Rechercher

Confiture de Noël aux coings et épices

Dernière mise à jour : 8 déc. 2020

Voici ma confiture de Noël qui aura tout pour réchauffer les cœurs et les sens, beaucoup d’épices, des zestes et du jus d’orange, pour rappeler les saveurs des vins chauds des marchés de Noël, en Alsace ! Il y a souvent beaucoup d’ingrédients dans ces confitures traditionnelles : des dattes, des pruneaux, des amandes, des fruits confits. J’ai préféré rester sur une base de mélange de coings, pommes, poires et jouer sur le parfum délicat de l’orange et les épices, comme bâtons de cannelle, gingembre frais, badiane et clous de girofle, la subtilité venant surtout du coing.



Recette pour 10 pots environ : 2 coings, 2 pommes, 3 poires (soit environ 2kg de fruits épluchés), 1kg de sucre de canne blond, 3 oranges, 2 citrons, 4 bâtons de cannelle, 3 étoiles de badiane, 4cm de gingembre frais, 1cuillère à café de cardamome, 2 clous de girofle

Eplucher les fruits, les peser et compter 500g de sucre par kilo de fruits. Les couper en petits morceaux. Les mettre dans une terrine avec le sucre. Rajouter le zeste d’un citron et presser les 2 citrons, rajouter les zestes de 2 oranges et presser le jus de 3 oranges. Mélanger le tout et laisser reposer ½ journée.

Verser dans une marmite, si possible à confiture, en cuivre. Rajouter toutes les épices, dont le gingembre épluché et râpé. Faire cuire à feu un peu moyen, pendant 45mn. A la fin, sortir les épices (bâtons de cannelle, clous de girofle et badiane) et donner un petit coup de mixer, pour éviter d’avoir des morceaux trop gros. Refaire cuire encore 5mn, cela doit épaissir. Vérifier si la confiture a la bonne consistance. Une autre méthode serait de cuire en 2 fois 20mn, et de laisser reposer une nuit, entre les 2. Cela permet aussi d’évaporer, de confire, sans cuire trop longtemps. Déjà entre les 2 cuissons, on peut aussi vérifier la consistance, quand la confiture refroidit, au bout de la 1èrecuisson.

Mettre en pots selon la méthode habituelle (je préfère les pots avec couvercles à visser) : les stériliser, en les faisant bouillir 10mn, avec leurs couvercles, les mettre à sécher. Verser la confiture très chaude, dans les pots, en essayant de ne pas en mettre sur les bords, sinon essuyer avec un torchon propre humide. Les refermer et les retourner tout de suite, tant que la confiture est chaude (c’est cela qui va faire un appel d’air). Les couvrir, à l’envers, d’un torchon propre et attendre que les pots soient froids pour les retourner

Pourquoi c’est bon, du point de vue de la Diététique Chinoise ?

Le coing est de nature tiède, de saveur douce et acide. Il abaisse le Qi, dissipe les stagnations d’aliments, tiédit le centre, arrête la diarrhée. Il a en effet un effet astringent sur toutes les diarrhées chroniques, par vide de Yang. Sa principale qualité est sa richesse en fibres, en pectine et en tanins qui en font un anti-diarrhéique très efficace.

Petite recette de chez nous : en cas de diarrhée, on peut faire une décoction, en coupant finement un coing et en le faisant bouillir, dans un litre d’eau, additionné de 50g de sucre, jusqu’à réduction de moitié. 3 à 4 cuillères à soupe toutes les heures et votre transit aura vite fait de se calmer. Sinon, on peut aussi prendre de la confiture ou de la pâte de coings.

La poire est de nature fraiche, de saveur douce et acide, avec un tropisme Poumon/ Estomac. Elle produit les liquides, apaise la soif. Elle humidifie la sécheresse du Poumon et traite la toux sèche, l’asthme, la gorge douloureuse, la trachéite, l’aphonie. Elle traite aussi la toux avec mucosités. Le jus de poire appelé aussi « Boisson de la douce rosée produite par le ciel » va pouvoir traiter l’hypertension artérielle, maladies cardiaques, hépatite A ou B, voir la cirrhose du foie et prévenir les cancers du nez, larynx, pharynx ou poumon.

La pomme est de nature neutre à fraiche (suivant son acidité), de saveur douce et acide, de tropismes Rate/ Estomac/ Poumon. Elle produit les liquides, humidifie le Poumon, arrête la diarrhée chronique, fait baisser la tension, favorise le sommeil et serait intéressante pour prévenir le cancer du côlon. Churchill disait : « One apple a day keep the doctor away » (une pomme par jour éloigne le médecin). Les recherches actuelles ont bien confirmé ce que les chinois disaient : les pommes feraient baisser le cholestérol, grâce à la pectine qu’elle contient et diminuerait ainsi les troubles cardio-vasculaires, mais permettraient aussi de prévenir certains cancers et le diabète de type 2, de traiter l’asthme, et certaines allergies. Elle serait aussi intéressante, grâce à sa forte teneur en fibres, et surtout en pectine, pour réguler, voir réduire l’appétit, donc recommandée comme coupe-faim, en cas de régime. Elle aurait la particularité de transformer les sucres rapides et les graisses, présents dans l’intestin en sucres lents, et de les éliminer naturellement. Grâce à la pectine, on mange moins (car effet coupe-faim) et on élimine plus.

Les épices (gingembre, cannelle, cardamome, clous de girofle) sont de nature tiède à chaude, de saveur piquante, elles vont réchauffer et soutenir le système digestif, en cette période de fête où l’on a tendance à faire beaucoup d’excès. Elles ont pour fonction de libérer la surface, favoriser la transpiration, chasser le froid, mais aussi de tonifier l’énergie, si elles ne sont pas consommées en excès. Par cette fonction de dispersion, les épices seront intéressantes pour favoriser la circulation du Qi, de l’énergie…et des aliments en excès !

Comme vous l’avez compris, cette confiture aura des vertus tonifiantes, essentielles en cette période de grands froids, mais aussi harmonisantes du système digestif qui risque d’être un peu malmené pendant les fêtes, voir intéressante, en cas de diarrhée ou de gastro-entérite, grâce au merveilleux pouvoir du coing.

Encore une recette pour se régaler, en se faisant du bien !

Belles fêtes pétillantes, magiques et joyeuses à vous !

Sources :« Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

« Les aliments qui guérissent » de Sophie Lacoste (Edition Poche Leduc)

235 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout