Rechercher

Confiture de melon, nectarines et verveine citronnelle

Dernière mise à jour : 26 juil.

C’est la pleine saison des melons qui ne sont pas trop chers, alors pourquoi pas essayer une nouvelle création de confiture qui fera notre bonheur cet hiver ? Le melon est très parfumé cru, mais perd de sa saveur cuit, raison pour laquelle, j’ai rajouté quelques nectarines, des zestes de citron et de la verveine citronnelle très parfumée et fraiche de mon jardin.


Voici ma recette et comme chaque fois les indications thérapeutiques, selon les principes de la Diététique Chinoise, branche méconnue de la Médecine Traditionnelle Chinoise, vieille de 2500 ans où chaque aliment que la nature peut nous donner est considéré comme un médicament. Les recherches actuelles scientifiques confirment aujourd’hui de nombreux bienfaits des aliments, tant pour la prévention que pour soigner aussi certaines pathologies.


Confiture de melon, nectarines et verveine citronnelle

Pour 8 pots environ: 12 nectarines (soit environ 1,2g fruits épluchés), 2 melons (soit environ 800g de chair épluchée), 1kg de sucre de canne blond, 2 citrons bio, 4 branches de verveine citronnelle


Plonger 10mn les nectarines dans une casserole d’eau bouillante, puis les passer sous l’eau froide pour leur enlever leurs peaux. Couper les nectarines e petits morceaux.

Couper les melons en 8, enlever la peau et retirer les graines. Couper les melons en petits morceaux.

Peser les fruits de façon à ajuster le poids du sucre. En ce qui me concerne, je prévois toujours 500g de sucre pour 1kg de fruits.

Mettre les fruits dans un grand saladier et les recouvrir de sucre, laisser reposer la nuit entière.

Le lendemain matin, transvaser le mélange dans une marmite à confiture (ou comme moi une grande cocotte minute), rajouter le zeste d’un citron et le jus de 2 citrons. Porter à ébullition et cuire, sans cesser de tourner avec une cuillère en bois, 15mn, à partir de l’ébullition.


Mettre un coup de mixer pour réduire la confiture en purée.

Laver correctement la verveine citronnelle en gardant les feuilles sur leurs branches, les plonger dans la confiture encore chaude, remuer légèrement pour ne pas casser les tiges et laisser ainsi infuser toute la journée.


Le soir, préparer les pots en verre et leurs couvercles, en les faisant bouillir 10mn dans une marmite d’eau chaude. Les sortir et les mettre à sécher sur un torchon propre.
Retirer et essorer les branches de verveine, en essayant de ne pas laisser de feuilles.

Remettre la confiture à chauffer et la porter à ébullition, en tournant régulièrement avec une cuillère en bois, pour éviter que le fond ne brûle avec le sucre. Cuire encore 10mn, après l’ébullition.

Mettre en pots, en faisant attention que la confiture ne coule pas sur les bords. Sinon, bien nettoyer avec un torchon propre légèrement humide.

NB: Les coulures pourraient soit apporter des moisissures, soit empêcher d’ouvrir les pots correctement.

Retourner les pots fermés, avec la confiture bien chaude. Recouvrir tous les pots retournés et collés les uns aux autres d’un torchon propre, pour leur permettre de refroidir tranquillement et ainsi de créer une forme de stérilisation.

Mettre de jolies étiquettes et les placer bien au frais, à l’ombre, dans un placard.

Cette confiture peut se garder un ou deux ans, mais attention! La garder au frais, au frigidaire, après ouverture, à cause de la faible quantité de sucre!


Intérêts thérapeutiques des aliments principaux, selon la Diététique Chinoise:

La pêche donne la pêche et aussi un teint de pêche. Elle nous vient de Chine et a acquis sa réputation dans les jardins du Roi Soleil. Pour les Chinois, la pêche nous rendrait immortels. Elle est de nature tiède, de saveur douce et acide, de tropismes Estomac/ Gros Intestin. Comme tous les fruits de saveur douce et acide, elle nourrit les liquides, apaise la soif. Elle va surtout nourrir le Yin de l’Estomac, tout en réchauffant, de par sa nature tiède et va traiter la sécheresse, bouche, gorge, Poumons, soulageant la toux chronique et l’asthme. Malgré sa nature tiède, elle nourrit le Yin, en tonifiant aussi le Qi, ce qui sera intéressant pour traiter aussi la constipation, par sécheresse ou vide de Yin, au niveau du Gros Intestin. Très légèrement astringente, elle va calmer les transpirations excessives, soit spontanées par vide de Qi du Poumon, soit nocturnes par vide de Yin. Elle active aussi le sang, mais ce sera surtout son noyau, qui aura cette fonction de traiter les troubles du sang, les problèmes circulatoires de jambes lourdes, de douleurs de règles ou d’aménorrhées. A ne pas confondre avec le noyau d’abricot qui traitera plutôt les problèmes du Poumon, asthme et toux !

Pour la petite histoire, selon une tradition anglo-saxonne : manger des pêches rendrait amoureux. A servir pour attirer un homme qu’on aime !


Le melon est de nature fraiche, de saveur douce, de tropismes Cœur/ Estomac. De par sa nature fraiche, il sera très intéressant en périodes estivales pour désaltérer, couper la soif, nous hydrater, mais aussi pour rafraichir le corps, clarifier la chaleur, en cas de fièvre, coup de chaud, éruptions cutanées, insomnies et même agitation mentale causées par la chaleur excessive. Il favorise la diurèse et sera intéressant en cas d’humidité/ chaleur sur la Vessie, d’infections urinaires.

Du point de vue des recherches modernes, il est recommandé comme un des fruits les plus riches en bêta-carotènes, avec la mangue et l’abricot. Cet antioxydant favoriserait la vision et protégerait la rétine, permettrait d’avoir une belle peau, nous donnant une bonne mine, favorisant le bronzage et le rajeunissement cellulaire. Autre vertu du bêta-carotène : prévenir de certains cancers et protéger de l’arthrite inflammatoire.


La verveine citronnelle ne fait pas partie des plantes chinoises, alors qu’elle a été très utilisée dans beaucoup de cultures anciennes : chez les druides celtes, chez les amérindiens et certaines variétés de cette plante comme contraceptif, dans la Médecine Ayurvédique. Elle est, j’imagine, de nature fraiche (à cause de son petit goût acidulé), de saveur piquante (comme toutes les herbes et épices) et de tropisme Foie, Estomac, Rate, de par sa fonction de soulager les crampes et spasmes d’estomac, les règles douloureuses, mais aussi de calmer l’Esprit, de favoriser le sommeil et calmer l’anxiété.


Le sucre de canne blond est est de nature neutre et de saveur douce, de tropismes Rate/ Estomac/ Poumon : il tonifie la Rate, humidifie le Poumon, atténue les tensions et les spasmes.

Le sucre, même de canne, n’est pas l’aliment le meilleur pour la santé, d’autant plus qu’il existe malheureusement beaucoup trop de sucres, et aussi de sucres cachés, dans notre alimentation actuelle, très transformée, surtout en cas de surpoids et d’humidité en excès. Comme je vous le répète souvent, la Rate a besoin de saveur douce, et pas de saveur sucrée en excès qui risque encore plus de l’épuiser. Mais une petite confiture maison faite avec Amour et savourée sans excès ne pourra que vous réjouir le Cœur et les papilles. Donc n’abusez pas de tous ces produits industriels sucrés, mais faites vous juste le plaisir des saveurs du fait maison, avec de bons produits, qui nous rappellent l’enfance !


Globalement, on pourrait dire que cette confiture, à déguster sans excès, tonifie le Qi, traite la fatigue et les coups de barre, elle aura un tropisme intéressant sur la peau et empêcher son vieillissement, car pêches et melon ont de nombreux antioxydants, pour donner un teint de pêche!

Comment se régaler en se faisant le plus grand bien!


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources:

« Ces aliments qui nous soignent » de P.Sionneau et J.Chapellet (Editions Guy Trédaniel)


169 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout