Rechercher

Risotto à la courge butternut et à la sauge

Vous connaissez ma passion pour le risotto ! Voici donc ma dernière création qui est juste un plaisir absolu ! Ce qui en fait toute sa saveur, c’est la cuisson initiale de la courge butternut au four, avec quelques gousses d’ail, de façon à lui garder toute son arôme et en plus, merveille, de potentialiser ses qualités nutritionnelles, par cette cuisson spécifique ! J’en ai ensuite fait une purée rallongée avec un peu de crème fraiche que j’ai rajouté à la fin dans ma base de risotto classique. Un peu de poitrine fumée pour rajouter du croquant et le tour est joué !



Risotto à la courge butternut et à la sauge

Pour 4 personnes : une petite courge butternut bio (car on va garder la peau), 2 verres de riz spécial risotto, 2 bouillons cubes de poule, 1 verre de vin blanc, 1 petit oignon, 3 gousses d’ail, 1 feuille de laurier, 15cl de crème fraiche, 100g de comté râpé, 3 feuilles de sauge, 8 tranches fines de poitrine fumée, huile d’olive, sel, poivre

Faire chauffer le four à 180°. Bien laver la courge butternut, enlever les pépins, la couper en tranches de 1, 5cm d’épaisseur. Les mettre dans un plat huilé allant au four, sans trop les superposer, en les arrosant d’huile d’olive, avec les gousses d’ail entières en chemise et la feuille de laurier. Saler, poivrer. Mettre au four pour 50mn.

Pendant ce temps, faire chauffer 1 litre d’eau avec 2 bouillons en cubes. Rajouter les feuilles de sauge dans le bouillon.

Dans une casserole à fond épais, faire revenir dans un peu d’huile d’olive l’oignon émincé. Dès qu’ils colorent un peu, rajouter le riz et le faire chanter. Rajouter le vin blanc et le faire chanter aussi. Et oui ! La cuisine et aussi de la musique et le chant du vivant !

Quand le vin est évaporé, rajouter une première louche de bouillon, en remuant avec une cuillère en bois. Chaque fois que le bouillon est évaporé, rajouter une louche de bouillon, jusqu’à ce que le riz ait la bonne consistance, fondant et légèrement ferme à cœur, sans être « al dente ». Ne jamais cesser de tourner avec la cuillère en bois. Il faut compter bien 30mn et beaucoup d’Amour pour un bon risotto.

Quand la cuisson au four du butternut est finie, éplucher les gousses d’ail, retirer la feuille de laurier et mixer dans un robot, avec la crème fraiche. Rajouter cette purée à la fin de la cuisson du risotto. Rajouter aussi le comté râpé. Rectifier l’assaisonnement. Tout ceci doit être onctueux, voir voluptueux !

Faire griller à sec les tranches de poitrine fumée pour qu’elles deviennent croustillantes, les mettre bien chaudes sur le risotto en présentation au dernier moment !

Et maintenant, savourez ! Vous allez faire chavirer des cœurs avec cette recette, des petits et des grands !



Pour les indications thérapeutiques des courges, butternut, potimarron, pâtisson et autres variétés, je vais bientôt vous faire un article spécial sur cet aliment bourré de ressources, tonifiant pour le Qi, mais aussi intéressant pour traiter l’œdème et favoriser l’amincissement, quand on peut garder la peau, car de saveur douce et insipide, selon les principes de la Diététique Chinoise ! Suivez-moi sur ma page FB « Madreperla » pour tout savoir sur cet aliment fabuleux !

Bonne régalade à vous !

Article écrit par Pascale Perli "Madreperla"

163 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout