Rechercher

Soupe thaï aux crevettes et curry rouge

Dernière mise à jour : 6 déc. 2021


Avec ce froid et cette grisaille ambiante, envie d’ouvrir les horizons et d’un peu d’exotisme ! Et pour cela, pour se réchauffer un peu le corps et le Cœur, pourquoi pas une petite soupe thaï qui va nous faire bien voyager. Cela faisait longtemps que je cherchais la recette idéale, facile à faire et bien équilibrée au niveau des saveurs. On trouve une bonne partie des ingrédients, dans le rayon produits exotiques des supermarchés. Peut-être ce sera plus difficile de trouver le curry rouge en pâte, très spécifique de la cuisine thaï mais vous pourrez le remplacer par un curry en poudre qui sera moins fort. Pour les feuilles de combawa, elles sont facultatives, elles rajoutent juste un arôme un peu citronné. Je les achète surgelées et en est, comme le piment ou les tiges de citronnelle, toujours en réserve dans mon congélateur. Les mini épis de maïs, achetés aussi en épicerie asiatique, seront très jolis pour décorer cette soupe, mais vous pourrez aussi vous en passer.


Soupe thaï aux crevettes et curry rouge

Pour 4 personnes : 250g de vermicelles de riz, 12 crevettes fraiches ou surgelées, 40cl de lait de coco, 100cl de bouillon de légumes, 10 champignons de Paris, ¼ de poivron rouge, 8 mini épis de maïs, 2 citrons verts, 1 tige de citronnelle, 1 c. à soupe de pâte de curry rouge, ½ botte de coriandre, 2 feuilles de combawa (facultatif), sel fin


Faire décongeler les crevettes si elles sont surgelées et les éplucher, en enlevant la tête et en gardant la queue.

Dans une cocotte, faire réchauffer le bouillon de légumes (sinon dissoudre 2 cubes de bouillon de légumes bio dans 1 litre d’eau).

Laver et couper les champignons, les émincer. Laver le poivron et l’émincer.

Rajouter les légumes dans le bouillon, les mini épis de maïs, la tige de citronnelle entière, la pâte de curry, le lait de coco et les crevettes. Saler légèrement et laisser cuire à feu moyen 15 minutes. Ajouter le nid de vermicelles et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes.

Retirer le bâton de citronnelle et servir chaud avec de la coriandre fraiche, lavée, ciselée et quelques rondelles de citron vert.


Pourquoi c’est bon pour la santé, selon les principes de la Diététique Chinoise ?

En hiver, il sera intéressant de manger chaud pour tonifier l’Energie. Finies les salades, les crudités, les soupes, les plats mijotés seront recommandés. La crevette, dans cette recette, est un petit animal marin qui, contrairement à ses amis fruits de mer, est de nature tiède, c’est à dire qu’elle est réchauffante, tonifiante pour l’Energie. Les épices vont aussi réchauffer, le lait de coco rafraichir quant à lui.

Attention toutefois en hiver de ne pas manger trop épicé, car la saveur piquante a tendance à faire circuler, disperser, favoriser la transpiration ! Même si cette saveur est plutôt réchauffante en général (sauf la menthe) qui rafraichit, ne pas en abuser en cas de très grosse fatigue, de gros vide de Qi ou de Yang, car notre Energie pourrait aussi se disperser avec cette saveur.

Je vous conseille donc dans ce cas-là le curry de Madras en poudre plus doux, sinon juste ½ cuillère à soupe de ce curry rouge un peu fort. A ajuster suivant votre goût et votre Energie !


Régalez-vous bien, en vous faisant le plus grand bien !


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla »

Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille mes ateliers d’initiation, sinon ma formation sur 3 WE par visioconférence qui commencera en février. Je vous conseille aussi mon livre « Le guide familial de la Médecine Chinoise » (aux éditions Mango, sorti partout en France depuis le 29/10/21) où j’explique les bases de la Diététique Chinoise et comment soigner les bobos du quotidien avec quelques conseils et recettes traditionnelles. Pour mon livre de cuisine, il faudra attendre encore un peu… mais c’est en cours !

347 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout