top of page
Rechercher

Saumon mariné esprit « gravlax », à la sauce de soja et gingembre

Quand tu décides d’essayer de cuisiner un « gravlax », en version asiatique, que tu en fais une belle photo, que tu partages celle-ci sur ta page FB « Madreperla » et que cela crée un énorme buzz tout à fait inattendu: 1800 « like » et plus de 1000 partages! Étonnant pour moi, mais finalement assez logique et « tendance » en cette période de fêtes où tout le monde cherche au dernier moment une idée pour son dîner. Toutefois, dès qu’on touche sur les réseaux sociaux autant de monde, on a aussi beaucoup plus de chances de créer un débat passionné, surtout lorsqu’on prend le parti de détourner une « sacro-sainte » recette! Sacrée leçon: il y a des institutions auxquelles il ne faut pas toucher et le gravlax en fait partie. J’ai pris le parti déjà de changer le titre, histoire d’apaiser les âmes sensibles…

Gravlax ou pas gravlax, that is the question? Mais avec cette touche très asiatique, c'est franchement délicieux! Alors pas la peine de s'en priver...

Nécessité donc de faire un petit rappel: c’est quoi un vrai « gravlax »? (Vous savez bien que c’est comme pour la soupe au pistou ou la salade niçoise, il y a autant de variantes suivant les familles). Déjà savoir que cette recette très ancienne a été créée du temps où n’existait pas le frigidaire pour pouvoir conserver les poissons: les pêcheurs scandinaves enterraient leurs saumons avec du sel pour pouvoir les conserver. Cette recette nous vient donc de Scandinavie, quel pays exactement je ne saurais vous dire, mais la version la plus commune que l’on retrouve souvent, c’est beaucoup de sel, un peu moins de sucre, graines de coriandre, aneth, parfois on rajoute un peu de vodka. On place le poisson sur ce mélange et on l’entoure bien, pour qu’il soit entièrement couvert. L’idéal est de rajouter un poids par dessus et de retirer le jus qui va se créer deux fois par jour. On garde au frigo pour minimum 24h, maximum 48h.

Le saumon va se durcir et prendre les parfums des aromates. Ne pas le laisser trop longtemps car il risque de devenir trop sec et trop salé! On pourra le rincer sous l’eau froide, bien le sécher et le garder encore quelques jours entouré de cellophane au frigidaire.


Pour d’autres variantes tout aussi savoureuses que celui-ci, je vous avais déjà présenté 2 recettes de gravlax: celui très joli à la betterave, avec son dégradé de rouge à la coupe ou le gravlax très parfumé à la verveine citronnelle!


Comme vous connaissez ma passion pour la cuisine et diététique chinoise, j’ai voulu essayer cette recette proposée par le magazine « Saveurs », en changeant un peu les proportions et les ingrédients, de façon à ce que la marinade à base de sauce de soja puisse servir, si vous préférez légèrement l’arroser en le servant (j’ai rajouté un peu plus de sucre pour que ce ne soit pas trop salé avec la sauce de soja).

Pas très orthodoxe, je l’avoue, mais je vous conseille de tester!

En revanche, je vous conseille de le savourer très vite car il risque de se conserver moins longtemps qu’un gravlax classique, avec du sel. Mais vous verrez: pas sûr qu’il ne vous en reste beaucoup, car c’est un vrai délice!


Saumon mariné esprit « gravlax, à la sauce de soja et gingembre

Pour 4 personnes: 1 pavé de 500g de saumon sans sa peau, 20cl de sauce de soja claire, 100g de sucre roux, 3cm de gingembre frais, 1 ciboule chinoise, 8 tiges de coriandre, 1 petite c.à café de mélange de poivres.


Éplucher et émincer finement l’oignon vert, le gingembre, la coriandre.



Au fond d’un plat creux pouvant se fermer avec un couvercle, mélanger la sauce de soja, le sucre et le poivre. Y déposer le pavé de saumon (il doit être complètement immergé).

Rajouter toutes les herbes émincées et gingembre. Retourner plusieurs fois et mettre le pavé bien immergé, dans une boite bien fermée. Réserver au réfrigérateur 48h, en pensant à le retourner 2 fois dans la journée.

Sortir le saumon de la marinade, sans trop l’essuyer et le couper en tranches fines, pour le servir.

Le servir sur des toasts de pain brioché beurré, des pommes de terre vapeur avec un peu de crème fraîche, ciboulette ciselée et jus de citron ou encore avec du riz et des pakchoï rôtis au four, pour garder un esprit asiatique.


Pourquoi c’est bon pour la santé selon la Diététique Chinoise?

Le saumon est de nature tiède, de saveur douce et salée. Il tonifie la Rate et le Rein, tonifie l’Énergie, le Qi, voir le Yang (par sa nature légèrement réchauffante) et traite l’asthénie, l’épuisement. Il nourrit le Sang, comme les protéines animales en général, viandes et poissons et traite l’anémie. Il renforce les tendons et les os. Il traite le syndrome Bi (les douleurs de type rhumatismales, arthrite et arthrose...) lié à l’Humidité. Son huile nettoie les artères, traite l’hyperlipémie et l’artériosclérose.


Associé au gingembre, à la coriandre, au sucre, il tonifie l’Énergie et le Sang et nous réchauffera le corps et le Cœur pour ces très belles fêtes!

Joyeux Noël à tous!

Régalez-vous bien, en vous faisant le plus grand bien!


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour source une recette du magazine « Saveurs ».

Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille ma prochaine formation (par Zoom sur 3 week-ends) qui commencera en mars 2024. Attention! Il ne vous reste que 15 jours pour profiter d’un tarif spécial, avant fin 2023! Toutes les infos sont sur ce site, rubrique Ateliers et formations!

381 vues0 commentaire

Comments


bottom of page