Rechercher

Gruau de riz à l’igname et aux baies de Goji

Dernière mise à jour : févr. 3

J12 du confinement ! Je profite de tout ce temps pour faire plein de choses que j’aime et surtout cuisiner et expérimenter quelques recettes qui n’attendaient que le temps disponible pour cela. Coup de bol aussi : j’avais fait un petit tour à Belleville, juste avant le début du confinement et j’avais été attirée par des ignames, assez fins (d’habitude, ils sont énormes et ressemblent au manioc) que je trouvais appétissants pour une future recette. L’igname est un grand remède de la Diététique Chinoise, on le trouve facilement en version séchée en épicerie chinoise. Son nom chinois est Shan Yao. Je vais vousdonner ses nombreuses vertus, à la fin de cet article. Cette recette me vient du très bon livre de Bruno Soustre « Le livre santé des bols chinois » (Editions Dauphin) qu’il a classé dans le chapitre des recettes pour « Harmoniser la charge pondérale ». Alors pourquoi cette recette en pleine épidémie ? Pour ne pas grossir, cela ne sera pas un luxe en effet…Selon l’auteur, cette recette sera bonne pour cela et c’est vrai qu’avec le confinement, on risque de prendre quelques kilos, mais aussi et surtout :

Le riz et l’igname, de nature neutre et saveur douce, vont tonifier la Rate, qui elle-même mère du Poumon, dans le cycle Sheng d’engendrement a énormément besoin d’être soutenue. Plus spécifiquement, l’igname va en plus nourrir le Yin, tout en enrayant les diarrhées et selles molles. La baies de Gojiva nourrir le Sang, avoir une action sur le Foie et le Rein. Cette recette sera tonifiante, surtout après des troubles digestifs, des diarrhées chroniques, en cas de diabète ou de toux chronique.

Pour plus d’effet sur la toux chronique, vous pourrez décliner cette recette en Gruau de riz aux cacahuètes et à l’igname. Vous trouverez aussi la recette ci-dessous.


Gruau de riz à l’igname et aux baies de Goji :Eplucher 150g d’igname frais(sinon utiliser en plus petite quantité de l’igname sec). Le couper en petits morceaux. Laver 1 verre de riz blanc. Le mettre dans une casserole avec l’igname coupé, rajouter 10 verres d’eau. Porter à ébullition l’ensemble, puis diminuer le feu et faire mijoter 1 heure minimum. 10mn avant la fin, rajouter 15g de baies de Goji. Sucrer légèrement à la fin, selon le goût. A prendre chaud matin et soir. Vous verrez, il y aura de quoi faire au moins 4 portions (bons bols). Je vous conseille de ne réchauffer que la quantité nécessaire par repas et d’y rajouter une poignée de baies de Goji, au moment où vous réchauffez cette portion, car les baies de Goji ne supportent pas d’être trop cuites, car elles risquent de perdre leur potentiel et vertu

Gruau de riz aux cacahuètes et à l’igname :Broyer 50g de cacahuètes crues (avec leur peau rouge). Eplucher et couper en petits morceaux 80g d’igname frais Shan Yao. Laver 1 verre de riz (100g), le mélanger avec les ingrédients et rajouter 10 fois leur volume d’eau. Porter à ébullition, puis diminuer le feu pour cuire au moins une heure, jusqu’à obtenir une bouillie homogène. Rajouter un peu de sucre blanc. Consommer un bol 2 fois par jour

Intérêt thérapeutique de l’igname, en Diététique Chinoise :

L’igname, connu sous le nom chinois de Shan Yao, est un gros tubercule farineux, riche en amidon, plus aqueux et sucré que la pomme de terre. Il est de nature neutre, de saveur douce, de tropismes Rate/ Estomac. De par sa nature neutre et sa saveur douce, il va tonifier l’énergie de la Rate, de l’Estomac (traiter les selles molles et l’inappétence), du Poumon (traiter les toux et asthme chroniques), consolider le Rein et fortifier le Jing des Reins (traiter les spermatorrhées, les leucorrhées, les envies trop fréquentes d’uriner). Il nourrit le Sang, arrête les saignements, mobilise le Qi, calme les douleurs, surtout les douleurs de règles et articulaires. Soit on peut utiliser le légume lui-même, que l’on cuisinera comme une pomme de terre ou un autre légume racine, soit on pourra l’acheter, dans une pharmacie chinoise, sous forme séchée (il ressemble à des bâtons de craie). Séché, son action sera encore ciblée pour renforcer l’énergie de la Rate et traiter les selles molles et diarrhées chroniques. Attention ! Comme il va avoir une action constipante, il sera tout à fait déconseillé en cas de constipation !

Pour info : l’igname a pour nom « yam » dans les pays anglo-saxons et il est souvent confondu avec la patate douce, alors que ce n’est pas du tout la même plante. En revanche, on trouve l’igname dans beaucoup de pays du monde, en Afrique, en Asie et au Mexique, une variété particulière le « yam » ou igname sauvage, qui a fait le sujet de nombreuses études pour son utilisation, comme stimulant hormonal, pour contrer les désagréments de la ménopause, mais aussi dans les troubles des règles ou le manque de libido. L’igname dont nous parlons ici n’est donc pas à confondre, au niveau de l’utilisation avec le « Yam sauvage mexicain », très utilisé en compléments alimentaires.

Prenez bien soin de vous : cocoonez votre petite Rate, pour bien soutenir l’énergie de votre Poumon !

Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources d’inspiration et de savoir :

« Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Ed Guy Trédaniel)

« Le livre santé des bols chinois » de Bruno Soustre ( Editions Dauphin)

« Médecine chinoise et cuisine française » de Michel-Philippe Rastoul

189 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout