, en tant qu’antioxydant, permet d’éviter les attaques de radicaux libres, responsables du vieillissement de la peau, avec la possibilité d’agir sur l’acné et l’eczéma, ainsi que sur le système cardio-vasculaire, car permettant de faire diminuer le mauvais cholestérol.


Dans cette recette: La courge utilisée en dessert va avoir une action encore plus tonifiante, grâce au sucre, mais aussi aux épices qui sont toutes de nature tiède et de saveur piquante.

Un dessert plutôt d’hiver servi pour les fêtes de fin d’année d’Halloween ou de Thanks Giving, mais avec le beau mois de mars pluvieux et l’Énergie de fin d’hiver dans les chaussettes, on peut, je pense encore se permettre cette tarte très tonifiante et réconfortante.

Prenez bien soin de vous, régalez-vous bien en vous faisant le plus grand bien!


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour source une recette du blog « Petit chef »



132 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Franchement la recette m'a fait envie mais je n'ai pas aimé, trop de cardamome au goût puissant qu'on retrouve dans les pâtisseries indiennes avec trop de cannelle aussi dont les américains rafollent. Le mélange d'épices est intéressant mais trop violent à notre goût. Ça gâche une présentation parfaite !

Like
bottom of page