Rechercher

Soupe aux raviolis chinois

Dernière mise à jour : janv. 14

Voici ma nouvelle recette chinoise d’automne, la soupe aux raviolis chinois. Pour la fabrication des raviolis, il faudra que je demande des conseils à Célia ou Huyen, sinon que je fasse un petit stage spécial raviolis, avec Margot Zhang, mais, en revanche, le goût était là et aussi la préparation pas trop difficile ! On s’en fait tout un plat, c’est le cas de le dire, mais finalement ce n’est pas si compliqué à préparer. Je vais essayer de vous joindre une vidéo, un tuto pour la fabrication des raviolis. J’ai acheté dans une épicerie chinoise des feuilles de pâte toute prêtes pour raviolis. J’ai préparé ceux-ci avec une farce au porc, chou chinois, champignon noir, mais il existe d’autres versions avec crevettes, épinard…Ce qui rend ces raviolis savoureux, c’est le gingembre râpé, la sauce soja et l’huile de sésame pour les parfumer. Dans la tradition chinoise, ces raviolis en forme de lingots d’or étaient sensés apporter la prospérité.


Soupe aux raviolis chinois

Pour 4 personnes (soit environ 20 raviolis) : 20 feuilles pâtes pour raviolis, 150g porc haché (ou farce moitié porc, moitié veau, c’est ce que j’ai utilisé), 3 champignons noirs déshydratés, 3 belles feuilles de chou chinois, 1 petit morceau de gingembre d’1cm, 1 œuf, 2 cuillères à soupe de sauce de soja, 1 cuillère à soupe d’huile de sésame, 1 litre de bouillon de poule, 3 tiges d’oignons nouveaux, 8 tiges de coriandre fraiche, sel et poivre

Rincer sous l’eau les champignons noirs, les mettre dans un bol et verser par dessus de l’eau bouillante. Les laisser ainsi gonfler 20m.

Peler et hacher le gingembre. Laver les feuilles de choux, ne garder que le vert et les émincer très finement, ainsi que les champignons noirs.

Mélanger dans un grand bol la viande hachée, le gingembre, le chou et champignons émincés, 1 jaune d’œil (mettre le blanc de côté), 1 cuillère à soupe de sauce de soja et d’huile de sésame. Poivrer.

Disposer les feuilles de pâte pour raviolis sur un plan de travail. Répartir la farce au centre. Badigeonner au pinceau (ou au doigt) un peu de blanc sur les bords des carrés de pâte. Les plier sur la diagonale et faire rejoindre les 2 pointes, pour les coller. J’essaie de vous joindre un tuto pour vous aider : la forme ressemble à des petits croissants. Les mettre au fur à mesure de côté sur une assiette.

Pendant ce temps-là, faire bouillir le bouillon de poule, avec 2 tiges (le vert et le blanc) d’oignons nouveaux ciselés et une cuillère à soupe de sauce de soja restante. Y plonger les raviolis, le temps qu’ils remontent à la surface, baisser le feu et laisser encore cuire 2 ou 3 minutes.

Servir bien chaud dans des grands bols et décorer de coriandre et oignon frais ciselés.



Intérêts thérapeutiques des ingrédients principaux suivant la Diététique chinoise :

Le blé (les pâtes de raviolis) est de nature fraiche, de saveur douce, avec un tropisme Rate/ Estomac/ Cœur/ Reins : il va renforcer la Rate, source de production de l’énergie et du sang. Il va aussi nourrir les Reins, mais surtout nourrir le Cœur, calmer l’esprit, traiter les insomnies et dépression par chaleur vide.

Le porc est de nature neutre, de saveur douce et salée, de tropisme Poumon/ Rate/ Reins. Il va ainsi de par ses 3 tropismes traiter les 3 foyers. Il nourrit le Yin, humidifie la sécheresse, génère les liquides, lubrifie les intestins et nourrit le sang. Il va ainsi traiter l’anémie, les vertiges, la constipation par vide de sang et aussi nourrir et humidifier la peau.

Le chou chinois est de nature fraiche, de saveur douce, de tropisme Poumon/ Estomac/ Vessie, ce qui est intéressant car il pourra agir sur les 3 foyers. Etant de nature fraiche, il va pouvoir clarifier la chaleur du Poumon (et traiter toux et angine), clarifier la chaleur de l’Estomac (et traiter la soif intense), clarifier la chaleur de la Vessie (et traiter les cystites et infections urinaires par chaleur humidité). Il serait aussi intéressant pour faire descendre le Qi et traiter les distensions abdominales, les colites. Outre sa forte teneur en vitamines A, C et acide folique, les recherches actuelles lui donnent, comme aux autres choux (de la famille des crucifères) des vertus anti-cancer exceptionnelles et surtout sur la sphère digestive, grâce à ses glucosinolates, composés chimiques que l’on ne trouverait que dans les choux.

Le champignon noir (appelé aussi oreille de Judas) est de nature neutre, de saveur douce et salée, de tropisme Estomac/ Poumon/ Gros Intestin. Il nourrit le Yin du Poumon (traite la toux sèche) et de l’Estomac. Il tonifie l’estomac, humidifie les Intestins (traite la constipation par sécheresse). Il harmonise le sang et arrête les saignements pouvant aussi traiter méléna, hémorroïdes, métrorragies (saignements en dehors des règles).

Le gingembre frais est de nature tiède, de saveur piquante, de tropisme Poumon/ Rate/ Estomac. Il va libérer la surface, favoriser la transpiration, pour éliminer les attaques externes de froid, réchauffer le Poumon, mais aussi réchauffer l’Estomac et le foyer moyen, en cas de coup de froid sur le ventre. Il traitera ainsi les nausées, arrêtera les vomissements

Cette recette sera intéressante pour l’automne, car plusieurs de ses composants nourrissent le Yin et traitent la sécheresse du Poumon. Le gingembre, lui, aura l’action de libérer la surface et de traiter les attaques de coups de froid.

Régalez-vous, en profitant en même temps des bienfaits des aliments !

Sources : « Le Tang book » de Lian Tang et Jean-François Mallet (Editions Larousse)

« Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

390 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout