Rechercher

Soupe aux nouilles Soba, à ma façon

Mis à jour : janv. 31

Pour un lundi sans viande et surtout pour le froid de canard qui s’est abattu sur nos contrées, en ce début mai, alors pourquoi pas vous préparer une soupe aux nouilles Soba ? Je venais de faire un petit Shopping, rue Ste Anne, à Paris, quand j’ai pu faire cette soupe, et j’ai pu l’agrémenter de Bok Choi, ce petit chou vert de Shanghai que j’adore et de champignons Enoki, mais vous trouverez aussi tous ses ingrédients en épiceries chinoises. Vous pouvez aussi tout à fait remplacer les Enoki, par des Shitakés ou même des champignons de Paris et les Bok Choi par du chou chinois. Et puis, n’hésitez pas non plus à trouver plein d’autres idées pour cette soupe très facile à faire et qui fera un bon plat unique complet, encore une assiette idéale parfaite ! Pour toucher la perfection, l’idéal aurait été de préparer mon dashi, mon bouillon japonais moi-même, mais j’ai préféré vous donner une version simplifiée pour un repas à préparer de dernière minute.


Soupe aux nouilles Soba

Pour 2 personnes : 2 portions de nouilles Soba (au sarrasin, environ 100g), 50g de champignons Enoki (ou Shitaké frais ou champignons de Paris), 50g de Pak Choï effeuillé, 50g de tofu de soie ferme, 2 œufs, 1 cube de bouillon miso, 1 litre d’eau, 1cm de gingembre frais râpé, sauce de soje, huile de sésame

Faire bouillir l’eau avec le cube de bouillon miso. Laver les champignons et le Pak Choï, couper celui-ci en grandes lamelles, les rajouter au bouillon, avec un peu de gingembre râpé. Cuire environ 10mn.

D’autre part, cuire les nouilles Soba, comme indiqué sur le paquet, les égoutter. Cuire les œufs dans leur coquille 8mn pour qu’ils restent un peu mollets. Les écaler. Couper le tofu en petits cubes.

Mettre dans un grand bol à soupe le bouillon avec les légumes, les nouilles et l’œuf mollet. Rajouter un filet de sauce soja et d’huile de sésame.

Déguster chaud !


Indications thérapeutiques des aliments, selon la Diététique Chinoise :

Les nouilles Soba étaient traditionnellement à base de sarrasin, mais elles sont souvent aujourd’hui à base de mélange de sarrasin et blé. Le sarrasin est une excellente céréale, moins humidifiante que le blé. De nature fraîche, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin, elle va renforcer la Rate, pour éliminer l’humidité (pour traiter gastro-entérites, cystites) et retenir le sang (pour traiter varices, hémorroïdes). Elle va aussi régulariser le Qi de l’Estomac et des Intestins. De plus, elle fait baisser le cholestérol, la glycémie et l’hypertension artérielle.

Le chou de Shanghaï (Bok Choy ou Pak Choï) est un aliment de nature neutre, de saveur douce, de tropisme Poumon/ Rate/ Foie. Il élimine la stase de sang et l’œdème, traite les diarrhées et vomissements avec sang. Ce petit chou vert, très feuillu, ressemblant à une petite blette est reconnu comme le plus digeste de tous les choux, et avec le chou kale, des sources très intéressantes de calcium, mais aussi de vitamine A, C et K, de nombreux autres nutriments et antioxydants. On lui reconnaît aussi de grandes qualités anti-cancer.

Le champignon rosé des prés (ou champignon de Paris) est de nature fraiche, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac/ Poumon/ Gros Intestin. Il tonifie la Rate et soutient le Qi : il traite la fatigue, l’inappétence, les selles molles et l’hypogalactie par vide. Il humidifie le Poumon et dissipe les mucosités : il traite la toux sèche et avec mucosités, le souffle court, par vide de Qi et vide de Yin. Il sera aussi intéressant en cas d’hépatite aigue ou chronique, de diabète, d’hyperlipidémie et de manque de globules blancs.

Il existe, paraît-il, 180 000 espèces de champignons, sauvages et cultivés. Si l’on s’en tient à la théorie de la Diététique Chinoise, plus un champignon sera sauvage (type cèpe, chanterelles, morilles), plus il aura de « Jing », d’essence, d’énergie subtile en lien avec l’énergie de la Terre, sa nature en sera tiède contrairement au champignon cultivé, qui bénéficiera moins de cette vitalité sauvage et dont la nature sera plutôt fraiche et moins tonifiante.

Concernant les champignons japonais de type Enoki, il s’agira aussi de champignons de culture, moins tonifiants que les champignons sauvages, ou même que le Shitaké, champignon parfumé aux 1000 vertus thérapeutiques.

Le tofu est la source la plus riche en protéines. Il de nature fraiche, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin. Il tonifie le Qi, traite la fatigue chronique et l’inappétence. Il traite aussi la toux sèche et avec mucosités, la constipation comme les diarrhées infectieuses, il fait baisser le cholestérol et est hypo-glycémiant. Il élimine la chaleur et les toxiques (entre autres de l’irradiation et de la chimiothérapie). Il favorise l’élimination de l’alcool et fait diminuer les risques de cirrhose du foie. Il agit aussi contre les bouffées de chaleur, mais non pas dans l’optique de nourrir le Yin, mais plutôt de calmer le Yang apparent !

L’œuf est de nature neutre (c’est l’équilibre parfait entre le Yin et le Yang, car le blanc est Yin, le jaune est Yang). Il est de saveur douce, de tropisme Cœur/ Rate/ Reins : il tonifie le Qi et nourrit les 3 foyers, mais surtout le Sang et le Yin (car de principe maternel). Il est très conseillé en cas d’anémie, surtout après l’accouchement.

Donc, si je devais faire une synthèse, cette soupe sera excellente pour tonifier l’énergie de la Rate, pour éliminer l’humidité, nettoyer le corps et en prévention du diabète, cholestérol, cancer, en plus d’être peu calorique et nourrissante. Une bonne recette donc si vous voulez commencer à penser à votre ligne avant l’été, sans vous mettre la pression, comme les magazines bien-sûr…

Bon appétit ! Faites vous plaisir en vous faisant du bien !

Recette inédite écrite par Pascale Perli « Madreperla »

Sources pour les indications thérapeutiques des aliments : « Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

604 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout