Rechercher

Bol de riz au saumon, à la japonaise

Dernière mise à jour : 26 août

C’est déjà la rentrée pour certains et le train-train qui reprend, avec un peu de manque d’inspiration pour les repas…Voici la recette idéale d’inspiration asiatique, préparée en 15mn chrono qui va ravir petits et grands. Tout est dans le goût de la marinade qui donnera à ce plat très simple la saveur des plats japonais maison. Vous trouverez les ingrédients comme le mirin, l’huile de sésame grillé, la sauce de soja claire (plus diluée et moins salée que la sauce de soja classique) dans les épiceries asiatiques ou corners de produits exotiques dans les supermarchés.

Cette recette m’a été inspirée par le compte « Jinheesfoodstory » sur Instagram

Bol de riz au saumon, à la japonaise

Pour 2 personnes: 1 gros pavé de saumon frais, 1 verre de riz jasmin,1 c.à soupe d’huile

Sauce: 2 cébettes, 2 c.à soupe de sauce de soja claire, 1 c.à soupe de mirin, 1 c.à soupe d’huile de sésame grillé, 1/2 c.à café de sirop d’agave, 1 c.à soupe d’eau


Commencer par préparer le riz, façon asiatique: le rincer sous l’eau au moins 3 fois pour lui enlever l’amidon. Le mettre dans un rice-cooker, mais si vous n’en avez pas: rajouter de l’eau dans la casserole, le couvrir de l’équivalent d’un « cun » (un travers de doigt, les acupuncteurs comprendront!…). Cuire à feu vif pendant 5 minutes, à découvert, à partir de l’ébullition, puis 2 ou 3 minutes à feu moyen, jusque’à ce que le riz ait absorbé 95% de l’eau et que cela commence à faire de petits cratères. Eteindre le feu et couvrir avec un couvercle. Laisser encore reposer 5 à 10 minutes à couvert, pour finir la cuisson.


Pendant ce temps, préparer la sauce. Laver et ciseler les cébettes. Les mettre dans un bol avec tous les ingrédients de la sauce, bien mélanger et laisser reposer le temps de cuisson pour que la sauce soit bien imbibée du parfum des cébettes.


Cuire le saumon, dans une poêle, avec un petit peu d’huile. Saler, poivrer, de chaque côté. Cuire plus ou moins selon votre goût. Moi, perso, je préfère une cuisson à point, à feu vif de chaque côté et laisser l’intérieur du pavé de saumon légèrement cru, mais pas froid.


Mettre le riz chaud au fond d’un bol, la moitié du pavé pour chaque personne au dessus et recouvrir avec la sauce aux cébettes. Ensuite, cela se mange bien chaud, en mélangeant tous les ingrédients, comme un bibimpap coréen.


Pourquoi c’est si bon, selon les principes de la Diététique Chinoise?

Le saumon est de nature tiède, de saveur douce et salée. Il tonifie la Rate et le Rein, tonifie l’Énergie, le Qi, voir le Yang (par sa nature légèrement réchauffante) et traite l’asthénie, l’épuisement. Il nourrit le Sang, comme les protéines animales en général, viandes et poissons et traite l’anémie. Il renforce les tendons et les os. Il traite le syndrome Bi lié à l’Humidité, arthrite et rhumatismes. Son huile nettoie les artères, traite l’hyperlipémie et l’artériosclérose.


La cébette s’apparente à la ciboule chinoise ou à l’oignon frais, avec son vert.

On utilisera aussi les tiges vertes qui, de par leur aspect fraicheur, auront une saveur encore plus piquante et dispersante que l’oignon classique. Elle sera donc très intéressante pour libérer la surface et favoriser la transpiration, pour évacuer le froid du corps, en cas de coup de froid. Elle réchauffe le foyer moyen, Rate/ Estomac, elle est intéressante pour chasser le froid sur la zone digestive, pour traiter les douleurs abdominales ou gastriques par froid sur l’Estomac, ou les syndromes Shan, les hernies. Elle va aussi tonifier le Yang en général, mais surtout le Yang des Reins, traiter les lombalgies, les œdèmes, l’impuissance. De par sa saveur piquante, elle va aussi mobiliser le Qi, le mettre en circulation et activer le sang, en cas de stase.


Cette recette tonifie le Qi (voir le Yang), traite la fatigue, mais sera aussi intéressante pour chasser les premiers coups de froid de l’automne à venir!

Régalez-vous bien en vous faisant du bien!


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour inspiration une recette du compte « Jinheesfoodstory » (Instagram) mais aussi:

« Ces aliments qui nous soignent » de P.Sionneau et J.Chapellet (Editions Guy Trédaniel)

« Manger le dragon » (Compendium de diétothérapie en médecine chinoise) de Claude Emile Racette (Editions CCDMD)


Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille mon livre « Le guide familial de la Médecine Chinoise » (aux éditions Mango) et aussi mes formations à la Diététique Chinoise (Programme et dates sur ce site)


455 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout