Rechercher

Salade de pommes de terre, truite fumée et ciboulette

Dernière mise à jour : mars 22

Parfois, rien de mieux en cuisine que la simplicité pour se régaler ! Voici une recette toujours facile à faire quand on manque d’idées ! de plus, cette salade, encore plus délicieuse légèrement tiède, sera tonifiante pour le Qi, l’énergie, par la saveur douce des pommes de terre, beaucoup plus qu’une salade de crudités qui donnera de l’énergie à être cuite (Rappelez-vous, mon célèbre proverbe : « Ce que la casserole n’a pas cuit, c’est ton corps qui va devoir le cuire » !). Un peu de truite fumée pour nourrir notre Sang et nous donner une petite quantité de protéines, sans abuser, un peu d’échalote et de ciboulette hachée, et le tour est joué ! Vous allez vous régaler...


Salade de pommes de terre, truite fumée et ciboulette

Pour 2 personnes : 4 pommes de terre de taille moyenne, 100g de truite (ou saumon) fumée, ½ échalote, 1 c.à soupe de ciboulette hachée, 1 c. à soupe de vinaigre de cidre, 3 c. à soupe d’huile d’olive, sel, poivre


Eplucher les pommes de terre, les couper en 2, les cuire 20mn dans de l’eau bouillante salée. Egoutter, laisser tiédir et couper les pommes de terre en petits cubes. D’autre part, éplucher et émincer l’échalote le plus finement possible. Couper la truite en lanières. Laver et ciseler la ciboulette.

Préparer la vinaigrette, en mélangeant dans un petit bol sel, poivre et vinaigre. Rajouter l’huile petit à petit en émulsionnant légèrement.

Mettre les pommes de terre dans un un saladier avec les autres ingrédients, remuer délicatement pour ne pas tout écraser. Vérifier l’assaisonnement.


NB : Cette recette sera aussi excellente en rajoutant un peu de moutarde dans la vinaigrette, ou sinon quelques grains de moutarde sauvage rencontrés sur les chemins.

Ce qui rend excellent cette recette, c’est de cuire les pommes de terre épluchées, cela fait un peu monter l’index glycémique, mais elles en seront un peu plus sucrées au goût.


Pourquoi c’est bon, selon les principes de la Diététique Chinoise ?

La pomme de terre est de nature neutre, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac. Elle tonifie l’énergie du Foyer Moyen, harmonise l’Estomac, relâche les tensions et peut traiter brûlures et douleurs de l’Estomac. Elle serait aussi intéressante pour faire baisser la tension artérielle.


La truite n’existe pas dans les inventaires d’aliments chinois, mais on pourrait en tant que poisson d’eau douce, l’associer à la carpe qui est de nature neutre, de saveur douce, de tropismes Rate, Rein, Poumon, Foie.

Etant comme la viande une chair animale, il va tonifier la Rate/ Estomac, pour favoriser la production de Qi et de sang, mais sans générer, comme les viandes, de mucosités. Attention toutefois, les poissons peuvent générer de la chaleur à la peau et des allergies cutanées! Les poissons seront recommandés en cas de fatigue, d’anémie, de faiblesses ou de maladies chroniques. La carpe et la truite auront en plus la propriété de favoriser la diurèse, d’avoir une action drainante, diurétique, tout en tonifiant l’énergie, de traiter les œdèmes, mais aussi les problèmes urinaires et les douleurs articulaires.

Fumée, il y a de fortes chances qu’elle soit plus salée, plus en lien avec le Rein et plus tonfiante.


La ciboulette, quant à elle, pourrait s’assimiler à la ciboule chinoise, l’oignon vert, la civette ou même le blanc de jeune poireau. Elle est sûrement de nature tiède, de saveur piquante et douce, de tropismes Estomac, Poumon, Rein, Foie. Elle sera donc très intéressante pour libérer la surface et favoriser la transpiration, pour évacuer le froid du corps, en cas de coup de froid, sur la zone digestive, pour traiter les douleurs abdominales ou gastriques par froid sur l’Estomac, ou les syndromes Shan, les hernies. Elle va aussi tonifier le Yang en général, mais surtout le Yang des Reins, traiter les lombalgies, les œdèmes, l’impuissance. De par sa saveur piquante, elle va aussi mobiliser le Qi, le mettre en circulation et activer le sang, en cas de stase.


L’échalote pourrait, quant à elle, se rapprocher de l’oignon. Comme beaucoup de condiments, il est de nature tiède, il réchauffe, mais avec des saveurs différentes cuit ou cru. Cuit, étant de saveur douce avec un tropisme Rate/ Estomac, il aura pour action de tonifier l’énergie, en plus de la faire circuler. Consommé régulièrement, il accroît la force musculaire. Il mobilise le Qi, réchauffe le Poumon, dégage la poitrine, facilite la respiration et élimine les glaires, il traite la toux et l’asthme. Il va aussi avoir une action sur la sphère digestive : il harmonise l’Estomac, traite l’inappétence, les selles molles, les douleurs abdominales de type froid, mais attention en version cuite, car il augmente la sécrétion de sucs digestifs. Il aide aussi à la digestion des céréales, des légumineuses et des féculents. En plus, il favorise la diurèse.


Si l’on doit faire une synthèse, cette recette sera intéressante pour tonifier le Qi de la Rate, donner de l’énergie, traiter la fatigue mais aussi pour réchauffer l’Estomac, en cas de digestion difficile ou de douleurs gastriques par froid.

Régalez-vous bien, en vous faisant du bien !


Recette écrite par Pascale Perli « Madreperla », inspirée d’une recette de l’excellent blog « Papilles et pupilles »

Et pour les indications thérapeutiques des aliments : « Ces aliments qui nous soignent » de P. Sionneau et J. Chapellet

339 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout