Rechercher

Les bienfaits de l’abricot et de son amande

Dernière mise à jour : 19 août

L’abricot, encore un joli fruit défendu qui invite au péché de gourmandise. Je profite d’un petit voyage chez mes parents en Ardèche, dans la vallée de l’Eyrieux, pour vous parler de ce fruit qui pousse dans la région et dont les fruits ont tellement meilleur goût que ceux achetés sur les marchés parisiens. Super belle découverte: des abricots violets, au goût encore plus fantastique, certainement encore plus gorgés d’antioxydants, comme les anthocyanes, présents dans les myrtilles et la patate douce violette! Quel régal!


L’abricotier de son nom latin « Prunus armeniaca » pourrait nous laisser supposer une origine arménienne, mais ce fut bien plus tard, en début de notre ère chrétienne qu’il sera cultivé dans le bassin méditerranéen. C’est oublier ses origines bien plus anciennes en Chine où les arbres poussaient de façon sauvage, dans de nombreuses régions montagneuses de Chine où il fut « domestiqué » il y a plus de 2000 ans. Confucius aurait, parait-il, enseigné à l’ombre d’un abricotier. Ses pouvoirs thérapeutiques en faisaient un aliment très apprécié en Médecine Chinoise, aussi bien pour son fruit, sa fleur, ses feuilles, ses rameaux et son amande, à tel point qu’un célèbre médecin chinois, Dong Feng, exigeait des abricotiers, en guise d’honoraires. Merci au fameux site « Books of Dante » pour toutes ces précisions sur l’historique très chinois de ce l’abricot.

Juste pour la petite histoire, l’abricot, en argot, nommerait le sexe féminin, ce qui n’est finalement pas si vulgaire et plutôt mignon. Il est fort probable qu’il aura une bonne action sur la sphère gynécologique, comme sa cousine la pêche.


Selon la Diététique Chinoise, l’abricot est de saveur douce et acide comme la plupart des fruits, ce qui va permettre de produire les liquides organiques et d’apaiser la soif. Il est de tropisme Estomac/ Poumon/ Gros Intestin, avec surtout l’action d’humidifier bouche, gorge sèche et Poumon, en cas de toux, dyspnée ou de crise d’asthme, causée par une sécheresse ambiante ou le tabac qui dessèche énormément le Poumon. C’est un hydratant puissant qui pourrait aussi prévenir le cancer du Poumon ou du nasopharynx et avoir aussi une action sur la peau, les cheveux ternes, cassants et abîmés.

C’est toutefois son amande, XING REN, qui est de nature tiède, de saveur amère et de tropisme Poumon/ Gros Intestin, qui aura encore plus cette vertu, en traitant la toux, l’asthme, la constipation par sécheresse et qui élimine aussi les mucosités.


Elle sera consommée en gruau de riz ou dans des préparations de pharmacopée. Attention, celle-ci contenant en très petite quantité du cyanure, il faudra la commander, déjà préparée en pharmacie chinoise, ou sinon la cuire minimum 45mn, dans un gruau de riz par exemple, ceci sans dépasser le nombre de 10 amandes chez un adulte et à éviter chez les enfants. L’huile tirée de cette amande d’abricot est reconnue pour ses bienfaits pour la peau depuis la nuit des temps. L’abricot sec quant à lui est à la fois un laxatif doux et un excellent dopant pour les sportifs.


Les recherches actuelles ont confirmé sa richesse en fibres et antioxydants, car il contient du carotène qui lui donne sa couleur orangée, celui-ci très intéressant en prévention des cancers et du vieillissement cutané et idéal, comme la pêche, pour donner un joli teint. Il est riche aussi en cuivre et en fer, ce qui le rend intéressant contre l’anémie.


Recettes en diétothérapie chinoise:

Recette contre tous types de toux : Gruau de riz aux amandes d’abricots : préparer un gruau de riz, comme recette page…, avec 100G de riz. Faire cuire en même temps pendant minimum 45mn 20g d’amandes d’abricots Xing Ren achetées en pharmacie chinoise. Sucrer légèrement à la fin, selon le goût. A prendre chaud matin et soir.


Remède populaire contre le cholestérol : Laisser tremper un abricot sec dans un verre d’eau toute une nuit. Le lendemain, à jeun, manger l’abricot et boire l’eau.


Remède populaire : Masque de beauté réhydratant : Réduire en pulpe 3 ou 4 abricots bien mûrs. Une fois obtenue une bouillie, rajouter 6 gouttes d’huile d’amande douce. En faire un masque de 20mn sur le visage


Précautions d’emploi : Ne pas en consommer en excès car il est dit dans les textes anciens qu’il pourrait blesser les tendons et les os. Il peut aussi favoriser l’apparition de chaleur à l’estomac et furoncles chez les enfants


A cuisiner: En dessert bien-sûr, sous forme de tartes, clafoutis ou entremets! Mais aussi en version salée en tajine avec des abricots frais ou secs. Et pour moi, le meilleur fruit pour les confitures, voir ma recette de confiture d’abricots au gingembre!


Confiture d'abricots au gingembre


Clafoutis aux abricots, amande, fleur d'oranger


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources d’inspiration :

« Ces aliments qui nous soignent » de P.Sionneau et J.Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

« A la découverte de la Diététique Chinoise » de Josette Chapellet (Editions Guy Trédaniel)

Le blog de Jean Pélissier « Médecine Traditionnelle Chinoise »

Le blog « Books of Dante »

Et pour plus d'informations sur la Diététique Chinoise et les bienfaits d'autres aliments, je vous conseille la lecture de mon livre "Le guide familial de la Médecine Chinoise", co-écrit avec Gilles Donguy et Alain Tardif, aux éditions Mango (sorti en novembre 2021)


842 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout