Rechercher

Crème d’endives, croûtons à la poitrine fumée

Dernière mise à jour : févr. 21

Voici ma dernière recette de soupe onctueuse et au goût très délicat et un peu amère de l’endive. C’est un mélange entre une recette piquée au journal « Elle à table », une recette d’endives au curcuma de mon amie Reina et un peu d’improvisation pour créer ces croûtons à la poitrine fumée… Le mélange d’inspirations était plutôt réussi !

Ce qui est intéressant dans cette soupe, suivant l’œil de la Diététique Chinoise, c’est la saveur amère de l’endive, qui clarifie la chaleur et élimine l’humidité, intéressante pour cette intersaison avant le printemps. Comme il fait encore un peu froid et que la saveur amère est plutôt rafraichissante, le fait de cuire l’endive, de lui rajouter un peu de curcuma et aussi des croûtons cuits au four avec la poitrine fumée grillée, tout ceci va réchauffer la fraicheur de l’endive…en attendant le retour du printemps et ses beaux rayons de soleil !


Crème d’endives, croûtons à la poitrine fumée

Pour 4 personnes : 6 belles endives, 2 échalotes, 1 pomme de terre, 10 tranches très fines de poitrine fumée, 1 cube de bouillon de légumes bio, 15 cm de baguette tradition rassie, 1 c. à soupe de curcuma, 1 c. à soupe de sucre roux, 10cl de crème fraiche, huile d’olive, sel, poivre


Couper en 2 les endives et leur enlever leur base blanche qui peut être très amère. Les passer rapidement sous l’eau pour les laver. Bien les égoutter et les émincer en tranches d’1cm. Eplucher et émincer les échalotes, éplucher et couper en petits morceaux la pomme de terre. Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une marmite et y faire blondir les échalotes. Rajouter le curcuma et faire dorer pendant 5mn les endives et pommes de terre.

Rajouter le sucre, l’eau pour recouvrir, le bouillon cube émietté. Faire cuire pendant 30mn après l’ébullition.

Par ailleurs, faire chauffer le four à 180°.

Couper la baguette en petits croûtons, les mettre sur une plaque pour aller au four et les recouvrir des tranches de poitrine fumée coupée en petits morceaux. Les cuire jusqu’à ce qu’ils deviennent bien dorés (environ 15 mn).

Quand la soupe est cuite, rajouter la crème fraiche. Passer l’ensemble au mixeur plongeur. La consistance doit être assez épaisse, comme une crème onctueuse.

Poivrer, saler si besoin !

Il est important de poivrer pour potentialiser l’effet du curcuma, dans son effet thérapeutique !

Servir bien chaud avec ses croûtons dorés et fondants à la poitrine fumée.

Pour une version Vegan, faire griller des petits morceaux de tofu fumé, mélangés à quelques croûtons de pain.


Pourquoi c’est bon pour la santé du point de vue de la Diététique Chinoise ?

L’endive n’existe pas dans la classification chinoise des aliments, on pourrait l’assimiler à la chicorée, à la scarole ou à la roquette, toutes ces salades au goût amer qui sont de nature fraiche à froide, de saveur amère et de tropismes Foie, VB, Cœur, Estomac. Par sa saveur amère, l’endive assèche la chaleur humidité, surtout au niveau du Foie (ictères, jaunisse), ais aussi au niveau de la Vessie (cystites, mictions urgentes, douloureuses) et des inflammations hémorroïdaires. Crue, l’endive clarifie la chaleur et produit des liquides. Cuite, elle tiédit l’Estomac, apaise le Shen, l’Esprit et transforme les glaires.

Pour la petite histoire : La tradition belge dit qu’elle nourrit le cerveau et renforce l’intelligence… Mais ne serait-ce pas une petite blague belge !


Le porc est de nature neutre, de saveur douce et salée, de tropisme Poumon/ Rate/ Reins. Il va ainsi de par ses 3 tropismes traiter les 3 foyers. Il nourrit le Yin, humidifie la sécheresse, génère les liquides, lubrifie les intestins et nourrit le sang. Il va ainsi traiter l’anémie, les vertiges, la constipation par vide de sang et aussi nourrir et humidifier la peau.


Le curcuma est de nature chaude, de saveur piquante et amère. Il favorise la circulation du Qi, surtout en cas d’indigestion, flatulence et inconfort intestinal Il lutte contre l’acidité gastrique, protège l’estomac des ulcères et diminue les nausées. Il dissipe la stase de sang, surtout en cas de douleur abdominale, d’inflammations et de colites intestinales, de dysménorrhées ou de douleur précordiale (il pourrait réduire les risques d’attaque d’apoplexie et de crise cardiaque), grâce à son pouvoir de fluidifier le sang. Il est reconnu comme anti-inflammatoire puissant, en cas de douleurs articulaires et rhumatismes et pour ses vertus anti-cancer.


Ce petit velouté aura, comme vous pouvez l’imaginer des vertus détox, même si on lui a rajouté un peu de crème fraiche.

Régalez-vous bien, en vous faisant le plus grand bien !


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources :

Une recette du journal "Elle à table"

« Atlas de plantes médicinales de Chine », traduit par Dr You Wa Chen (Editions You Feng)

243 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout